wizix

Découvrez notre nouvelle série de témoignages sur Tuto.com. Aujourd’hui, nous avons voulu connaître le parcours du talentueux Wizix, formateur certifié sur Tuto.com à l’origine notamment du nouveau workflow de texturing pour vos projets 3D à travers la réalisation du HulkBuster.

Aujourd’hui, Wizix :

Découvrez le portrait de Wizix auteur de nombreux tuto portant principalement sur Cinema 4D, Maya, Vray et Realflow.

Son parcours

Je vais d’abord commencé par me présenter, je suis Romain CHAULIAC plus connu sous le pseudo de Wizix. J’ai 25 ans, j’habite à Paris et je suis Infographiste 3D.

J’ai découvert la 3D vers mes 16 ans, au départ je voulais juste modéliser mes propres assets pour enrichir ma déco dans le jeu vidéo les Sims… J’ai commencé avec le premier logiciel sur lequel je suis tombé : Ray Studio Expert, un dérivé de Carrara re-édité par Micro Application.
Au début l’apprentissage a été très long, il n’y avait pas toutes les ressources que l’on trouve aujourd’hui pour se former. J’ai mis presque 2 ans à découvrir l’existence de la modélisation polygonale ! À partir de là j’ai modélisé tout ce que je trouvais autour de moi. J’ai commencé par faire un robinet, une cafetière puis toute la cuisine, la salle de bain…
À cette époque là, j’avais un blog sur lequel je publiais déjà mes premiers Tuto !

 Un aperçu de ses premiers tuto

cuisine

 

robinet

 

J’ai ensuite passé un pallier supplémentaire avec la découverte de Cinema 4D. J’ai continué à apprendre de nouveaux aspects de la 3D et faire des projets plus ambitieux et aboutis. Dans le même temps j’écris à Emob pour proposer de faire un DVD pour FormationVidéo. Il me conseille plutôt de rejoindre un projet en cours de développement : Weecast. Janvier 2009 début de la Beta et je publie mon tout premier Tuto : Drôle d’Oiseau.

Les choses décollent vraiment quelques mois plus tard avec successivement les Tuto Camion Lego avec C4D et la Lampe Luxo de Pixar.

Au mois de septembre de la même année, j’intègre l’école d’effet spéciaux ArtFX à Montpellier. Quatre années où je continue de dédier tout mon temps à la 3D, je cumule les cours/projets de l’école, la création de Tuto, la réalisation de projets personnels et je fais la rencontre (grâce à Tuto.com) de deux graphistes dirigeant une petite agence qui me font confiance et me proposent mes premiers boulots en tant que Freelance. Grâce à ArtFX j’ai pu apprendre les valeurs et les codes du métier, découvrir Maya et réaliser des projets en équipes.

En fin d’études je faisais parti du court métrage Runaway nominé aux VES 2014 et ma bande-démo est sélectionnée parmi les finalistes des CGStudentAwars.

Grâce à ces deux fortes expositions j’ai eu beaucoup de propositions et la liberté donc de faire mon choix pour la suite.

Le court métrage Runaway

La bande démo de Wizix

 

Même si j’apprécie travailler en équipe je suis très indépendant et solitaire. De par mon parcours, j’ai pris l’habitude de toujours faire ce que je voulais quand je le voulais et surtout faire en sorte que la 3D reste avant tout un plaisir avant un travail. Je n’aime pas les grosses structures (studios). On y est davantage un salarié qu’un graphiste. La plupart du temps on ne connaît même pas et on ne croisera jamais le patron du studio. On ne sait même pas pour qui on travaille et parfois cette personne n’est même pas graphiste !

C’est pour ça que j’ai dans un premier temps été séduit par Unit Image. C’est un studio dirigé par des graphistes très talentueux, jeunes qui ont une vision moderne du métier. J’ai énormément de respect pour leur travail et ce qu’ils font.

Il se trouve que juste après un bref passage chez eux j’ai eu l’occasion d’avoir ma propre indépendance. La personne avec qui je travaillais en freelance depuis quelques années m’a proposé un poste dans le studio qu’il vient de créer. J’ai donc décidé de tenter l’aventure pour une fois de plus partir de zéro.

Je ne suis aujourd’hui plus vraiment freelance. Je suis employé à plein temps dans ce studio avec qui je travaille à distance de chez moi. Je réserve mon temps libre à la réalisation de Tuto.

Son plus beau projet

Le Project Wayne

project-wayne

Je pense que c’est le récent Project Wayne.

C’est le premier projet dont je suis assez satisfait du résultat final. Depuis je me sens enfin à l’aise techniquement et artistiquement par rapport à ce que j’attends de moi et tous les projets qui suivent se déroulent plus naturellement.

La prochaine étape est de trouver mon identité artistique et développer mes propres concepts. Jusqu’à maintenant je retranscris principalement des sujets existants.

Le projet Fuze

Le projet Fuze est venu de l’envie de transposer cette expérience acquise avec Dr.Wayne dans ma façon de faire des Tuto. Il est donc directement le “petit frère” du projet Wayne. Avec Fuze je voulais apporter un souffle nouveau à la façon de véhiculer mon expérience et me relancer un nouveau challenge.

L’idée de base est d’initier ou convertir les graphistes, généralement indépendants, à un logiciel assez redouté par son image pro : Maya. Pour réussir j’ai décidé d’une part de mettre en place une formation complète qui serait construite sur une succession logique et chronologique de Tuto. Le second point était de réaliser un projet et une image finale qui accroche, motive et donne envie de se lancer dans l’aventure.

« La finalité de Fuze : former tout graphiste ou toute personne désirant apprendre la 3D en partant complètement de zéro »

J’espère même pouvoir apporter à certains les bases nécessaires pour trouver un emploi en tant que graphiste.

Pour que la formation fonctionne il me faut être présent auprès des graphistes qui la suivent.

J’interviens pour aider les plus jeunes niveaux et les corriger lorsqu’ils bloquent ou s’ils ont mal assimilé une notion.

– Je suis également là pour les motiver lors des baisses de régime quand ils ont du mal à s’imposer une rigueur d’apprentissage personnelle.

– Enfin, j’essaie d’installer un échange et construire les volumes suivants de Fuze en fonction des attentes et besoins ressentis.

Le pilier central de ces échanges est ma page Facebook. Elle permet de créer une communauté à travers les abonnés, d’informer régulièrement via des posts et surtout d’échanger quotidiennement via les commentaires ou plus directement par messagerie.

Pour proposer un échange plus direct je me suis aussi essayé au Livestream. Là encore c’est pour le développement d’un projet à part entière sous forme de démonstration afin de répondre aux nombreuses interrogations quant à la suite de Fuze. Ce Live de 4H sur la réalisation du Projet Zavala est d’ailleurs disponible.

Le programme du projet Fuze

projet-fuze

 

J’ai établi un plan de départ pour Fuze qui s’ajustera au fil des Tuto. Il y a plusieurs paliers qui correspondent en quelque sorte à des niveaux d’expériences. Dans le premier par exemple, qui correspond au niveau débutant, nous découvrons le workflow de base en 3D. Chaque chapitre est une introduction : introduction à l’interface, introduction à la modélisation, vont suivre l’introduction au UVs, textures, rendu…

Dans chaque palier sera réalisé un asset qui pourra se suffire à lui-même. Au niveau débutant par exemple on réalisera le fusil Sniper de la modélisation  jusqu’au rendu final.

 

fusil

À la fin tous les assets regroupés composeront l’image finale.

Tout est prévu avec Fuze pour aborder le plus de sujets possible en 3D. Il pourra y avoir un volume sur les FX (fumée, particules…) un sur la modélisation organique, un sur les shaders SSS, un sur la réalisation de cheveux…

Les atouts et inconvénients de Maya et Cinema 4D

Il est généralement bien de dire que “ce n’est pas l’outil qui compte”. Je ne suis pas vraiment d’accord avec ça, bien sur que l’outil à son importance. La preuve encore tout récemment avec le dernier Tuto HulkBuster. Si je l’ai modélisé dans Maya c’est que je suis incapable de le faire sous C4D. C’est possible bien sûr mais je pense que j’y serais encore… Et à ma connaissance je n’ai jamais vu de grosse modélisation réalisée dans Cinema 4D. Et c’est tout à fait normal, Cinema 4D est davantage conçu pour les freelances et orienté MotionDesign. Maya est adapté aux grosses structures de centaines de graphistes pour réaliser les effet spéciaux des plus gros blockbusters. Il faut juste savoir ce qu’on veut pour faire le bon choix de logiciel. En ce sens je préfère Maya car j’adore la “grosse” 3D, avec beaucoup de poly et rendu réaliste dans le style des cinématiques de jeux.

Un avant goût du Tuto Hulkbuster

Un mot sur Corona Renderer

Ce qui m’a plu avec Corona c’est encore une fois le côté jeune soft, ambitieux, intelligemment développé par de jeunes gars qui ont à peine leurs locaux et sont dépassés par leur succès, mais qui restent cependant très disponibles et à l’écoute des graphistes.

Je suis d’ailleurs en Beta sur les versions Maya et C4D ce qui m’a permis de faire le Tuto HulkBuster avec la toute dernière version qui vient de sortir.

Contrairement à Vray, Octane ou récemment Arnold qui ont des licences à plus de 500€ Corona est, et restera sous une certaine forme, complètement gratuit.

Sa config machine

Haha je suis tellement peu calé en hardware que chaque fois qu’on me pose la question je dois aller checker quels composant j’ai, pourtant il n’y en a que 2 ^^.

Je dis ça surtout pour préciser, une fois de plus, que la configuration PC est la chose la moins importante pour faire de la 3D ! Aujourd’hui on peut faire des rendus de qualité proche des studios avec un simple PC lambda, c’est ça qui me plaît avec la 3D.

Donc déjà le plus important : j’ai une tour. Équipée d’un i7-w4930K et une GTX 970 le tout sous Windows 7.

Et bien sûr une indispensable Wacom Intuos 5 M.

Son avis sur Tuto.com et les choses à améliorer

« C’est moderne, bien pensé et surtout respectueux des contributeurs et clients »

C’est aussi la meilleure vitrine en France pour exposer ses Tuto et il y a une grande expérience accumulée par l’équipe dans le domaine dans la formation vidéo.

En points à améliorer :

Le navigateur. Le peu de fois où j’ai voulu regarder des vidéos je galère à naviguer de façon fluide, précise et rapide dans la timeline, même sur les vidéos extrait !

Un système de tag directement sur la timeline pour noter à quel moment un raccourci ou une notion importante est donnée pour pouvoir y retourner rapidement au besoin. Je préférais aussi le background noir. Mais bon, ça c’est mon coté nostalgique Weecast :)

Retrouvez le témoignage de Grégory, ici : Tuto témoignage #4

A votre tour…

Vous souhaitez participer à cette rubrique, contactez Gaëlle au support !

(915)