Pour cette dernière interview de l’année c’est au tour de Delphine de nous faire part de son expérience suite à son parcours Designer Graphique suivi sur Tuto.com.

De nature autodidacte, elle rêvait de quitter le salariat pour oser se lancer pleinement en freelance. Découvrons son histoire. 🙂

Bonjour Delphine, pour commencer pourrais-tu retracer ton parcours professionnel s’il te plaît ?

Mon parcours est assez atypique.

Après un BTS esthétique-cosmétique je ne me voyais pas arrêter mes études. J’ai donc passé les concours d’école de commerce. J’ai obtenu en 2012 un master de marketing, communication et stratégies commerciales avec une spécialité E-business à Bordeaux. Lors de cette formation, j’ai eu quelques cours de graphisme pour connaître les essentiels de Photoshop et Illustrator.

À l’issue de ma formation, j’ai intégré l’entreprise familiale pour mettre en place toute la communication. Au départ, je faisais appel à des agences de communication pour l’élaboration et l’impression des supports de com puis j’ai eu envie de concevoir mes projets de A à Z : de la maquette à l’impression. Mon envie de devenir graphiste était née ! Alors j’ai appris en toute autonomie. 😍

Tu nous expliques pourquoi avoir choisi notre parcours Designer Graphique courant 2022 ?

Je cherchais une formation complète mais pas trop scolaire non plus. Grâce à la formation à distance, je pouvais m’organiser comme je le souhaitais, c’est idéal quand on a des enfants.

J’ai choisi le parcours Designer graphique de chez Tuto car j’avais déjà des compétences en graphisme (surtout sur Illustrator). Je voulais pouvoir compléter mes compétences par un parcours complet. 😊

 

Ce n’est pas évident de franchir le cap de salarié à freelance. Tu aurais des conseils aux personnes qui n’osent pas se lancer ?

Effectivement, c’est le moins qu’on puisse dire ! 😅

Avoir un poste de salarié c’est très rassurant pour de multiples raisons. Pour ma part, j’ai besoin de créer sinon je me sens inutile. J’avais l’impression d’avoir fait le tour du sujet et il me fallait de nouveaux challenges. Tout le monde me disait lance toi ! Mais je ne m’en sentais pas capable.

La formation de Designer graphique m’a permis de consolider mes savoirs, mes compétences et d’en acquérir de nouvelles.

Après cela, j’ai réalisé un premier projet qui a eu un effet boule de neige. Cette demande en entrainant une autre, j’ai décidé de me lancer. L’élément déclencheur pour moi a été de voir que finalement mon travail plaisait et que j’avais de la demande.

Donc, le conseil que je peux donner à celles et ceux qui hésitent : tâtez le terrain, parlez de votre projet autour de vous, réalisez quelques projets bénévolement pour vous permettre de vous projeter (cela permet de se rendre compte de tous les aléas positifs et négatifs du métier) et surtout chassez l’imposteur qui se trouve en vous ! 😉

Avec cette formation, ton objectif était d’acquérir de nouvelles compétences. Le pari est-il réussi ?

En suivant la formation de Designer Graphique, le pari d’acquérir de nouvelles compétences est largement réussi : en graphisme mais aussi sur la partie freelance.

Le souci est que maintenant j’ai encore envie d’apprendre. 😉

Ce qui me permet de faire le lien avec mon mentor Julien Pons qui a tout appris en autodidacte. Peut-être était-ce un signe du destin mais nous avions beaucoup de points commun et le fait qu’il ne rentre pas dans les cases en faisait partie.

La relation avec ton mentor Julien Pons a-t-elle répondu à tes attentes ?

Julien a été un élément très rassurant et motivant dans cette formation. Pour le coup, c’était vraiment un modèle à suivre pour moi. 😍

Quel est ton meilleur souvenir durant ta formation ?

Lorsque j’avais mes visios avec Julien, je repartais reboostée. Je pense que ce sont mes meilleurs souvenirs.

Je me rappelle aussi de la fierté ressentie lorsque je concrétisais une technique, un effet que je ne savais pas faire auparavant mais que je voyais sur les créas de pro.

Tu nous en dis plus sur ton projet de fin de parcours Indésens ?

Indésens signifie indépendance et sens car toutes les créations que je souhaite proposer doivent avoir du sens. Puis il y a le jeu de mot indécence : sortir du cadre.

Pour cette fin de parcours, j’ai souhaité élaborer mon logo et ma charte graphique. Je pense que c’est l’exercice le plus difficile qu’il m’a été demandé. Créer pour soi n’est pas une chose facile. Pour mon logo, j’ai réalisé l’empreinte de mon index. Ainsi, je peux mettre ma « patte » sur toutes mes créas. Il est aussi question d’identité : ce que je propose relève de mon identité, de ce que je suis, mais je crée aussi pour coller au maximum à l’identité du client. Ce logo très épuré, à la couleur sensible et féminine, rappelle l’océan à la nature.

Voici un petit aperçu du travail de Delphine. Le premier est un aperçu du rendu de sa charte graphique 😍 

 

Tu as des projets à nous présenter et sur lesquels tu travailles actuellement ?

Je ne suis indépendante que depuis quelques semaines mais j’ai pu travailler sur quelques projets et notamment pour celui d’une chanteuse pop électro qui se lance bientôt. Ce projet m’a vraiment permis de mettre en application beaucoup de compétences acquises lors de la formation. Il s’agissait de créer le logo du groupe qui s’appelle AMA. Voici la maquette.

 


Bravo à toi Delphine pour tout le chemin parcouru jusqu’à présent ! 🙌 On te souhaite plein de beaux projets à l’avenir et on est certain qu’ils seront très prometteurs. En attendant, vous pouvez la retrouver sur sa page Facebook ou son compte Instagram !

(110)