Cette semaine on est très fier de vous présenter le retour d’expérience de Joël, qui s’est formé cette année sur notre parcours ZBrush.

A travers son histoire, on comprend comme la motivation, la persévérance et la passion sont tellement importants dans l’aboutissement d’une formation. 🙂

On vous laisse lire son histoire.

Bonjour Joël, pour commencer pourrais-tu retracer ton parcours professionnel pour nos lecteurs ?

Mon parcours professionnel est à des années-lumière de la 3D. J’ai passé quasiment 20 ans dans la restauration, en commençant comme apprenti, pour finir sur différents postes de chef de cuisine.

Mais bon, arrive un moment où on en peut plus. Je me suis alors tourné vers les jeux vidéo en tant que testeur. J’ai pu travailler en collaboration avec des nombreux éditeurs (et quelques développeurs également). Si ça m’a permis d’en profiter pour tester de nombreux jeux, rencontrer des tas de gens et accéder à des événements avec des accès presse, ça n’a malheureusement pas été suffisant pour en devenir un véritable métier alimentaire.

Une question nous vient à l’esprit, pourquoi avoir choisi Tuto.com. Tu connaissais notre plateforme ?

Je connaissais déjà la plateforme tuto.com oui. J’ai déjà eu le plaisir de suivre quelques tutos concernant le digital painting car c’est un art qui me plaît vraiment beaucoup. 🙂

Plus jeune je dessinais énormément, du manga, principalement du DBZ ainsi que des comics. Et puis, en grandissant, la vie à fait que, j’ai mis tout ça de coté pour rester focus sur d’autres priorités. Ce n’est pas bien, il ne faut pas faire ça. C’est quelque part renoncer à ses rêves, perdre foi en soi et croire qu’on est incapable de faire les choses.

Quoi qu’il en soit, j’ai à plusieurs reprises demandé des formations sur divers métiers à Pôle Emploi, qui m’ont toujours été refusées.

Puis un jour, après avoir discuté avec ma femme en disant que j’aimerais trouver une formation pour apprendre à sculpter en 3D, voilà que je tombe sur une pub facebook de tuto.com qui propose un parcours de formation sur Zbrush. En plus, entièrement finançable par Pôle Emploi. Comme quoi, les algorithmes et espionnages de facebook peuvent avoir du bon des fois. 😁 J’ai tenté le coup en m’attendant à un énième refus. Et miracle, la demande de financement à été acceptée par Pôle Emploi ! Était-ce un signe ? Allez savoir, l’avenir nous le dira !

 

Que t’a apporté notre parcours sur ZBrush ? Te sens-tu plus à l’aise avec l’univers de la 3D ?

Le parcours sur Zbrush m’a beaucoup apporté car, il est clair que si je connaissais déjà le logiciel et que je l’avais ouvert quelque fois, mes connaissances en la matière étaient proches de zéro. 😅

Aujourd’hui, bien que je sois encore loin de pouvoir faire tout ce que je souhaite, je sais quand même réaliser pas mal de petites choses qui pourront être exploitées par la suite. Le reste viendra avec de la pratique et toujours plus de connaissances engrangées au fur et à mesure de mes besoins.

Aujourd’hui mes yeux se portent sur beaucoup d’objets en tout genre et je me demande comment je pourrais m’y prendre pour sculpter telle ou telle chose.

Ton mentor a-t-il répondu à tes attentes ?

Gilles est quelqu’un de réellement sympathique. La glace de la première rencontre a été vite brisée, il a su se montrer rassurant et me guider là où il y avait besoin.

Ses tutos sont vraiment extras, c’est dommage que la formation n’en comporte pas plus, car il sait y faire. Il prend le temps d’expliquer les choses et à un niveau d’exigence envers lui même et son travail qu’on ne retrouve pas sur tous les autres tutos. J’avoue que durant l’évaluation, quand il m’a dit qu’on ne se verrait plus en visio, ben… ça fait un petit quelque chose quand même. 😅 Si on souhaite apprendre quelque chose et que Gilles le propose, c’est une valeur sûre dont il serait dommage de se passer.

Tu nous expliques ce qui se cache derrière ton projet de fin de parcours ? Comment t’es venue l’idée ?

Mon projet de fin de parcours à été inspiré par les travaux de Ken Barthelmey.

Je souhaitais réaliser une créature plutôt qu’un personnage humain, car je trouve ça plus intéressant au niveau créatif. Bien que, sur le départ, je suis parti sur un projet de Mario Bross, mais je n’avais pas envie de trop le dénaturer et y ajoutant des points d’évaluations, comme du hard surface en lui sculptant une armure.

Finalement cet extraterrestre était à mon sens beaucoup plus intéressant. J’y ai pris beaucoup de plaisir, malgré quelques difficultés rencontrées au niveau de l’armure en elle-même. J’aime beaucoup ce coté tête de mort sur son visage qui laisse penser que cette créature n’existe que pour nuire à la race humaine. Je voulais quelque chose qui en impose par sa carrure et qui laisse transpirer une certaine assurance, pour que quand on le regarde, on a l’impression que c’est un meneur.

On m’a fait remarquer qu’il faisait penser à Halo ou à Mass Effect. Peut être qu’inconsciemment, toutes ces années de gaming m’ont aussi pas mal guidées. 😄

Voici en images, un aperçu du travail de Joël réalisé durant son parcours sur ZBrush.

 

Comment est née ta passion pour ces figurines ?

Ma passion pour les figurines est née comme toutes mes autres passions. Je me suis levé avec un coup de tête en me disant, « tiens, je vais me prendre une imprimante 3D et faire des figurines ».  😄

J’ai toujours eu besoin de faire travailler ma créativité, le dessin à l’époque, la peinture, la photographie, aujourd’hui la peinture sur figurine et in facto la sculpture numérique. Le but étant de réaliser mes propres modèles, des modèles uniques qui répondront à mon niveau d’exigence et qui donneront envie aux gens qui les regarderont, un peu comme quand on regarde une œuvre d’art.

Des projets à venir ?

J’ai beaucoup de projets à venir, mais ils sont encore pour le moment un peu hors de portée quant à mes compétences qui ne sont pas encore optimales pour me permettre d’y arriver.

Alors dans un premier temps, des petits projets d’entraînement et une bonne période de perfectionnement feront l’affaire. 😊

Ton meilleur souvenir durant le parcours ?

Mon meilleur souvenir durant le parcours est sans aucun doute le tout début.

La surprise du financement accepté, le déverrouillage de l’accès à la formation, le clic pour lancer la première vidéo, tout ça a été accompagné d’une certaine excitation.

Après des années d’attente, c’est un peu comme un début de rêve qui se réalise et ça, ce n’est pas rien, ça compte beaucoup. C’est important de faire quelque chose qu’on aime, qu’importe ce que les autres disent, quoi qu’ils en pensent, qu’ils comprennent ou pas.


Bravo Joël pour ta persévérance et ta motivation à suivre cette formation. On est certain que la courbe de progression ne va cesser de grandir et on a hâte de découvrir la suite ! Vous pouvez d’ailleurs suivre la suite de ses aventures sur sa page Facebook. 😍

(93)