Aujourd’hui on est très fier de vous partager un témoignage qui nous tenait à cœur. Celui de Ludovic, un grand passionné qui nous a tous bluffé lors du rendu de son parcours professionnel en Motion Design. Le genre de projet qui fait rêver.  🤩

Bonjour Ludovic, lorsque tu es entré en formation, on a pu découvrir ton parcours professionnel mais pour nos lecteurs peux-tu le retracer brièvement ?

Bonjour Sophie. Alors je travaille depuis 17 ans dans le domaine de la communication en tant que graphiste puis Directeur artistique.

Je touchais un peu à tout les médias mais j’étais surtout spécialisé dans le print. Je n’avais pas l’ambition au départ d’exercer dans ce domaine, c’est un chef d’entreprise qui est tombé sur mes travaux qui a décidé de m’embaucher, à l’époque je bricolais des visuels sur Photoshop pour mon simple plaisir.

Pourquoi cette envie de passer du print au Motion Design ? Voire même jusqu’à la 3D avec Maya ?

Je suis une personne qui a besoin d’être stimulée en permanence, je ne supporte pas la routine ou les travaux ennuyeux.

Au bout d’une dizaine d’années dans le print je pensais en avoir largement fait le tour. A côté de ça le motion design, même s’il existait depuis des années, commençait à prendre beaucoup de place et devenait de plus en plus ambitieux dans sa forme.

Je suis un passionné d’animation et même plus largement de cinéma, j’avais plusieurs fois envisagé de me former à la 3D ou au jeu vidéo et j’ai pensé que c’était le moment. J’ai appris les bases de la 3D sur Maya et 3DS Max dans une école à Paris pendant un an tout en continuant à travailler à côté, le rythme de vie était difficilement tenable en l’état (j’habite en Moselle).

J’ai donc décidé de me former en ligne pour plus de souplesse et pour trouver un job près de chez moi, c’est comme ça que mon aventure avec Tuto a commencé. 🙂

Comme tu nous le disais, tu avais déjà travaillé sur After Effects pour des projets simples. Penses-tu que la formation en motion design t’a permis d’aller plus loin ?

Très clairement oui.

Lorsque je travaillais très ponctuellement sur des projets nécessitant l’utilisation d’After Effects par exemple, je me contentais d’aller chercher les informations spécifiques à mes besoins du moment, mes connaissances étaient donc très parcellaires et ne m’auraient pas permises de travailler en autonomie sur un projet différent.

La formation couvre l’ensemble des outils du logiciel, les bases à assimiler et les techniques les plus souvent employées. 🔥

Toute notre équipe a été une grande fan de ton projet final 😍 Peux-tu nous dire comment t’es venue l’idée ? Et comment as-tu fait pour imaginer et organiser un si long projet ?

Tout d’abord merci, c’est très gentil, je suis vraiment heureux de la réception de mon projet, je ne m’attendais vraiment pas à ça et pour tout dire, j’avais même peur d’être hors sujet …

Au départ, un peu comme tout le monde j’imagine, je me voyais faire un simple mix de petites animations reprenant toutes les choses que j’avais apprises au cours de ma formation. Mais l’idée ne me plaisait pas et comme je l’ai dit plus haut, j’ai besoin d’être stimulé.

Je me suis dit qu’un petit film d’animation serait plus motivant sur le long terme. Je me suis donc mis à chercher non seulement une petite histoire simple, mais aussi la forme et l’ambiance je voulais lui donner.

L’idée m’est venue la veille de Noël, pendant le repas devant une petite boîte à musique, en regardant le mécanisme je me suis dit que ce serait sympa de la modéliser en 3D, la mettre en scène avec des animations 2D et de trouver une musique pour habiller l’ensemble. 🤩

L’idée faisant son chemin, pendant que je suivais mon parcours, la boîte à musique s’est transformée en jouet, puis en personnage avec en son cœur, la boîte à musique et dans sa tête, un genre de zootrope qui en tournant permettrait de voir le personnage 2D animé.

L’histoire m’est venue tout naturellement pendant la phase de création du personnage, lorsque que je cherchais son apparence. Nous étions en plein COVID pendant le premier confinement, je pense que l’envie d’évasion a beaucoup joué. 😂

Après coup une fois l’histoire posée sur le papier, j’ai remarqué qu’elle me faisait beaucoup penser à Pinnochio, j’ai donc décidé d’assumer à fond la comparaison et d’en profiter pour faire un hommage à la culture pop de mon enfance, ce qui en plus de l’histoire, donnait une surcouche d’intérêt au film avec une véritable ambiance.

J’ai commencé par faire un storyboard très complet puis un gros travail de recherche pour les références et l’aspect de la chambre. Tout devait sentir les années 80, à ce moment là j’avais quasi terminé mes cours et j’avais une vision globale des techniques/outils que j’allais utiliser et celles qu’il me fallait trouver par moi-même, l’organisation a plutôt été simple du coup. J’ai appris quelque chose d’essentiel, ne jamais sous-estimer l’utilité du story-board ! 😉

Bon on ne vous fait pas patienter plus longtemps, voici le magnifique projet de Ludovic ! On ne s’en lasse pas 🔥

Tu as eu envie d’abandonner parfois ? Comment as-tu retrouvé la motivation ?

Non, jamais.

Le temps m’a parfois manqué, surtout lorsque j’ai retrouvé du travail, mais la motivation est restée intacte justement parce que j’avais dès le départ appréhendé le problème sous l’angle du plaisir et de la passion.

Je faisais enfin un film d’animation avec tous les éléments que j’aimais. Je suis d’ailleurs en train de reprendre le projet entièrement afin que le résultat final soit plus aboutit.

A contrario de beaucoup d’apprenants, tu souhaitais le plus de liberté et d’autonomie possible dans ton parcours. Au final, penses-tu que c’est un plus d’avoir un mentor qui a pu suivre ton projet et répondre à tes éventuelles questions ?

Effectivement, je suis une personne plutôt introvertie et donc très mal à l’aise avec les visios, les discussions sur les réseaux sociaux, etc.

J’aime être autonome et résoudre les problèmes seul, je pense à titre personnel que c’est une excellente manière d’apprendre et de retenir surtout.

Par contre, c’est très rassurant de savoir qu’à tout moment, je peux solliciter quelqu’un si je suis bloqué. J’ai eu en plus la chance d’avoir Gilles (Pfeiffer) comme mentor que je suivais depuis quelques années déjà. J’avais acheté quelques uns des ses cours, j’avoue avoir été assez intimidé quand j’ai appris qu’il serait mon mentor. 😅

Il s’agit pour moi de l’un des meilleurs formateurs en ligne, très professionnel et pédagogue avec une somme de connaissances qui me donne le vertige. Il se paye en plus le luxe d’être très disponible et très sympa.

A présent, on a envie d’en savoir plus sur ton avenir professionnel. Vers quel(s) domaine(s) souhaites-tu t’orienter ? Tu as un rêve ? 😀

Aujourd’hui très clairement c’est le motion design et l’animation qui m’intéressent. Ils n’ont pas la même fonction mais dans sa forme, le motion est arrivé à une maturité qui fait que les seuls impératifs qui le distinguent d’un film d’animation sont le budget du client et donc les moyens et le temps que l’ont peut y consacrer.

J’ai quitté mon ancien poste, je suis actuellement à la recherche d’un poste de Directeur Artistique orienté motion design histoire de faire un peu mes armes dans une vraie structure spécialisée et de côtoyer des collaborateurs aux talents divers. 🙂

D’ailleurs vous pouvez retrouver le site internet de Ludovic, MonsieurB juste ici : https://www.itisalive.com/

En ce qui concerne mon rêve, oui j’en ai un, c’est un grand rêve mais sait-on jamais… Dans les grandes lignes, je souhaiterais créer un studio de motion design spécialisé dans ces thématiques : dans l’environnement, les énergies renouvelables et la pédagogie entre autres, avec jardin communautaire, espace de co-working, etc. Le tout à la campagne en périphérie de la ville dans une ferme réhabilitée. Un espace qui remettrait l’humain au centre de l’entreprise dans un environnement sain, proche de la nature, agréable, motivant et valorisant, tout ce qui manque dans beaucoup d’entreprises malheureusement aujourd’hui.

Des sources d’inspiration à nous partager ?

Je n’ai pas vraiment de sources d’inspiration à proprement parlé, par contre j’ai un conseil, internet c’est super, ne serait-ce que pour apprendre, connaître les tendances etc.

Mais pour moi, tout peut être source d’inspiration, une odeur, un son, une sensation, personnellement, le mieux, c’est de sortir, couper sa journée avec une bonne séance de sport, être curieux de tout, aller au ciné, aux musées, lire, jouer aux jeux vidéo, voir du monde, bien s’entourer, s’amuser et éviter autant que faire se peut les ”mauvaises ondes“.

L’inspiration est conditionnée par notre passion et notre culture d’une part mais aussi par notre état psychologique, ménagez donc votre charge mentale, prenez du plaisir et surtout amusez-vous le reste suivra tout seul. 🙏


Merci pour ces beaux conseils et un grand merci à toi Ludovic ! On a hâte de connaître la suite de tes aventures et on souhaite que ton rêve aboutisse car clairement il fait rêver ! 😉

(1783)