Trente pour cent. C’est la part des femmes parmi les salariés dans les métiers du numérique. Sept. C’est le pourcentage de start-ups françaises dirigées par des femmes. Et pourtant, elles sont créatives, innovantes et inspirantes. Elles osent, elles imaginent, elles réussissent. C’est pourquoi chez Tuto.com on a eu envie de les mettre en lumière. De raconter leurs histoires. De les faire parler de leurs succès. Modèles à suivre, une série de portraits qui va vous donner des idées.

En avril dernier, Caroline Jurado a créé Les cryptos de Caro, une newsletter qui, avec plus de 25 300 abonnés, rencontre un vif succès. Son ambition ? Rendre l’univers de la cryptomonnaie accessible au plus grand nombre et notamment aux femmes qui représentent seulement 3% des investisseurs. Moins d’un an après son lancement, Caroline a décidé de consacrer son année 2022 à cette activité dont la croissance n’est plus à prouver.

Pour Caroline Jurado, ce n’est pas un coup d’essai. Même si avant de se lancer dans les cryptos, elle pensait ne jamais pouvoir s’emparer du sujet. Entrepreneure aux multiples succès, Caroline a longtemps hésité à investir en cryptomonnaie, « je me sentais illégitime, comme si je n’étais pas capable de comprendre, alors que tous mes potes le faisaient »

Ce sentiment d’exclusion lui a donné envie d’aller plus loin lors du premier confinement en 2020. Elle passe alors beaucoup de temps à décrypter un langage volontairement codé « Les infos que je trouvais étaient ennuyantes, destinées uniquement à l’entre-soi de la finance ». Et lorsque Caroline a voulu tester le modèle d’acquisition de TikTok en B to C, elle s’est dit « autant capitaliser sur le temps que je passe sur la cryptomonnaie ».

 

« Je recevais tellement de questions que j’avais l’impression d’être le SAV de la crypto »

 

C’est comme ça que l’idée de la newsletter a émergé en avril 2021. « C’est la première fois que je monte un business à partir d’un besoin » précise Caroline. En 2016, elle avait créé Linkky, une start-up dédiée aux sondages instantanés en entreprise, rachetée quatre ans plus tard par Zetmeup, pour qui elle a travaillé ensuite deux ans en tant que Head of sales. Après cette expérience, Caroline a voulu retrouver sa liberté, convaincue qu’elle n’était pas faite pour être salariée. Elle traverse alors une année un peu difficile, cherchant à déterminer quelle direction emprunter. Et puis, 2021 marque un tournant dans son activité. En plus des Cryptos de Caro, forte de son expérience en Bée to B, elle fonde Closing, baby ! une école de vente pour les start-up.

 

On pourrait dire de Caroline qu’elle est hyperactive. Elle est surtout hypercurieuse. La finance ne la passionne pas forcément. Ce qu’elle aime c’est lire, chercher, découvrir, apprendre, comprendre. « Demain, je pourrai très bien produire du contenu sur le jardinage » affirme-t-elle en souriant. Même si, pour le moment, elle a décidé de recentrer son activité sur Les cryptos de Caro, avec l’ambition de devenir « un gros média d’éducation et de découverte sur le sujet »

 

Malgré une énorme croissance, Caroline ressent encore le besoin de justifier sa légitimité : « ma place, j’ai l’impression de l’arracher, de devoir en faire trois fois plus que les hommes ». Ce sentiment est d’autant plus fort depuis qu’elle évolue dans le milieu de la finance, « la place des femmes, c’est le Moyen-Âge dans la crypto » ironise Caroline Jurado. Elle reçoit régulièrement des messages lui demandant de retourner en cuisine ou affirmant qu’elle est beaucoup trop jolie pour prendre la parole sur ce sujet. Des messages qu’elle laisse sans réponse. Mais qui lui donnent envie de persévérer « ça génère chez moi l’envie de foutre le bordel » ou de bousculer les codes, ce qu’elle fait au quotidien.

 

Ce qui la motive, c’est de se sentir utile. De réussir à créer des contenus qui correspondent à ce qu’elle aurait aimé trouver quand elle a débuté. Son audience est composée à 40% de femmes, quand les autres médias crypto en comptent entre 5% et 20%, « sachant qu’il y a seulement 3% de femmes qui investissent en crypto, je me sens responsable de faire en sorte qu’en France, elles s’y mettent ». Un défi qui est loin d’effrayer Caroline qui publiera bientôt son premier livre Les cryptos de Caro dont la cible idéale est une femme qui pense que cet univers n’est pas fait pour elle. Et puis pour aller plus loin, Caroline a secrètement commencé à écrire un essai féministe inspiré par son parcours d’entrepreneure. Un travail introspectif bien différent de ce qu’elle a l’habitude de faire. Mais elle est comme ça, Caroline Jurado… Dans un cadre, elle se sent à l’étroit. 

 

// EN SAVOIR PLUS

 

Son livre Les cryptos de Caro, publié chez Dashbook, est en prévente ici https://dashbook.fr/fr/livre/01F2K4ZY2GWZVESHC33JCVT7NF/les-cryptos-de-caro

Les cryptos de Caro en ligne : https://www.lescryptosdecaro.com 

Son compte Instagram : https://www.instagram.com/caroline_jurado_/?hl=fr

 Photo de Caro par ©Idriss Moujane

 

(1203)