Voilà une technique en photographie que vous ne connaissez peut-être pas encore.  Du moins, vous avez certainement déjà vu une photo avec du Light Painting sans savoir comment cela se nommait.

Littéralement, le Light Painting est l’art de peindre de la lumière sur une photo. Avec une pose longue, deux pratiques existent :

  • La source lumineuse bouge devant l’objectif, produisant des dessins lumineux sur la photographie.
  • La source qui éclaire le sujet bouge en dehors de l’objectif proposant des jeux d’ombres et de lumière.

Entrons un peu plus dans les détails de cette technique photo.

La base du Light Painting : le matériel

Avant de se plonger dans la technique du Light Painting, il est nécessaire de bien s’armer. (Par exemple, avec un sabre laser ! 😜).

En plus de la lumière, il faudra vous équiper d’autres éléments pour mettre toutes les chances de votre côté.

Mais avant de commencer, revenons à un peu de théorie pour comprendre en images ce qu’est véritablement le Light Painting.

La source de lumière

Revenons à la lumière. Que ce soit pour « dessiner » sur l’image ou jouer de l’éclairage d’un sujet, vous avez besoin d’une source de lumière sur un fond sombre.

Voici une liste non exhaustive de ce que vous pouvez utiliser :

  • la lumière naturelle,
  • une lumière artificielle mobile, comme les phares d’une voiture par exemple,
  • une lampe torche ou frontale,
  • un système LED, fin comme un stylo ou un panneau lumineux,
  • votre téléphone portable avec sa lumière ou l’écran lumineux avec un large choix de couleurs,
  • le flash de votre appareil.

La lumière est la base du Light Painting. Vous avez un large choix de possibilités pour vous amuser.

Mais avant de vous lancer, pensez à bien maîtriser la notion de lumière. Il y a quelque temps on vous parlait de ce petit tutoriel entièrement dédié à la lumière. N’hésitez pas à le visionner 😉

Le reste du matériel nécessaire au Light Painting

La lumière, base de la photographie, ne suffit pas pour réussir un superbe cliché de Light Painting.

Pour réussir, une pose longue est nécessaire, de 5 à 30 secondes (voire plus). Munissez-vous d’un boitier qui le permet. La plupart des appareils récents l’autorisent.

Qui dit pose longue, dit… Trépied. Vous aviez la réponse, pour éviter le flou ? Top. Sinon révisez un peu les bases, ça ne fait pas de mal 😉

Choisissez un objectif avec un grand angle. Vous pouvez ajouter un filtre ND s’il y a trop de lumière pour faire une pose longue. Cela vous permettra d’allonger le temps d’exposition.

Un déclencheur à distance est pratique, mais vous pouvez utiliser le retardateur. Il est par contre nécessaire pour des temps de pose très longs.

La technique du Light Painting

Les réglages de l’appareil

Il n’existe pas de réglages spécifiques à utiliser à chaque fois. En fonction de ce que vous souhaitez faire, un large choix s’offre à vous. Votre expérience et votre pratique font le reste.

Source : Pexels

Nous allons toutefois vous fournir quelques astuces pour faire les bons choix.

Positionnez-vous déjà en mode manuel M.

Travaillez avec une sensibilité faible, de préférence 100 ISO. Mais parfois vous n’aurez pas le choix et vous devrez l’augmenter légèrement.

L’ouverture du diaphragme sera en fonction de ce que vous recherchez. Limitez-la pour avoir plus de netteté et éviter la surexposition s’il y a trop de lumière.

Le temps de pose doit être assez long pour permettre de créer des effets avec la lumière. Si ce temps dépasse les 30 secondes, vous devrez passer en mode Bulb, si votre boitier offre cette possibilité.

Effectuez la mise au point manuellement. Évitez l’autofocus qui perturbera le résultat. Plusieurs possibilités pour la mise au point :

  • la faire de jour,
  • la pratiquer directement sur la lumière,
  • déposer une lumière fixe, le temps des réglages, là où vous souhaitez l’effet.

La pratique du Light Painting

Pas le choix. Pour réussir du Light Painting, vous devez pratiquer pour réussir les meilleurs clichés.

Si vous souhaitez effectuer des jeux de lumière sur votre sujet, déclenchez. Puis allumez et éteignez la lumière depuis différentes positions. La pose continue et la lumière varie sur le sujet. L’effet est bluffant.

Pour les dessinateurs en herbe, entraînez-vous à créer des visuels face à votre objectif. C’est compliqué au début d’obtenir un résultat parfait. Mais à force de persévérance, vous réussirez.

Source : Pexels

Petites astuces :

  • positionnez des marques au sol pour vous permettre de bien vous placer,
  • éteignez la lumière et sortez du cadre pour ne pas apparaître sur la photo,
  • utilisez des vêtements sombres (encore plus important ici),
  • jouez avec les couleurs.

Vous êtes fins prêts pour réussir vos plus belles photos de Light Painting. Encore quelques doutes ? Voici un petit tutoriel qui devrait vous éclairer. Le Light Painting étant un procédé très connu dans le street art, vous verrez comment le détourner afin de réaliser facilement des packshots photo puissants.

Pratiquez, testez, recommencez et laissez exprimer votre âme d’artiste. Le Light Painting prend alors tout son sens.


Maîtrisez toutes les facettes de la photographie avec notre parcours pro 100% dédié

Notre parcours Photographe c’est :

  • Une formation 100% à distance de plus de 285h.
  • Vous évoluez à votre rythme.
  • Le parcours est composé de cours en vidéo et d’ateliers pratiques pour vous exercer.
  • Il est découpé en modules de compétences.
  • Chaque module se termine par un QCM pour valider vos connaissances.
  • Des heures de live avec un mentor vous permettent de poser des questions, et d’être challengé.
  • Le financement peut être pris 100% en charge par Pole Emploi ou l’OPCA de votre entreprise.

Si vous souhaitez changer de voie, faites comme Armel !
Sautez le pas
 et contactez-nous via le formulaire présent en bas de la page du Parcours Photographe ?

(331)