ChatGPT par-ci, ChatGPT par-là. Personne ne peut passer à côté. On vous le vante comme étant l’intelligence artificielle la plus aboutie du moment. Pour vous donner un ordre d’idée, d’après les données de SimilarWeb, en janvier, 13 millions de visiteurs ont utilisé Chatgpt… chaque jour ! 😱

Les étudiants l’utilisent comme antisèche. Les voyageurs comme traducteurs. Les développeurs comme débogueur de code. Et vous ? ChatGPT peut-il devenir votre nouveau rédacteur ? On s’est penché sur son cas. Et voici notre analyse.

Bien débuter sur ChatGPT

Pour obtenir cet assistant virtuel, vous devez posséder un ordinateur, une tablette ou encore un Smartphone. Tout outil informatique qui vous permet de vous connecter à Internet.

Lancez votre navigateur favori et enregistrez-vous à l’adresse web suivante : https://chat.openai.com. Rassurez-vous l’inscription est gratuite (même si une version pro payante a vu le jour, mais ça, on vous en parle plus bas).

Une fois votre mail validé avec votre numéro de téléphone, vous trouverez un champ de texte en bas de page, comme dans Messenger ou Whatsapp. FÉLICITATIONS, voici le moyen de communication avec votre nouvel assistant virtuel. À vous les messages écrits comme des textos. Mais sans les abréviations ! 😎

Que sait faire ChatGPT ?

Trouver l’inspiration

Comme tout propriétaire d’un site, vous publiez régulièrement de nouveaux contenus. Si parfois les idées manquent, cette IA va vous venir en aide.

Comment ? Demandez-lui gentiment des sujets d’articles sur le thème de votre site ou blog.

Exemple de prompt, soit la manière de formuler la demande à une IA :

« Propose-moi 10 sujets pertinents d’articles sur le thème du tourisme en France. »

Comprendre l’intention de recherche

Voici un point important en content marketing. Heureusement, là encore, ChatGPT vous assiste. Ainsi lors de votre demande de sujets d’articles vous pouvez lui rajouter l’intention de recherche entre :

  • informative,
  • commerciale,
  • transactionnelle.

Exemple de prompt :

« Propose-moi 10 sujets d’articles recherchés sur le thème des VPN en alternant entre les 3 différentes intentions de recherche : informative, commerciale et transactionnelle ».

Proposer des structures

Maintenant que vous disposez de votre sujet d’article, vous devez visualiser vos grandes parties. Encore une fois, ChatGPT vient à votre rescousse.

Comment faire ? En lui réclamant de vous suggérer un plan pour votre thème.

Vous pouvez pousser encore plus loin son assistance. Demandez-lui de structurer l’article suivant votre cible. Vous verrez, il proposera une composition différente selon s’il parle à des salariés ou à des directeurs.

Exemple de prompt :

« Rédige la structure d’un article de qualité sur le sujet « 7 étapes cruciales pour monter un dossier de crédit immobilier ». L’article s’adresse aux jeunes couples qui veulent acheter leur premier bien immobilier ».

Obtenir des citations

Dans tout bon contenu, un rédacteur web cherche à insérer une ou deux citations (la mienne arrive plus tard). Et, parfois, vous en passez du temps sur internet à la recherche de LA citation parfaite.

Là aussi, ChatGPT va vous aider. Demandez-lui simplement de vous lister une dizaine de citations avec leurs auteurs sur tel thème. Bluffant, non ? 😉

Exemple de prompt :

« Liste-moi les 10 meilleures citations, incluant l’auteur, sur le thème de l’apprentissage ».

Les limites de ChatGPT

Malgré ses nombreuses capacités, cette IA ne sait pas tout faire. Et pire, elle se trompe bien souvent. 😱

Ne rédige pas comme un humain

Neil Patel l’explique très bien dans cette citation :

« Alors que je veux vraiment que vous adoptiez l’IA dans votre stratégie de contenu, elle ne parvient pas à reproduire la composante émotionnelle humaine qui est essentielle pour le marketing. Vous avez besoin de plus qu’un simple robot IA pour gérer votre stratégie de contenu. »

Voilà LE problème principal de ChatGPT. Il écrit comme un robot. 🤖Un excellent robot, certes. Mais ce n’est pas un humain. Alors, oubliez l’émotion. Vive les répétitions et les phrases à rallonge. Bref, tout ce que doit éviter un bon rédacteur.

Des données limitées

ChatGPT tire ses informations d’une base de données gigantesque s’arrêtant en 2021 (il ne navigue pas sur le net à la recherche d’infos).

Rien ne vous choque ? 🤔 Nous sommes en 2023. Et l’actualité évolue de jour en jour. Alors oui, pour parler de la mécanique de la 2CV, les renseignements seront justes. Mais qu’en est-il de la nouvelle démarche des autoentrepreneurs depuis le 1er janvier 2023 ?

Ne vérifie pas ses informations

Le danger ne se limite pas à une actualité vieillissante. C’est bien pire.

Cette IA va vous faire croire que ses infos sont à jour. Elle pousse encore plus loin en vous créant des statistiques sorties de son chapeau. 😡 Quant à ses sources, bien souvent vous ne pourrez pas les vérifier.

Un mouchard décelable par les moteurs de recherche

Nous avons gardé le meilleur pour la fin : tout contenu créé par l’IA sera bientôt identifiable par GOOGLE. Que dis-je ? Par OpenAi directement. En effet, l’entreprise créatrice de ChatGPT développe une solution pour taguer automatiquement tout texte rédigé par son logiciel.

En attendant, OpenAI (encore eux) propose, en beta, un détecteur d’intelligence artificielle qui fonctionne avec le français, même si ce n’est pas encore parfait. Et ce n’est pas le seul : DNG a aussi lancé le sien, disponible sur cette page.

Utilisez ChatGPT plus, la version payante

Depuis quelques jours, OpenAI propose aux utilisateurs de la France, de passer à une version payante de ChatGPT permettant ainsi :

  • une disponibilité sans faille (parce que oui, on a tous vu à un moment donné ce fameux message : « ChatGPT is at capacity right now« )
  • un accès prioritaire pour les fonctionnalités à venir
  • une vitesse de réponse améliorée

A noter qu’il vous faudra tout de même débourser 24 dollars (soit environ 22,50 euros par mois) pour utiliser cette version.

Mais rassurez-vous, si vous préférez rester sur la version gratuite, cela sera toujours possible.

Sachez utiliser cet outil formidable sans tomber pas dans le piège

ChatGPT, comme une aide OUI. Comme rédacteur NON. L’IA n’est pas prête à surpasser le cerveau humain. Elle vous guidera et vous assistera dans votre stratégie de contenu. D’ailleurs Bing et Google intégreront ce type d’outil dans leur moteur de recherche. C’est dire que l’IA deviendra un véritable outil du quotidien !

Alors allez-y avec parcimonie. Car il y a fort à parier que publier tous vos futurs articles entièrement rédigés par l’IA provoquera le déclassement de vos pages web des moteurs de recherche. Cela a d’ailleurs déjà commencé pour les contenus en anglais… Alors soyez malin : utilisez-le pour vous assister et non pour vous remplacer. 😉


Pour comprendre et utiliser ChatGPT à la perfection

Vous êtes décidé à vous lancer sur ChatGPT ? Vous aimeriez l’utiliser pour vous aider dans la rédaction web et l’exploiter pour le SEO et ainsi améliorer votre visibilité ?
Alors on a le cours qu’il vous faut et il est 100% en ligne. 😎

 

 

(1657)