Screencast

Maîtrisez l’art du screencast

Les screencasts (ou captures vidéo de l’écran, ou encore vidéographies), consistent à enregistrer l’écran d’un ordinateur sous la forme d’une vidéo. Il est de pratique courante d’y joindre un enregistrement audio, tel que la voix d’un narrateur. Bien que des technologies de screencasting aient existées depuis 1993, le terme n’a été créé qu’en 2004.
 

Les outils et étapes du screencast

Il existe de nombreux logiciel de screencasting. On trouve par exemple OBS Studio, DemoCreator, ou encore Camtasia. Certains sont gratuits, d’autres non. Chacun a ses avantages et ses inconvénients.
Mais, au final, ils ne changent pas vraiment la façon dont on fait une vidéographie.
Généralement, la production d’un screencast suit un ordre spécifique.
Tout d’abord, on prépare son enregistrement. On écrit le script si nécessaire, on ouvre les fenêtres qu’on veut enregistrer, etc.
Après, on a le screencasting en lui-même, le tournage de la vidéo. Selon l’application utilisée, différentes options sont disponibles. On peut enregistrer sa voix en même temps, ou se filmer via la webcam. Parfois, vous ferez des erreurs durant cette étape, ou devrez recommencer.
Mais ce n’est pas grave ! Vous n’avez pas besoin de recommencer : vous pourrez corriger ces imperfections à la prochaine étape. D’ailleurs, beaucoup laissent les hésitations et petits défauts dans le résultat final. Ils estiment ainsi que cela donne un résultat plus naturel : comme une présentation en direct au public intéressé.
Si vous préférez avoir un rendu impeccable sans « euh » d’hésitation ou petits accrocs, il vous faudra peut-être vous y reprendre à plusieurs fois. Mais vous pourrez couper les passages qui vous déplaisent.
Ceci se passe lors de la phase suivante : le montage vidéo. Soit avec le même logiciel utilisé pour la tourner, soit avec un software spécifiquement dédié au montage. Cette étape peut grandement améliorer la qualité du résultat final si elle est bien exploitée. Mais, comme je le disais, dans certains cas – vidéos « au naturel », par exemple – elle n’est pas nécessaire.
Prochaine étape, l’encodage : la sauvegarde de votre vidéographie en un format compatible web, comme du MP4. C’est un processus des plus simples qui va, au plus, tester votre patience ! (L’encodage peut, selon la taille de la vidéo, prendre un petit moment.)
Enfin, après un dernier contrôle, vous pourrez diffuser votre vidéo sur Youtube, Vimeo, ou tout autre site de partage.
 

Apprenez avec une formation screencast

Parmi tous les logiciels d’enregistrement d’écran, chacun a ses particularités. Pour que vous puissiez vous lancer rapidement et aisément, nous vous proposons une sélection de tutos screencast. Découvrez les différentes possibilités qui s’offrent à vous, et maîtrisez le software qui vous correspond.
accédez à plus de 1356 tuto gratuits


non, je ne veux pas me former gratuitement

voir notre politique de protection des données