Le développeur front-end est un métier dont la demande sur le marché du travail ne cesse de progresser. Le monde numérique et digital dans lequel nous vivons lui offre de nombreuses missions.

Ce concepteur fait partie de la grande famille des développeurs. Pour réaliser un logiciel, une application, un site web, il s’entoure de collègues qui s’occupent du back-end, du graphisme et des fonctionnalités.

Le développeur front-end s’occupe de toute la partie visible. C’est lui qui code pour obtenir un visuel fourni par l’équipe graphique. C’est un maillon de la grande chaîne de conception et du développement.

Quelles sont les qualités requises pour devenir un bon développeur front-end ?

Une connaissance des langages de programmation et des logiciels

Le développeur front-end doit maîtriser de nombreux langages informatiques. Pour les plus généraux, nous retrouvons :

Lire et écrire l’anglais est un atout. Surtout dans le processus de programmation, mais également dans les possibles échanges avec les clients ou partenaires.

Si vous souhaitez en savoir plus sur ces langages et logiciels, nous vous avons préparé une petite sélection de tutoriels qui devrait vous plaire avec quelques extraits vidéos 😊

 

Être à l’écoute

En perpétuelle évolution, un bon développeur front-end doit être à l’écoute des nouvelles technologies. Aujourd’hui, le métier utilise beaucoup les CMS (WordPress par exemple) et les frameworks (Bootstrap ou encore VueJS).

Le métier de développeur, pour la partie front-end, s’organise autour d’une équipe pour la réalisation d’un projet. Cette équipe est chapeautée par un chef de projet. Un bon développeur front-end doit pouvoir échanger avec ses collègues, mais également les clients, pour coller le plus possible à leurs attentes.

Il est essentiel qu’il soit capable de se positionner à la place du client et de ses consommateurs pour bien visualiser ce qu’il souhaite.

L’expérience utilisateur est importante et, en relation avec le développeur back-end, il doit proposer le meilleur produit.

Une bonne organisation

Un développeur front-end s’organise. C’est une des qualités majeures de ce métier.

Il peut avoir plusieurs commandes et doit être capable de passer d’un projet à l’autre. Une maîtrise des différents logiciels et des multiples processus s’associe à une grande adaptabilité.

De la patience est nécessaire, car le développement demande parfois de recommencer pour trouver la bonne solution. Et se creuser la tête (parfois pendant des heures) sur un morceau de code qui n’affiche pas le résultat escompté !

Comment travaille un développeur front-end ?

Un développeur front-end peut être salarié et réaliser des projets au sein d’une équipe multiprofessionnelle, dans des bureaux.

Mais il peut aussi réaliser ses missions en remote. C’est une solution de plus en plus recherchée.

L’avantage, pour la boite, est de ne pas avoir les frais de gestion de l’espace : le besoin d’un bureau, d’un poste informatique dédié…

Au-delà de ça, la productivité d’un collaborateur travaillant à distance est démontrée meilleure qu’au sein d’un open space.

Pour l’employé, les avantages sont nombreux :

  • les heures de trajet en moins,
  • l’organisation de son temps de travail,,
  • la possibilité de mieux profiter de sa famille, ou même de voyager…

Pour garder le contact avec l’équipe, il est souvent pratiqué une journée en entreprise chaque semaine.

S’il est freelance, cette possibilité de travailler « de n’importe où » est une force évidente. Mais il devra bien s’organiser, notamment pour les contacts avec ses clients, ou ses sous-traitants s’il y a lieu.

Le salaire et les perspectives d’évolution d’un développeur front-end

Sujet très important quand on souhaite trouver sa voie : le salaire. Pour un développeur, les perspectives d’évolution sont importantes et varient en fonction des compétences.

Un jeune développeur front-end (ou « junior ») commence généralement à 1500 €. Il n’est pas rare de voir de nouveaux développeurs démarrer à 2000 € avec la connaissance de plusieurs langages.

Ensuite, l’expérience permet d’obtenir une rémunération proche de 3000 € et jusqu’à 4000 € pour les développeurs les plus demandés et perfectionnés.

De plus, pour permettre d’améliorer sa rémunération, un développeur front-end peut évoluer en tant que :

  • développeur fullstack, maitrisant le front-end et le back-end,
  • devops ou développeur et opérateur système,
  • chef de projet.

Quelles formations suivre pour devenir développeur front-end ?

De multiples formations de codage existent pour se familiariser avec le développement front-end. D’autres pour maîtriser les différents logiciels apportent un plus.

De nombreuses capacités sont demandées pour devenir développeur front-end. Du relationnel à l’adaptation, ces valeurs sont recherchées.

Il peut être un plus d’avoir un diplôme de second cycle informatique. BTS, DUT ou école d’ingénierie informatique, le choix est large pour se former. Mais un employeur (et encore plus un client) s’intéressera plus à votre portfolio et à la démonstration de vos compétences, plutôt qu’à un diplôme. Après tout, tout évolue si vite dans ce secteur qu’un diplôme acquis il y a quelques années devient vite obsolète. Les savoirs doivent être très régulièrement entretenus.

Être capable :

  • d’exploiter les dernières versions d’un langage de programmation ;
  • d’être au point sur les nouveaux standards ;
  • de suivre des méthodes modernes d’organisation (Agile) ;
  • de toujours livrer un « code propre » et lisible ;
  • et d’apporter soutien et dynamisme au sein de l’équipe (ou auprès de vos clients)

fera de vous un développeur front-end précieux et irremplaçable ! 😉

Et pour mettre toutes les chances de votre côté, n’hésitez pas à vous former avec notre formation dédiée

Formez-vous à un métier qui vous plait vraiment avec notre Parcours Développeur Front-End

Notre parcours Développeur front-end c’est :

  • Une formation 100% à distance de plus de 262h.
  • Une évolution à votre rythme.
  • Un parcours composé de cours en vidéo et d’ateliers pratiques pour vous exercer.
  • Chaque module se termine par un QCM pour valider vos connaissances.
  • Des heures de live avec un mentor vous permettent de poser des questions et d’être challengé.
  • Le financement peut être pris 100% en charges par Pole Emploi ou l’OPCO de votre entreprise.

Des questions ? Contactez-nous via le formulaire présent en bas de la page du Parcours Développeur Front-End ?

(174)