Mémoriser : comment mieux apprendre en ligne

Pourquoi oublie-t-on aussi facilement ce que l’on essaie d’apprendre ? Et comment réussir à mémoriser et donc,  apprendre plus efficacement ?

La mémoire est une chose étrange… Quelquefois, le cerveau a l’air de vouloir nous jouer des tours. Un exemple ? Vous avez tout appris sur un sujet. Vous révisez. Vous le maîtrisez. Vous êtes sûr(e) de vous. Et au moment de le mettre en pratique, c’est le désert du Nevada dans votre crâne. L’Antarctique. Le trou noir. Plus rien ne vient ! Cela peut résulter du fait que les conditions de votre apprentissage sont différentes de leur mise en application : émotions, décor, conditions…
Un autre exemple, ô combien commun : vous entrez dans une pièce pour… y faire quelque chose… Mais quoi ? Vous avez oublié ! Simplement en passant la porte !

 

Nous allons vous donner 5 conseils pour mieux mémoriser et améliorer votre apprentissage en ligne ! ?

 

L’importance de l’environnement pour la mémoire

Ce phénomène a été démontré par une étude du Dr Radvansky.

Ce professeur du Michigan a confié une tâche simple à 50 étudiants : prendre un objet désigné sur une table et le déplacer sur une autre. A part lors d’une soirée étudiante trop arrosée, cela semble être à la portée de 100 % des personnes testées…
Quand les deux tables se trouvent dans la même pièce : bingo ! C’est un succès. Mais quand les tables sont dans des pièces différentes, la majorité des participants oublie les consignes en passant le seuil de la seconde pièce !
L’explication viendrait du besoin primal de connaitre son environnement pour survivre. Mais aussi, donc, de « rebooter » celle-ci quand on change d’environnement.

Une astuce pour éviter ce « seuil diabolique » : se répéter ce que l’on doit faire plusieurs fois. On verra l’importance de la répétition plus loin.

En combien de temps oublie-t-on ce que l’on veut apprendre ?

En ce qui concerne les apprentissages, le psychologue Hermann Ebbinghaus a créé, dès le 19e siècle, la « courbe de l’oubli« . Celle-ci est toujours une référence et montre que l’on oublie, en moyenne, 42% de ce que l’on vient d’apprendre il y a à peine 20 minutes !

En une heure, on perdrait 56% de ces connaissances acquises, et 64% au bout de 9 heures. Au bout de moins d’une semaine, ne resterait mémorisé qu’un petit 25% de ce que l’on a appris.

courbe de l'oubli
Si vous n’utilisez pas ce qu’on vous a enseigné, que vous ne répétez pas ces apprentissages, le cerveau efface peu à peu ces éléments « inutiles ».

Alors, comment mémoriser et mieux apprendre ? Voici les 5 conseils !

 

Les neurosciences nous aident à identifier les actions et méthodes qui améliorent la mémorisation. Voici donc 5 astuces qui vont vous aider à mieux mémoriser, à bien apprendre et ainsi retenir ces apprentissages.

1 / Dormez bien pour mieux vous souvenir

Un adulte doit dormir entre 7 et 8 heures par nuit. Un adolescent, entre 9 et 10 heures, tandis qu’un enfant doit cumuler de 10 à 12 heures de sommeil.

Lors des phases de sommeil lent profond (stade 3 et 4) et du sommeil paradoxal (REM), les souvenirs sont transférés de l’espace temporaire dans l’hippocampe à une zone de mémoire plus permanente autour du cortex.

 

Il est donc contre-productif de dormir moins pour réviser plus lors des périodes qui précèdent des examens !

 

2 / Apprenez avec différents sens

Certains sont plus sensibles au visuel, d’autres à l’auditif. Certains ont même besoin de toucher ou de ressentir des émotions pour mieux apprendre. La combinaison des différents canaux rend le tout plus concret.

C’est pour cela que les cours en vidéo sont plus efficaces (ça tombe bien, c’est notre spécialité chez tuto.com ?) : vous y faites travailler plusieurs sens.

Les images font appel à votre vue, les explications parlées communiquent par votre ouïe, tandis que l’empathie que dégagera votre formateur (par l’humour par exemple) ancrera encore mieux le savoir. D’ailleurs, les émotions sont souvent liées directement à la kinesthésie, soit le sens du toucher, car celles-ci ont des conséquences physiques et tangibles sur notre corps.

Ainsi, un professeur passionnant, drôle, qui met du suspense dans un cours, ou de la folie, ou encore de l’exaltation, verra son auditoire conquis, avec une meilleure mémorisation de sa leçon.

Précisons d’ailleurs que même des émotions négatives comme la peur ou le stress aident à mémoriser. Admettons que vous ayez très peu de temps pour stopper une bombe (et sauver le chat) … Vous apprenez à la dernière seconde que ce modèle d’explosif s’interrompt en coupant le fil rouge… Il y a de fortes chances que vous vous rappeliez de cette couleur des décennies après !

Une autre astuce dans l’astuce : créez des conditions égales lors de l’apprentissage et lors de l’utilisation. Ne serait-ce que de mâcher un chewing-gum chaque fois que vous apprenez et lorsque vous passez l’examen (et pas les autres fois) fait un lien sensoriel entre les deux et aide à activer sa mémoire.

3 / Passez à l’action pour mémoriser les acquis

On voit tout l’intérêt d’avoir des exercices pratiques en même temps que vous suivez des cours. Des tutoriels guidés qui complètent la théorie sont une force pour se rappeler des processus. Vous ne trouverez d’ailleurs sur Tuto.com que des cours qui mélangent la théorie et la mise en application pratique.

Tout n’est pas comme le vélo. Un savoir non exploité est formaté par notre cerveau : autant laisser la place pour autre chose de plus utile ! Apprendre l’anglais et ne jamais le parler ? Pour quoi faire ?

Mettez donc en pratique le plus tôt possible et ne sautez pas les phases de mise en action des leçons. Il ne sert à rien « d’avaler » des heures de vidéo sans discontinuer si vous sautez ces phases-ci qui sont indispensables.

Si vous apprenez avec des livres, prenez aussi le temps de vous confronter au problème, de passer à l’action.

4 / Soyez créatif dans vos apprentissages

Comme on l’a vu dans les 2 précédentes astuces, un bon apprentissage passe par :

  • Les différents sens
  • Les émotions
  • L’action

Faites appel à tout cela. Tracez des cartes mentales pour résumer vos cours. Inventez une chansonnette qui reprend certains points. Découpez ou dessinez des illustrations des points forts.

Un exemple ? Si vous avez un numéro d’article de loi – ou bien un mot très complexe – à retenir, marquez-le avec des caractères rigolos et coloriez-le. Vous pourrez être étonné du résultat.

Mettez en pratique de façon originale : créez !
Apprendre dans des circonstances créatives, non familières, déclenche plus d’activités dans l’hippocampe et en renforce le souvenir. De plus, vous utilisez, comme on l’a vu, d’autres sens.

5 / Mieux apprendre grâce aux répétitions espacées

Les neurosciences ont confirmé ce qu’Ebbinghaus disait déjà suite à ses tests : la répétition espacée améliore fortement la mémorisation.

Voici comment planifier ces répétitions afin d’ancrer vos savoirs.

  1. Lors de votre leçon, prenez des notes. S’il s’agit de vidéos, indiquez la position de lecture des points les plus importants. Utilisez l’astuce des cartes mentales pour résumer de façon visuelle et illustrée ce que vous apprenez.
  2. Pendant (en mettant sur pause si besoin quand il s’agit d’une vidéo) ou après le cours, appliquez ce que vous avez appris, ou utilisez des moyens créatifs pour mieux « ressentir ».
  3. Quelques heures après cette première leçon, relisez vos notes, votre carte heuristique. Regardez les portions de vidéos que vous avez soulignées.
  4. Deux jours après, relisez votre leçon, ou visionnez à nouveau celle-ci. Renforcez vos notes avec des précisions si besoin.
  5. Le lendemain, testez vos connaissances. Mettez en pratique sans la leçon, ou bien utilisez un quiz, ou encore demandez à quelqu’un de vous interroger. Être confronté à une épreuve renforce le besoin psychologique de se rappeler. Notez les éléments sur lesquels vous avez buté.
  6. 2 à 4 jours après ce test, révisez la leçon. Attardez-vous principalement sur les points qui vous ont fait défaut.
  7. Continuez ainsi en alternant avec des tests au lendemain de chaque révision. Doublez le nombre de jours entre chacune d’elles, jusqu’à ce que ce que vous avez appris soit ancré dans votre mémoire permanente.

 

En conclusion

En mettant en pratique ces 5 astuces, vous  :

  • améliorerez considérablement la qualité d’apprentissage.
  • ancrerez durablement les compétences acquises.
  • saurez les mettre en pratique plus efficacement.

J’espère que cet article vous a plu. N’hésitez pas à le partager autour de vous, surtout si vous connaissez des personnes qui ont des problèmes pour retenir ce qu’elles ont appris. Les conseils fournis sont applicables dans tous les domaines et à tout âge ! ?

 

(8795)