Aujourd’hui on vous présente le portrait de Joana, apprenante de notre parcours Digital Painter. Très assidue et motivée, elle nous raconte les raisons qui l’ont poussées à suivre ce parcours.

Bonjour Joana, pour commencer pourrais-tu te présenter brièvement s’il te plaît ?

Hello, Je suis donc Joana Boulay, je suis artiste pluridisciplinaire.

J’ai longtemps été spécialisée sur les techniques d’arts traditionnels (dessin, peinture et sculpture). Je me suis plus récemment adaptée aux techniques numériques. Par ailleurs j’ai aussi la casquette d’enseignante et de maquilleuse d’effets spéciaux.

En gros, dès qu’il y a du lien à créer, du storytelling et de l’image, ça m’intéresse. 😅

Peux-tu nous expliquer la raison qui t’a poussée à suivre notre parcours Digital Painter ?

J’ai enseigné pendant des années et ensuite j’ai eu la chance d’intégrer un studio de production. Durant cette expérience, je me suis aperçue qu’il y avait quelques points sur lesquels j’avais besoin de me perfectionner pour gagner en aisance et en optimisation si je voulais poursuivre dans cette voie.

J’ai profité d’une période de break pour envisager une formation ciblée. Pour que ce soit compatible avec ma vie de famille, je me suis fait une petite enquête sur les différents parcours que je trouvais en e-learning et rapidement j’ai opté pour celui de Tuto.com en Digital Painting. C’était la formule qui correspondait le mieux à mes contraintes (durée, conditions et financement).

 

Comment s’est passée la relation avec ton mentor ?

Mes échanges avec Pascal Sibertin se sont tout de suite très bien déroulés.

J’ai senti qu’il comprenait ma démarche et on se retrouvait sur des univers communs. De ce fait, on s’est rapidement mis d’accord sur la façon dont je pouvais arranger mes premières images et orienter mon projet de fin de parcours.

Il s’est montré disponible, positif et bienveillant tout au long de nos rendez-vous. Pour la petite anecdote, j’ai eu le plaisir de le rencontrer en vrai lorsque j’ai participé de l’édition 2022 du festival du film d’animation d’Annecy. 😍

Penses-tu que le fait de pouvoir échanger avec les autres apprenants est un plus ?

Oh que oui ! Plusieurs plus même !

Ca permet déjà d’une part de se sentir moins seul, sur une formation solo en e- learning c’est à mon sens important de sentir même virtuellement qu’on fait partie d’une communauté d’apprenants pour garder la motivation. 🙂

Les feedbacks avec le mentor attitré se font sous forme de sessions qui sont limitées en nombre, c’est le deal, donc le fait de pouvoir partager ses travaux et idées avec d’autres apprenants ça aide beaucoup à se rendre compte du niveau, bénéficier de tips en plus des cours, de se remettre en question et d’apprendre des autres aussi. De s’habituer à gérer les critiques en tombant pas trop amoureux de nos images…

Tu nous en dis plus sur ton projet de fin de parcours en digital painting ?

Lors d’une session d’échange avec Pascal, on a passé en revue tout ce que j’avais déjà réalisé auparavant, même sur mon expérience en maquillage d’effets spéciaux.

J’avais notamment bossé sur le vidéo clip d’un groupe qui s’appelle Personal Signet il y a quelques années en République Tchèque et je devais concevoir et réaliser une sorte de femme araignée tueuse en série. On est parti sur ce concept dont je suis à l’origine pour le transposer dans une nouvelle histoire.

Cette créature a été baptisée Arah la tisseuse et je me suis basée sur une légende amérindienne qui puise son origine dans les attrapes-rêves. Ces objets tissés qu’on accroche le plus souvent dans la chambre pour éloigner les mauvais esprits et les cauchemars. L’idée c’était de réaliser plusieurs visuels descriptifs du concept dans une logique de production audiovisuelle (moodboard, modelsheet et concept art).

On fait le point aujourd’hui. Ton objectif était d’enrichir ton savoir-faire autour de la construction d’images créatives et narratives. La formation a-t-elle répondu à tes attentes ?

Oh que oui ! Plus sérieusement oui 😉

J’avais déjà des bases, des connaissances, mais les différents modules théoriques, les ateliers pratiques et la préparation du projet final m’ont vraiment permis de gagner en temps d’exécution, d’optimiser ma façon dont j’utilise Photoshop. Avant c’était une bête à dompter depuis c’est devenu un terrain de jeu dans lequel je prends beaucoup de plaisir à expérimenter.

Très concrètement, depuis que j’ai obtenu cette certification je suis en mesure d’intervenir dans plusieurs écoles d’enseignement supérieur où j’initie aux Digital Painting, au Character Design et Concept Art.

Ton meilleur souvenir dans ce parcours ?

Je dirais les moments où je mettais en œuvre mon projet final parce qu’il me tenait à cœur, parce que je pouvais y appliquer tous mes acquis et constater à quel point j’étais plus performante qu’avant. Et qui plus est sur un concept qui paraissait professionnellement viable.

Tu as été très assidue tout au long de ton apprentissage. Tu aurais des conseils à donner aux autres apprenants ?

Avec le cofinancement de Pôle emploi, j’ai dû faire rentrer la formation prévue pour une durée de 6 mois en 3 mois. Dans ces conditions, il y a certaines parties sur lesquelles je ne me suis pas éterniser pour privilégier ce qui impliquaient des challenges plus inédits pour moi. Je me suis débrouillée pour aménager mon temps afin de me consacrer au maximum sur cette formation tout en sachant je pourrai revenir plus tard sur des parties un peu survolées.

Mon conseil serait de ne pas brûler les étapes si vous partez vraiment de zéro, de prendre le temps de visionner et pratiquer au maximum avant de passer à la suite. En tant qu’enseignante, je connais l’impatience et le besoin de résultats chez mes étudiants.

Je sais par expérience, que dépasser la frustration en persévérant sur des notions qui peuvent paraître fastidieuses finissent toujours par porter leurs fruits. On est tous passé par là lorsqu’on cherche à être dans une pratique efficace et honnête (coucou l’intelligence artificielle 😉).

Tu t’es fixée des objectifs pour 2023 ?

J’aimerais trouver ma place dans un studio en tant que concept artist que ce soit en France ou à l’étranger sur une production de film d’animation, de jeux vidéo ou même en édition de jeu de plateau dont je suis très friande. 😍

Je continue de m’intéresser au nouveaux outils de conception, j’ai d’ailleurs récemment suivi une formation d’initiation à Unreal Engine 5 via EMEA Initiative et j’y ai vu tout le potentiel que ça représente pour ces métiers.

Par ailleurs, je mets à profit mon expertise d’enseignement, je suis en train de préparer un ensemble de tutoriels qui présentent d’une manière ludique et ouverte à une large audience tout ce que j’ai pu concevoir comme principes pédagogiques liés à ces domaines créatifs.


Merci beaucoup pour ce beau témoignage Joana ! Bravo pour ta motivation tout au long du parcours et merci pour tes jolis partages. On te souhaite de trouver rapidement le studio qui saura répondre à toutes tes attentes ! En attendant, vous pouvez retrouver ses jolis projets sur son portfolio

(134)