Le Creative Technologist, ou Technologue Créatif, est un rôle nouveau au sein des entreprises. Il combine les domaines de l’informatique, de l’art, du design et des sciences humaines. Il a pour fonction de trouver des solutions, qui répondent à des besoins spécifiques, et qui utilisent les nouvelles technologies.

Avec la rapide évolution de la technologie, des choses qui étaient révolutionnaires il y a quelques années deviennent très vite obsolètes. Or, un des meilleurs moyens pour se démarquer de la concurrence est d’être à la pointe de l’innovation, d’utiliser ces nouvelles possibilités pour créer de nouveau produits, de nouvelles expériences.

Après tout, être la première entreprise de son domaine à exploiter une technologie révolutionnaire a un intérêt évident au niveau du marketing 😉

Entre alors en scène le Creative Technologist.

En quoi consiste le métier de Creative Technologist ?

C’est un métier pluridisciplinaire. Il doit, plutôt qu’exceller dans un domaine particulier, être bon dans moult d’entre eux.

Bien sûr, la maîtrise de la programmation, du développement, etc. est importante, étant donné la nature hi-tech du job, mais le côté plus humain de l’innovation (analyse des besoins, art, relation client…) est tout autant sa responsabilité.

Une autre chose qui le différencie d’autres informaticiens, c’est qu’il lui est primordial d’apprendre à utiliser toutes les nouvelles technologies en vogue, aussi vite que possible. Le but étant de pouvoir rapidement créer des solutions utilisant ces évolutions avant la concurrence.

Le Creative Technologist peut aussi tenir un rôle de chef de projet lorsqu’il s’agit de développer une de ces nouvelles idées. Une équipe de développement dédiée pourra alors se charger de la programmation. Cependant, cela ne change rien au fait qu’il doit s’y connaître en informatique et en nouvelles technologies 💻

Par ailleurs, les connaissances du Technologue Créatif en sciences humaines lui permettent de déterminer comment offrir la meilleure expérience au client. Quels sont ses besoins, comment y répondre de manière innovante, et comment optimiser cette solution afin qu’il soit pleinement satisfait.

Quels secteurs d’activités pour les Creative Technologists ?

Ils ne sont pas associés à des secteurs en particulier.

N’importe quelle entreprise pourra faire usage d’un Creative Technologist. Il suffit qu’elle ait réalisé l’importance d’utiliser les nouvelles technologies.

C’est un métier de plus en plus recherché, et le salaire s’en fait sentir. Celui-ci dépend bien sûr de l’expérience, des compétences de l’employé. Il est donc généralement compris entre 3700 € et 6500 € par mois.

Cependant, Creative Technologist est un métier qui paye encore plus en tant que freelance, avec des honoraires de 800 € à 1500 € par JOUR !

Bien sûr, le freelance n’est pas certain d’avoir du travail tous les matins, mais s’il parvient à s’assurer ne serait-ce qu’une demi-douzaine de jours de travail dans le mois… C’est un joli revenu qui l’attendra, tout en ayant gardé la majeure partie du mois libre pour d’autres projets, ou la recherche de nouveaux partenaires professionnels. Les perspectives d’évolution sont importantes !

Quel est le parcours d’apprentissage pour ce nouveau métier ?

Comme pour beaucoup d’autres jeunes vocations, il n’y a pas encore de vrai parcours défini 😅 Généralement, les Creative Technologists sont déjà expérimentés dans les différents domaines nécessaires à leur rôle. Cependant, il faut évidemment commencer quelque-part.

Plusieurs options sont disponibles : master en informatique, en marketing ou en design… Le Creative Technologist en herbe peut débuter en obtenant un diplôme dans l’une de ces disciplines nécessaires.

Cela nécessite un Bac+5 au minimum. Il lui faut ensuite se former dans les autres domaines par lui-même, et accumuler de l’expérience afin d’aspirer au poste tant convoité.

Bien sûr, comme dans nombre de métier modernes, les compétences pures peuvent plus parler que les diplômes. Un freelance n’est pas choisi pour ses diplômes, mais pour son travail, et il peut en valoir de même pour un employé.

Quelques formations pour aider à développer de nouvelles compétences utiles au métier de Creative Technologist

 

(90)