Un client, ou votre patron, vous demande de livrer des images en 300 ou 72 DPI et vous ne savez pas à quoi il fait référence ?

Ne vous inquiétez pas, vous n’êtes pas le premier et vous ne serez sûrement pas le dernier à vous demander ce qu’est le DPI ! On vous explique tout ici 😊

Comprendre le DPI simplement

Avant d’entrer dans les détails techniques, veuillez noter que le DPI ne concerne que les images, photos et fichiers destinés à être imprimés.

DPI signifie Points par pouce, en anglais : « Dots Per Inch ». En français, on parle aussi de PPP : Pixel Par Pouce.

Cela correspond au nombre de points par pouce imprimé. C’est une unité de mesure de la résolution. Plus le nombre de points est élevé, plus la qualité de l’impression est élevée. L’image a plus de netteté et de détails.

Et pour ceux qui ont un peu de mal avec la notion de Pixel, voici une petite vidéo explicative.

Vous l’avez compris, une résolution plus élevée signifie plus de détails. Une plus haute valeur en DPI signifie une plus haute résolution.

La différence entre taille et résolution

Attention ! La résolution n’est pas la taille. Pourtant, elle est souvent confondue, car les images en haute résolution sont souvent de grande taille, mais ce n’est pas toujours le cas.

Les standards de l’impression :

  • 300 dpi est la norme (vous pouvez aller plus haut dans certains cas)
  • Mais 152 dpi reste de l’impression en haute définition.

C’est une « règle de base » dans le milieu de l’édition. Ainsi, vous vous assurez de fournir un document de qualité.

Quel DPI pour les images web ?

On entend toujours dire qu’une image pour le web doit être en 72 DPI. Eh bien, c’est vrai… et c’est faux !

Le web n’a pas de résolution fixe car chaque périphérique d’affichage a sa densité propre.

Ce qui compte, pour la qualité de l’image sur un affichage écran, ce sont ses dimensions (en nombre de pixels), et non sa résolution 😉

Pourquoi devriez-vous comprendre le dpi et la résolution d’image ?

Parce que si vous devez imprimer un document de qualité (affiches, brochures, cartes de visite ou simples photos), quelques notions de base vous feront gagner beaucoup de temps. Et vous obtiendrez de bien meilleurs résultats.

En passant, voici quelques cours qui pourraient vous aider si vous souhaitez créer des documents destinés à l’impression et de qualité professionnelle :

D’un autre côté, si vous engagez quelqu’un pour développer des documents imprimés pour vous, il aura des exigences que vous ne comprendrez peut-être pas, ce qui peut nuire à une bonne gestion de projet.

Une image de qualité dès le départ

Il est important de commencer par une image de haute qualité, c’est-à-dire avec la résolution et les dimensions d’image les plus élevées possibles.

Si votre image de base est de basse qualité, vous pourrez difficilement la rendre meilleure.

C’est une erreur souvent faite pas des débutants : si l’image n’est pas de bonne qualité, ils sont tentés de la ré-échantillonner via un logiciel type Photoshop, en la passant à 300 DPI.

Pourtant, augmenter ses dpi revient simplement à agrandir l’image, avec les pertes de définition que cela implique.

Quelle dimension d’impression selon l’image ?

En réalité, tout dépend donc de la taille d’impression voulue. D’ailleurs, en France, les imprimeurs parlent plutôt de pixels par centimètre (PPC).

Et on peut estimer le PPC minimum pour une impression en haute résolution à 60.

Pour connaitre la taille maximum à laquelle peut être imprimée (en haute résolution) votre photo, vous pouvez utiliser un petit calcul simple.

Il suffit de diviser la dimension, en pixels, par 60. Ainsi, avec une photo de 2526 x 1894 pixels, vous obtenez :

  • (2526 px : 60) x (1894 px : 60) = 42,1 cm x 31,5 cm.

Comment obtenir la meilleure résolution d’image ?

Une imprimante est, aujourd’hui, généralement capable de mettre 300 points par pouce sur le papier.

C’est pourquoi une image résolution 300 DPI est souvent recommandée si vous voulez obtenir des impressions de très bonne qualité. Après tout, qui peut le plus peut le moins !

Quand vous créez un nouveau document dans Photoshop, qui est l’un des logiciels les plus utilisés pour le traitement d’images :

  1. Dans la boîte de dialogue, assurez-vous de taper “300” pour la résolution (et de bien vous mettre en pixels/pouce).
  2. Sélectionnez le mode CMJN qui est le profil de couleurs nécessaire pour une sortie en impression. Comme ci-dessous 😉

Choisir la bonne résolution d’image dès le début est fondamental. C’est elle qui détermine le nombre d’informations constituant votre document imprimé, et donc la qualité qu’aura votre visuel. Pour récapituler tout ce qui a été dit ici, découvrez cette petite vidéo qui revient sur la notion de résolution et définition d’une image.

Je crois qu’à présent vous savez tout sur la notion de DPI  ! A vous de jouer maintenant :)


Envie d’aller plus loin et de vous former au métier de Designer Graphique ?

Alors découvrez sur Tuto.com, notre parcours Designer Graphique pour développer de nouvelles compétences. Ce parcours c’est :

  • Une formation 100% à distance de plus de 345h.
  • Une évolution à votre rythme.
  • Un parcours composé de cours en vidéo et d’ateliers pratiques pour vous exercer.
  • Chaque module se termine par un QCM pour valider vos connaissances.
  • Des heures de live avec un mentor vous permettent de poser des questions et d’être challengé.
  • Le financement peut être pris 100% en charges par votre CPF, Pole Emploi ou l’OPCO de votre entreprise.

Des questions ? Contactez-nous via le formulaire présent en bas de la page du Parcours Designer Graphique ?

(97)