Il fut un temps où le flare ne pouvait se maîtriser aussi bien qu’aujourd’hui. Ce flare (facteur de flare pour être plus précis) ou lens flare en anglais s’incruste dans nos photos sous la forme d’artéfacts sur l’image.

Ennemi ou ami ? En fonction de votre cadre, apprivoisez le lens flare pour le maîtriser totalement.

Le flare ou lens flare, c’est quoi ?

Le flare se caractérise par un artéfact sur une image sous différentes formes comme :

  • un cercle lumineux, un halo sur la photo,
  • un voile terne sur l’ensemble de la photographie.

Eh oui, vous l’avez déjà rencontré sans même savoir qui il était ! Cet effet est le résultat du reflet d’une source lumineuse à travers votre objectif.

Nous n’allons pas vous faire un cours sur la photo ou l’optique. Retenez simplement que la lumière subit des variations de trajet lorsqu’elle traverse les lentilles de votre appareil.

Au final, sur l’image, cette projection de lumière crée le résultat dû au lens flare.

Éviter le lens flare pour mieux le comprendre

Avant de le rechercher, maîtrisez son apparition.

Les appareils d’aujourd’hui permettent de le voir soit dans le viseur, soit à l’écran avant de prendre la photo. Vous pouvez donc le contrôler en amont de l’enregistrement de l’image.

La lumière, à l’origine du flare

La première solution pour éviter le flare, est donc de s’abstenir de se positionner face à une source de lumière. D’autant plus si elle est vive.

Autres astuces :

  • avoir la lumière dans son dos,
  • trouver l’angle adéquat pour le limiter,
  • utiliser un pare-soleil,
  • mettre sa main, un magazine, une protection au-dessus de l’objectif pour masquer l’arrivée de la lumière,
  • positionner un filtre spécial.

Remarques sur la lumière et le lens flare : si vous utilisez votre main ou autre chose, prenez garde à ne pas la laisser s’incruster dans le cadre de la photo. Cela arrive plus souvent qu’on ne le croit, même aux meilleurs. 😅

Si vous utilisez un filtre, il doit être de qualité. Plus la qualité augmente et plus le flare est contrôlé. En effet, de nombreux objectifs haut de gamme bénéficient d’un traitement contre le lens flare.

Existe-t-il d’autres solutions indépendantes de la lumière pour lutter contre lui ?

Comme nous vous l’avons déjà dit, le flare est dépendant du nombre d’éléments composant votre objectif. Plus ils sont en nombre et plus le risque d’apparition du flare sera conséquent.

Sélectionnez bien vos objectifs en fonction de la situation lumineuse et pensez au pare-soleil !

Toutefois, si vous n’arrivez pas à vous en défaire. De nombreuses solutions pour diminuer ou supprimer le flare avant le développement existent.

De multiples logiciels de retouches permettent aujourd’hui de se débarrasser du lens flare sur vos photos. A ce sujet, on ne peut que vous recommander PhotoshopLightroom, Affinity Photo ou encore Luminar pour y arriver. Des photographes professionnels vous proposent d’ailleurs de nombreux tutoriels pour améliorer votre technique en photographie et aussi en retouche. Vous serez alors en mesure de jouer avec le flare ou bien de l’éviter en fonction de vos envies 😉

Et pourquoi ne pas rechercher le lens flare sur ses photos ?

Vous êtes fier de la photo de l’océan qui trône au-dessus de votre canapé. C’est une des premières photographies que vous avez prises avec du flare, sans savoir ce que c’était 🤣

Nous allons vous donner de nombreux éléments pour réussir à maîtriser le lens flare et apporter un supplément d’âme à vos photos.

Bien sûr, ce n’est pas possible sur toutes les prises de vue, mais c’est vous le photographe. C’est vous qui décidez sur quelle photographie vous appréciez cet effet.

Parce que parfois vous n’avez pas le choix !

Le cadre est parfait, mais le lens flare est présent. Il arrive que vous ne puissiez pas le faire disparaître. Soyez donc capable de l’intégrer harmonieusement.

Regardez dans le viseur ou sur l’écran et déplacez-vous.

Petite astuce :

  • plus la source lumineuse est au centre de l’image et plus le flare est tassé,
  • plus elle est au bord et plus il s’étale.

Aussi, il se peut que vous vous retrouviez dans la situation inverse ; à savoir vouloir ajouter un halo lumineux à une photographie qui n’en a pas. Sachez que c’est tout à fait possible 😎 Cela peut d’ailleurs donner un effet artistique très sympa !

Pour vous entraîner, découvrez cette vidéo réalisée sur Photoshop, dans laquelle vous découvrirez le filtre Halo du logiciel. A vous ensuite de laisser libre cours à votre créativité.

À la recherche de la lumière vive

C’est elle qui permet d’obtenir le plus de flare. Vous avez des tas d’options :

  • le soleil, bien sûr,
  • le flash,
  • un lampadaire ou une autre source lumineuse le soir.

Vous pouvez également jouer sur l’ouverture du diaphragme pour obtenir plus de lumière dans votre capteur. Vous vous souvenez, on en parlait il n’y a pas longtemps sur le blog 😃

Conclusion

A présent le flare n’a plus de secret pour vous. Vous êtes capable de l’éviter et de le rechercher en fonction de vos souhaits.

Nous finirons avec ce conseil : pour coller le plus possible à la réalité de l’instant, privilégiez le flare à la prise de vue.

À vous de photographier et partager avec vos proches vos nouvelles connaissances.


Envie de maîtriser toutes les facettes liées à la photographie ? Découvrez notre parcours Photographe

Notre parcours Photographe c’est :

  • Une formation 100% à distance de plus de 285h.
  • Vous évoluez à votre rythme.
  • Le parcours est composé de cours en vidéo et d’ateliers pratiques pour vous exercer.
  • Il est découpé en modules de compétences.
  • Chaque module se termine par un QCM pour valider vos connaissances.
  • Des heures de live avec un mentor vous permettent de poser des questions, et d’être challengé.
  • Le financement peut être pris 100% en charge par Pole Emploi ou l’OPCA de votre entreprise.

Si vous souhaitez changer de voie, faites comme Armel !
Sautez le pas
 et contactez-nous via le formulaire présent en bas de la page du Parcours Photographe ?

(294)