Aujourd’hui on est très heureux de pouvoir vous partager le retour d’expérience d’Audrey, 23 ans qui s’est formée il y a peu sur notre parcours de formation mentorée sur ZBrush. Durant toute son histoire, on ressent l’élan de motivation dont elle a fait preuve pour arriver aujourd’hui à un tel résultat. 🔥

En plus, elle a eu la gentillesse de vous dévoiler quelques projets qu’elle a réalisé pour suivre son évolution et découvrir son workflow.

On a qu’une chose à lui souhaiter, beaucoup de réussite à l’avenir mais avant cela, on vous laisse lire son témoignage.

Bonjour Audrey, pour commencer, pourriez-vous nous retracer votre histoire avant de suivre le parcours ZBrush ?

Bonjour l’équipe ! Pour revenir quelques années en arrière, j’ai effectué un DUT dans les métiers du multimédia. Je souhaitais travailler dans l’image numérique mais je ne savais pas encore dans quel corps de métier.

J’ai fini par me spécialiser dans la 3D avec une Licence Professionnelle Infographie 3D. J’y ai approfondi mes connaissances dans ce domaine, mais je voulais me diriger vers les jeux vidéo et il me manquait quelques notions spécifiques à ce milieu.

Donc, j’ai effectué par la suite une année en tant qu’étudiante-entrepreneur (appelé DU2E). J’y ai expérimenté l’entreprenariat, tout en travaillant en tant qu’artiste 3D sur un projet de jeux vidéo indépendant.

Une expérience très enrichissante qui a confirmé mes objectifs et m’a orienté vers la formation ZBrush de tuto.com, afin de compléter tout ce que j’avais appris seule durant l’année écoulée. 🙂

Pourquoi avoir choisi spécifiquement la plateforme Tuto.com ?

Je cherchais précisément à améliorer mes compétences dans le domaine de la 3D, en particulier sur Zbrush pour faire des humanoïdes. J’ai trouvé ce parcours dans la liste des formations partenaires Pôle Emploi, et j’ai su reconnaître la qualité des productions et des cours proposés.

 

▶️ Pour en savoir plus sur les financements des parcours

Avez-vous rencontré des difficultés au cours de votre apprentissage ?

Non, aucune.

Comment s’est passée la relation avec votre mentor ? A-t-il pu vous aider comme vous l’espériez ? Pensez-vous que cela a ajouté un vrai plus de pouvoir échanger aux côtés d’un(e) vrai(e) pro ?

Cela a été très utile pour des questions parfois trop précises sur la compréhension d’une méthode ou un point spécifique du logiciel. L’aide du mentor permet de rapidement savoir quels étaient les points qu’il fallait que j’améliore ou retravaille. 👌

Comment vous êtes-vous organisé pour suivre le parcours ? Pour concilier vie personnelle et vie professionnelle ?

J’avais choisi un rythme type d’entreprise. J’étais limitée par une période de 3 mois pour finaliser la formation.

Pourriez-vous dire que ce parcours vous a aidé à intégrer de nouvelles compétences métiers ?

Oui, c’était l’objectif et il a été rempli. 😍🔥

Où en êtes-vous d’un point de vue professionnel ? Comment voyez-vous l’avenir ? Souhaitez-vous vous lancer dans cette vocation ? Devenir freelance ou salarié ?

Je compte continuer dans cette voie, comme avant la formation et devenir Character Artist Senior. Dans un objectif salarié dans un premier temps, pour évoluer vers le suivant.

Si vous aviez le souhait d’une nouvelle orientation professionnelle, feriez-vous la même démarche ? Si oui, pourquoi ?

Je ne sais pas, je ne m’imagine pas dans une autre voie professionnelle. J’ai cependant recommandé ce parcours à des personnes souhaitant suivre le même objectif. 😉

Vous nous montrez quelques travaux ?

  • La page Artstation d’Audrey

Pour commencer, j’ai une page Artstation sur laquelle je publie tous mes travaux achevés. Certains d’entre eux datent d’avant la formation, d’autres y correspondent et quelques uns ont été produits après. Voici un petit aperçu. 🙂


Avec la formation, j’ai eu le désir de me diriger également vers l’impression 3D de figurines, je travaille actuellement sur un gros projet en cours de réalisation.

 

  • Le avant/après de sa formation ZBrush suivie sur Tuto.com

Pour faire quelques comparaisons chronologiques. 😁
J’ai réalisé ce projet de personnages Low-Poly avant d’entamer ma formation sur Tuto.com. J’étais vraiment limitée au Low-Poly par mes compétences.

 

Quant à lui, c’est mon projet de fin de parcours. Il s’agit d’une figurine pour l’impression 3D, et j’ai également partagé des photos de cette dernière après impression. 😍

 

  • Son projet sur l’anatomie d’un visage

Pour des projets post-formations, je m’étais essayée au défi Sculptober à côté de mon gros projet.Voici un travail sur la « tension » et l’anatomie d’un visage humain.

Comme l’objectif était d’exagérer les traits et l’émotion, j’ai commencé par dessiner par dessus une image référence, une rapide caricature de son expression.
J’ai ensuite placé ma référence dans mon espace 3D afin de réaliser une base aux bonnes proportions.

Pour ajouter mes muscles et rides, je me suis référée au livre « L’anatomie pour les sculpteurs » de Sandis Kondrats et Uldis Zarins. Je n’avais qu’une référence de face et j’ai peu d’expérience en anatomie. Je préfère donc toujours placer des muscles trop visibles ou les dessiner sur la surface de mon modèle 3D avant de les sculpter proprement. Ainsi je peux atténuer ceux qui ne me seront pas utiles pour mon expression, tout en les utilisant pour le placement des autres.

Avec la référence en fond, il m’a été facile de tracer en transparence les lignes de mes rides et de voir le mouvement général de la peau sur le visage.
N’ayant pas pour objectif le travail des yeux, cheveux ou des textures, j’ai coupé le haut du visage et donné un aspect lisse au tout, comme un buste de pierre ou de marbre.

Le rendu final a été fait avec Zbrush et un positionnement en 3 points. L’objectif étant de faire ressortir les muscles du cou. C’est un modèle sans trou et constitué d’un unique objet. J’en ai fait une variante allégée en polygones pour l’impression.
Ce projet m’a pris une demi-journée en tout. 🔥

 

  • La réalisation complète d’une créature

Enfin, voilà une créature inspirée du Ludroth Royal appartenant aux jeux « Monster Hunter » de Capcom.


Je n’avais jamais réalisé de créatures qui n’étaient pas humanoïde. J’avais de nombreuses références à ma disposition car c’était un monstre existant, j’ai donc choisi d’en faire une version plus cartoon et amicale, toujours sous forme de figurine.

Pour cela, j’ai placé plusieurs sphères pour représenter les différents morceaux du monstre d’origine, afin d’en garder uniquement les caractéristiques plus importantes. J’ai grossi et étiré certaines d’entre elles (le mode dynamesh parlera sans doute aux apprenants et est essentiel pour tâter ainsi la forme globale d’une production 😉).

Plus j’étais satisfaite, plus j’entrais dans le détail des différents morceaux. J’ai réalisé la crinière d’éponge en premier, car c’était la partie qui me semblait la plus compliquée. On travaille toujours du gros vers le détail, ça permet d’avoir une bonne vue d’ensemble et de ne pas se perdre inutilement sur une forme qu’il faudrait changer complétement.

Je n’ai utilisé que quelques outils sur ce travail : ClayBuild-up pour la mise en forme, le Dam pour creuser mes détails et le Trim-Dynamic pour aplatir de nombreuses zones arrondies et donner un côté « taillé » à ma production.
Pour simplifier ma tête et rendre ce monstre plus sympathique, je me suis inspirée d’iguanes. J’appréciais la symétrie de cette statuette. J’ai donc laissé la queue et la langue pendante donner un meilleur profil et j’ai gardé le reste tel quel.

C’est un de mes rares travaux avec un peu de polypaint, je tenais à lui donner une couleur vive proche d’un dessin avant le rendu. Le polypaint est parfait pour ça et j’ai pu peindre ma créature et lui ajouter de petits détails sous les yeux. C’est une étape qui m’a semblé importante. J’ai imaginé à quoi pourrait ressembler le produit final si on le peignait après impression. Dans le cas d’un produit commercial, cela aurait permis aussi à des clients de se projeter sur un schéma de couleur. Ce projet m’aura pris une demi-journée également. 🙌

On repart sur le parcours suivi il y a quelques mois. Auriez-vous aujourd’hui des conseils pour les nouveaux apprenants qui vont le suivre ?

Les nouveaux apprenants ne doivent pas « prendre peur » face aux projets proposés dans la formation. Et c’est encore plus vrai s’ils viennent d’un milieu totalement différent. Les débuts seront peut-être difficiles, mais ils auront un excellent résultat au terme dont ils pourront être fiers ainsi que des vrais compétences de métier.

Puis-je vous demander votre âge ?

23 ans.

En une phrase, comment pourriez-vous résumer votre formation ?

C’était une formation complète apportant des compétences concrètes. Elle était nécessaire pour la suite de mon parcours professionnel.

 


Vous aimeriez vous aussi vous former sur ZBrush ?

Alors vous pourrez bénéficier de :

  • Une formation 100% à distance de plus de 338h.
  • Une évolution à votre rythme.
  • Un parcours composé de cours en vidéo et d’ateliers pratiques pour vous exercer.
  • Chaque module se termine par un QCM pour valider vos connaissances.
  • Des heures de live avec un mentor pour poser des questions et être challengé.
  • Le financement peut être pris 100% en charge par votre Pole Emploi ou l’OPCO de votre entreprise.

Des questions ? Contactez-nous via le formulaire présent en bas de la page de notre formation ZBrush

(2527)