Les bases de la photographie bien maîtrisées, vous souhaitez allier deux passions : la cuisine et la photo.

Tous les plats ne sont pas photogéniques. Le rôle du photographe est important dans la réalisation d’une photo culinaire. C’est comme une recette de cuisine, avec les bons, vous suivez la recette.

Comment sublimer un plat terne à la base ? Nous allons vous donner quelques astuces pour réussir vos photos culinaires.

Les bons ingrédients d’une photo culinaire

L’élément principal : la lumière

Sans lumière, une photo ne peut exister. Et pour mettre en valeur une assiette, un plat, sans lumière, les couleurs ne ressortent pas.

Plusieurs possibilités :

  • la lumière artificielle,
  • la lumière naturelle.

Voici d’ailleurs un petit rappel sur les composantes de la lumière si vous ne l’avez toujours pas vu 😉

Choisissez la lumière naturelle qui permet des contrastes saisissants. De préférence, shootez le matin, car la lumière est plus douce. Vous pouvez aussi prendre les clichés lorsque le ciel est voilé. La lumière constante offre une jolie mise en scène.

Si besoin, vous pouvez prendre vos photos avec plus de lumière si vous souhaitez composer avec les ombres qui seront plus marquées.

Rien ne vous empêche de prendre vos photos culinaires en studio (voire dans un mini studio photo culinaire), mais la préparation et l’installation sont primordiaux.

Les autres ingrédients d’une photographie culinaire

Une fois l’élément principal bien distillé, réglez votre boîtier pour capter en RAW.

Munissez-vous d’un objectif de qualité. Pas besoin non plus du très haut de gamme. Un 50 mm, F/1,8 fait l’affaire.

Un photographe culinaire utilise généralement un réflecteur. Ça permet de limiter les ombres, voire de jouer avec.

L’utilisation d’une télécommande ou du retardateur réduit le risque de flou bougé en cas de temps de pose long.

Vous avez aussi la possibilité, si votre appareil le permet, de prendre directement la photo depuis votre ordinateur. Ainsi vous pourrez faire les réglages de postproduction rapidement. Mais c’est un peu plus compliqué.

Et pour bien vous lancer dans la photographie culinaire, voici quelques conseils qui vous permettront de bien vous lancer dans cette nouvelle discipline.

Photo culinaire : la recette du bonheur

Pour être certain de réussir votre photo, prenez soin de la préparer.

L’installation

La composition permet d’orienter l’œil, réfléchissez donc bien à la position des objets dans le cadre. Pourquoi ne pas ajouter une pointe de persil sur une salade de tomates pour la mettre en relief ?

Pour permettre de faire briller vos plats, voici quelques astuces :

  • utilisez un peu d’huile sur un pinceau,
  • vaporisez vos fruits et légumes avec une peu d’eau,
  • sous-cuisez vos légumes.

Comme en cuisine, préparez tout avant de vous lancer. N’hésitez pas à faire un dessin de la composition que vous souhaitez pour ensuite tout mettre en place.

Tout est dans le détail

Pour magnifier vos photos culinaires, le détail compte et change tout. Vous n’allez pas utiliser la porcelaine toute fêlée de mamie !

Shootez avec un cadre un peu plus large pour permettre ensuite de trouver le meilleur possible. Avec de la pratique, vous arriverez à déterminer le cadre dès la prise de vue.

Faites vivre l’arrière-plan. Par exemple, ne posez pas uniquement l’assiette sur une table, positionnez une fleur, un verre à moitié plein, pour diffuser l’impression de vie.

Source Pexels

Pour un rendu qui sort de l’ordinaire, vous avez aussi la possibilité de capter la fumée de vos plats. On a d’ailleurs un tutoriel à ce sujet qui peut vous aider !

Photo culinaire : la technique

Pour mettre en valeur votre élément principal, usez du flou d’arrière-plan. Grâce à une faible ouverture de diaphragme, vous allez réduire la profondeur de champ.

Déterminez l’élément principal pour la mise au point. C’est essentiel, car il attire l’œil. En fonction de ce que vous souhaitez valoriser.

Ensuite pour finir, multipliez les angles de vue. Vous aurez alors de nombreux clichés et le travail de traitement des images prend tout son sens.

Le développement d’une photo culinaire

Il est très rare d’obtenir la photo culinaire parfaite sans la modifier légèrement.

Très souvent, ce type de cliché est utilisé pour les réseaux sociaux, des livres voire des affiches. La qualité doit être optimale.

Dans la phase de développement, après une phase de tri, vous allez pouvoir :

  • jouer sur l’exposition,
  • travailler le contraste,
  • modifier le cadre,
  • mettre en valeur certaines couleurs spécifiques.

De nombreux autres réglages et effets, comme prendre les légumes en lévitation, sont possibles en fonction de vos désirs.

Pour vous aider, jetez un œil à ce cours en vidéo 🙂

Conclusion

La photographie culinaire ne s’improvise pas.

Suivez notre recette à la lettre et vous réussirez vos photos. Une bonne préparation saupoudrée du détail qui fera la différence et vos photos culinaires seront remarquables.

Toutefois, vous pouvez apporter de nouveaux ingrédients que vous découvrirez au fil de vos tests 😋

À vos fourneaux, à vos photos !


Découvrez notre formation 100% dédiée à la Photographie

Retrouvez sur Tuto.com un parcours de formation regroupant des centaines d’heures de formation en vidéo pour devenir un As de la Photo !

Formation Photographe

Notre parcours Photographe c’est :

  • Une formation 100% à distance de plus de 285h.
  • Un apprentissage à son rythme.
  • Un parcours qui allie théorie et pratique.
  • Des QCM pour valider vos connaissances.
  • Des heures de live avec un mentor Photographe qui vous coache, vous conseille, vous motive, critique votre travail.
  • Une prise en charge par votre CPF, Pole Emploi ou l’OPCA de votre entreprise pouvant aller jusqu’à 100%.

Sautez le pas et contactez-nous via le formulaire présent en bas de la page du Formation Photographe 👋

(227)