HDRI Cinema 4D

Historique Cinema 4D

Cinema 4D est développé et édité par la société allemande Maxon. L’entreprise est fondée en 1986 par Harald Egels, Harald Schneider et Uwe Bârtels, à Frankfort. 
Logiciel culte dans l’univers de la 3D, il permet de modéliser, de texturiser et d’animer des créations graphiques en 3D. 
C’est en 1990 que l’aventure commence. Christian et Philip Losch collaborent alors sur un projet commun : RayTracer. Déjà populaire, le logiciel va d’ailleurs remporter le concours de programmation du magasine Kickstarted. 
Dès 1991, il connait ses premières transformations. Dès lors, il change lors de nom et devient FastRay. En 1993, le logiciel  évolue à nouveau. Il se fait désormais appelé C4D, également dénommé Cinema 4D. C’est avec la version 4, sortie en 1996,  qu’il est enfin proposé au public sur Windows et Mac.
Difficile de faire une liste exhaustive des ses avantages tant ils sont nombreux. Pour commencer, Cinema 4D se distingue par sa facilité d’utilisation. Cette caractéristique permet aux amateurs passionnés de 3D graphique de réaliser des créations ultra réalistes de qualité exceptionnelle. Bien sûr, les professionnels ne boudent pas le logiciel. Ce dernier intervient en effet dans de nombreux événements cinématographiques à grand succès : «Two Worlds » (Andy Lefton), « La lanterne verte », « Spider-Man 3 », « Le Noël d’Arthur », « Monster House », « Les Rois de la Glisse », ou encore « Men in Black 3 » (Sony Pictures Imageworks) sans oublier bien sûr « Les Chroniques de Narnia » réalisées par Disney. 
Cinema 4D peut également se vanter de proposer des outils intuitifs et puissants ainsi que des fonctionnalités variées et complètes. Résultat ? Le rendu est réaliste, cohérent, propre, tout en nuances et en subtilités. L’imagination n’a plus de limite : tous les projets sont envisageables, du plus sobre au plus ambitieux. 


La technique HDRI mise au service de Cinema 4D

HDRI, acronyme de High Dynamic Range Imaging, désigne l’imagerie à grande gamme dynamique. Le but de ce procédé est d’obtenir une plus grande plage dynamique dans une image. Son procédé est simple : à partir de cette image, il va sélectionner les pixels qui sont le mieux exposé puis il va proposer différents degrés d’intensité lumineuse (du plus sombre au plus clair) afin de faire ressortir différents détails intéressants de la prise de vue.
Utilisée en photographie numérique, l’HDRI intervient également dans les jeux vidéo et les créations graphiques en 3D. Elle permet d’y simuler de manière extrêmement réaliste des couleurs, des teintes et des lumières d’une grande intensité. Grâce à cette technique, il est possible de créer facilement et rapidement des effets particulièrement bluffants : 
  • simulation de reflets ultra brillants sur des surfaces de type plastique, verre ou faïence ; 
  • de reflets plus subtils et délicats sur des matériaux bruts comme le métal ;
  • d’un ciel ensoleillé, nuageux, pluvieux, … ;
  • d’une carrosserie rutilante et flambant neuve ;
  • ou encore de l’éclairage naturel d’une pièce.

Tuto et formations HDRI Cinema 4D sur Tuto.com

Pour réaliser des créations 3D abouties, l’HDRI est l’une des techniques phares à maîtriser absolument. Permettant d’apporter à tous vos projets cette touche indispensable de réalisme, elle vous donne la garantie d’obtenir des effets remarquablement cohérents, naturels ou plus originaux selon les besoins.
Tuto.com vous propose toute une gamme de tutoriels vidéo consacrés au logiciel. Pour découvrir toutes les astuces et les techniques de formateurs Cinema 4D passionnés et expérimentés, découvrez sans tarder les tuto Cinema 4D, les formations Cinema 4D complètes et les tuto gratuits Cinema 4D. Oubliez le stress : vous ciblez vous-même vos besoins avec précision et vous apprenez de manière ludique et dynamique, à votre rythme. Il ne vous reste plus qu’à vous lancer !
accédez à plus de 1559 tuto gratuits


non, je ne veux pas me former gratuitement

newsletter nouveautés
Cinema 4D
×