Si vous avez envie de prendre de belles photos et sortir du mode automatique de votre appareil, il est important de comprendre comment fonctionne votre diaphragme photo.

Vous vous souvenez, c’est l’un des trois paramètres, avec la vitesse d’obturation, et la sensibilité ISO, qui vous permet de contrôler l’exposition d’une photo pendant la prise de vue 😉

Nous allons vous guider et vous donner les clés pour comprendre et maîtriser l’ouverture du diaphragme. Vous pourrez ainsi laisser libre cours à votre créativité et créer de belles images.

Qu’est-ce que l’ouverture du diaphragme ?

Le diaphragme est un mécanisme qui permet, par l’intermédiaire de lamelles mobiles, de laisser la lumière pénétrer à l’intérieur de l’objectif.

En fonction de la valeur d’ouverture choisie, les lamelles s’ouvrent et se ferment afin de laisser passer plus ou moins la lumière.

Pour mieux comprendre son fonctionnement, nous pouvons comparer le diaphragme à la pupille de votre œil. Ainsi, lorsque votre environnement est clair, votre pupille se rétracte pour limiter la quantité de lumière qui entre dans votre œil. À l’inverse, lorsque vous vous trouvez dans une pièce sombre, votre pupille se dilate pour laisser la lumière entrer pleinement.

Par conséquent, en ouvrant, de façon plus ou moins grande, votre diaphragme, vous pouvez contrôler la quantité de lumière qui traverse votre objectif.

En deux phrases, nous pouvons résumer que :

  • Une grande ouverture laisse passer beaucoup de lumière.
  • Une petite ouverture laisse passer peu de lumière.

Comment écrit-on l’ouverture de votre diaphragme photo ?

L’ouverture du diaphragme optique s’écrit avec la lettre « f » suivie d’un nombre : f2, f4, f8, f16, f22, f32…

Plus vous choisirez un nombre élevé (f8), moins votre diaphragme laisse passer la lumière : votre diaphragme est fermé, l’ouverture est petite.

Et plus vous sélectionnez un nombre petit (f1.4), plus votre diaphragme laisse passer la lumière : votre diaphragme est ouvert, l’ouverture est grande.

Pensez donc au « f » comme l’initiale de « fermeture ».

Ouverture du diaphragme et exposition

Avec l’ouverture du diaphragme, vous avez la possibilité d’agir sur l’exposition de vos photos.

Ainsi, dans de mêmes conditions de luminosité, si vous ouvrez votre diaphragme à f1.4, donc une grande ouverture, votre photo sera lumineuse. À l’inverse, si vous fermez votre diaphragme en choisissant une valeur à f8, donc une petite ouverture, votre photo sera plus sombre. A ce sujet, n’hésitez pas à jeter un œil à nos cours photo pour améliorer et développer vos compétences 😉

Nous pouvons donc résumer de la façon suivante :

  • Quand la lumière est forte, vous pouvez fermer votre diaphragme pour éviter la surexposition.
  • Quand la lumière est faible, vous pouvez ouvrir votre diaphragme pour ne pas sous-exposer votre photo.

Ouverture du diaphragme et profondeur de champ

En plus d’avoir un rôle important sur la quantité de lumière qui traverse votre objectif, l’ouverture de votre diaphragme a également un impact sur la profondeur de champ.

Pour rappel, la profondeur de champ détermine la zone de netteté sur votre photo. Un article dédié est d’ailleurs dispo sur le blog 😊

En contrôlant ces éléments, vous pouvez jouer avec le bokeh (le flou) et obtenir de belles photos créatives.

Ainsi, en choisissant une grande ouverture, comme f1.7 ou f2.8, vous obtenez une profondeur de champ très courte, vous permettant de dissocier votre sujet du fond qui sera flou.

Au contraire, une petite ouverture, comme f16 ou f22, vous permet d’avoir une plus grande zone de netteté, mais nécessite beaucoup de lumière.

Et maintenant pour être certain que vous ayez bien tout compris, voici une petite vidéo explicative sur l’ouverture du diaphragme.

 

Conclusion sur l’ouverture de votre diaphragme photo

Vous l’avez donc compris, l’ouverture de votre diaphragme a un impact direct sur l’exposition et sur la profondeur de champ.

Nous pouvons donc résumer en disant que :

  • Plus votre chiffre est petit (f1.7), plus l’ouverture de votre diaphragme photo est grande. La profondeur de champ est donc peu profonde et une grande partie de votre image est floue, créant un joli bokeh.
  • Plus votre chiffre est grand (f22), plus votre ouverture de diaphragme est petite. La profondeur est ainsi très profonde et une zone de netteté plus importante.

Pour finir, il ne faut pas oublier de bien faire votre mise au point.

En effet, à quelques millimètres près, votre photo pourrait raconter une histoire différente que celle que vous aviez imaginée  !


Envie de maîtriser toutes les facettes de la photographie ? Découvrez notre parcours pro 100% dédié

Notre parcours Photographe c’est :

  • Une formation 100% à distance de plus de 285h.
  • Vous évoluez à votre rythme.
  • Le parcours est composé de cours en vidéo et d’ateliers pratiques pour vous exercer.
  • Il est découpé en modules de compétences.
  • Chaque module se termine par un QCM pour valider vos connaissances.
  • Des heures de live avec un mentor vous permettent de poser des questions, et d’être challengé.
  • Le financement peut être pris 100% en charge par Pole Emploi ou l’OPCA de votre entreprise.

Si vous souhaitez changer de voie, faites comme Armel !
Sautez le pas
 et contactez-nous via le formulaire présent en bas de la page du Parcours Photographe ?

(692)