Tôt au tard, nous nous retrouvons tous devant une situation où il faut prendre des notes. C’est le cas, par exemple, quand vous assistez à une conférence, un cours magistral, une réunion ou un discours. Sortir d’une séance pareille sans être en mesure de faire des synthèses peut facilement être problématique.

La bonne nouvelle est qu’il est assez simple de prendre des notes quand on le fait intelligemment 💡

Dans cet article, vous apprendrez les techniques qui vont vous permettre une prise de notes simple et dans n’importe quelles circonstances. Elle vous aideront à mieux mémoriser et donc à mieux apprendre !

Pourquoi prendre des notes ?

La prise de notes est un outil précieux pour faciliter la synthèse et la compréhension des propos énoncés lors d’un cours ou d’une conférence. Parce que oui, lors d’une prise de parole, les enseignants et les conférenciers peuvent atteindre, en moyenne, une cadence de 250 mots par minute !

Difficile alors de relever les 250 mots en une minute… Surtout quand la vitesse moyenne de prise de notes manuscrite est de 30 mots par minute et de 41 mots en moyenne pour une saisie au clavier.

Plus de 200 mots chaque minute sont perdus et oubliés. Ce qui peut facilement représenter 80 % du discours.

Prendre des notes vous permet donc de retenir l’essentiel du contenu délivré par l’orateur 😉 Ainsi, même plusieurs mois après, vous aurez toujours les éléments écrits qui vous rappelleront tout ce qui a été dit séance tenante.

Alors, il est grand temps de répondre à la question que l’on se pose tous :

Comment prendre des notes ?

Une bonne prise de notes dépend principalement de l’outil et de la gestion de la prise du contenu. Plus votre utilisation de l’outil est fluide, mieux vous êtes concentré sur le contenu et sa disposition.

Les outils pour la bonne prise de notes

Ils varient en fonction des préférences. On compte deux principaux groupes de supports communément utilisés. Nous avons :

  • Les outils classiques : Stylos et support à papiers.
  • Les outils numériques : ordinateurs, tablettes, smartphones, etc.

Nous vous donnons quelques astuces qui vont augmenter l’efficacité de vos prises de notes selon les outils utilisés.

Les outils classiques

Les notes manuscrites sont considérées par certains comme archaïques. Elles restent cependant très simples d’utilisations et pratiques. Ceci dit, il faut adopter certaines bonnes pratiques pour optimiser votre efficacité.

Pour commencer, évitez les stylos à 4 couleurs, car ils génèrent des pertes de temps. Choisissez un stylo à encre effaçable pour ne pas vous coltiner le correcteur à tout bout de champ.

Pour le support, utilisez un bloc-notes, un cahier ou un classeur. Pensez à numéroter et agrafer vos pages, si vous avez des feuilles indépendantes.

Les outils numériques

Que ce soit les stylets ou même les claviers, les avantages des outils numériques de prises de notes sont nombreux : transcription accélérée, correction facilitée, relecture plus agréable, etc.

Toutefois, vous devez vous prémunir contre des problèmes qui pourraient vous freiner, voire interrompre votre travail.

Assurez-vous d’avoir suffisamment de batterie ou d’être branché sur secteur. Évitez d’ouvrir plusieurs applications/logiciels à la fois. Surtout si votre appareil a des performances limitées.

Enfin, le choix de l’outil dans la prise de notes est très important. Il doit rendre vos rédactions agréables et fluides. Dans le cas contraire, vous perdrez plus de temps à essayer de « dompter » votre instrument.

Adoptez-en un pour son efficacité et sa simplicité, non pour sa diversité de fonctions qui pourraient compliquer son utilisation.

Et ne changez pas d’application régulièrement : une bonne prise de notes demande à avoir des automatismes. Ceci s’acquiert par la répétition.

Le secret pour des prises de notes optimales

Comment, avec le bon équipement, faire de la prise de notes efficace ?

Retranscrire tout ce qui est dit, comme pour une dictée, vous mènera à l’impasse (et à une foulure du poignet !).

Il existe plusieurs méthodes pour écrire de façon résumée. Outre la sténotypie, la vélotypie ou la sténographie qui sont des techniques qui demande un lourd apprentissage, des techniques peuvent vous aider à résumer et conceptualiser.

Les cartes heuristiques

Utiliser des cartes mentales en est une. Pour cela, Ithoughts ou XMind, entre autres, sont des apps que vous pouvez trouver sur ordinateur ou tablette.

Mais vous pouvez aussi les dessiner au stylo sur une feuille. Ceci afin de mettre en lumière, en quelques mots (reliés entre eux de façon hiérarchique et instinctive), ce qui est exposé.

XMind

un exemple de carte réalisé avec XMind

Sketchnoting

Dans la même idée de prise de notes sous forme visuelle, on retrouve le sketchnoting.

Son principe : gribouiller ! Mais pas n’importe quoi. Il s’agit de représenter avec quelques mots, des encadrés, des petits dessins, etc. ce qui est expliqué par l’orateur.

Vous êtes du style à faire des petits dessins lorsque vous écoutez un cours ou parlez au téléphone ? Cette méthode devrait vous plaire !

La méthode Cornell

Si vous n’avez pas le crayon baladeur, cette technique consiste à diviser votre feuille en compartiments.

  • En haut : la date et les informations de la séance,
  • Au centre : la transcription simplifiée,
  • Dans la marge : vos commentaires et remarques,
  • En bas de page : le résumé et les références.

En conclusion : synthétiser mais rester compréhensible

Quelle que soit la méthode choisie, soyez bref ! Ne notez que l’essentiel, sans construire des phrases.

Vous pouvez choisir des abréviations que vous comprendrez facilement à la relecture.

Mais faites attention de toujours conserver le sens premier. Certains mots et expressions sont primordiaux et ne peuvent être retirés ou contractés.


Petit bonus …

Toujours pour vous aider dans la gestion votre travail, voici un cours en vidéo disponible sur Tuto.com qui vous permettra d’exploser votre productivité ! De nombreux conseils vous seront dévoilés et expliqués pour être plus productif au quotidien 😉

Explosez votre productivité ! (y compris en télétravail)

(90)