Vous n’êtes pas dans les premiers résultats de Google ? Profitez des conseils faciles et gratuits pour votre référencement naturel SEO.

Quelques bonnes pratiques pour améliorer votre référencement

A moins de taper le nom exact de votre entreprise, vous n’apparaissez pas dans les premiers résultats des moteurs de recherche lorsque vous entrez des mots-clés liés à votre activité ?

Vous savez, évidemment, que c’est la clé pour toucher une nouvelle clientèle et gonfler votre chiffre d’affaires.

Pour améliorer votre référencement naturel, donc monter dans le classement de Google, il faut optimiser votre site Internet. Autrement dit, travailler le SEO (Search Engine Optimization).

Pour ce faire, vous avez le choix entre deux possibilités : confier cette tâche importante à un webmaster-référenceur ou faire au mieux, par vous-même. Si vous n’avez pas le budget pour payer un professionnel, si vous voulez garder les rênes ou bien vous découvrir une nouvelle passion (mais si, mais si !), suivez-nous !

Nous vous proposons ici des conseils et des actions faciles (ou accessibles en se renseignant un peu) et gratuites ; nous ne parlerons pas ici de la publicité payante ou SEM. Certaines tâches seront à effectuer dans l’immédiat et d’autres seront à programmer sur le long terme.

Optimisez votre site

Dans cette partie, vous allez plonger dans les entrailles de votre site ! Il s’agit d’actions que vous pouvez entreprendre de suite.

  • Utilisez Google My Business

Avant d’attaquer le gros du chantier, commencez tout simplement par remplir tous les champs de Google My Business. Il s’agit de l’encart qui apparaît tout en haut de la SERP lorsque vous tapez le nom de votre entreprise. On y trouve vos coordonnées, le plan d’accès, les horaires, des images, le lien vers votre site Internet. Complétez et mettez à jour vos données. Ajoutez des images de temps à autre. Demandez à vos clients satisfaits de mettre un avis. C’est simple et très efficace pour attirer des visiteurs sur votre site.

  • Optimisez chaque page pour les moteurs de recherche

Les algorithmes de Google scannent des milliards de données. Pour qu’ils identifient vos pages web comme étant pertinentes, il faut les aider. Chacune de vos pages doit mettre en valeur un mot-clé (ou une expression). On doit la retrouver dans :

  • l’URL de la page ou de l’article ;
  • le title: le titre qui s’affichera dans la SERP ;
  • la méta-description: les premières phrases qu’on lit sous le title qui donnent envie de cliquer (ou pas) ;
  • dans le texte : deux ou trois fois de façon exacte (dont une fois en gras), une ou deux fois avec des variantes ;
  • une fois dans la balise (alt) de description d’image, le cas échéant.

On vous parle chinois ?

Référez-vous à ces tutos gratuits sur le référencement.

Et ne vous inquiétez pas : vous trouverez des outils SEO sur la plateforme de votre site (WordPress, jimdo…). Par exemple, sur WordPress, vous pouvez rechercher l’extension « YOAST SEO » qui est très bien conçue.

  • Améliorez l’architecture du site pour diminuer le taux de rebond

Nous allons toucher un point délicat qui devrait se poser dès la conception du site. Au besoin, il sera peut-être judicieux de repenser le parcours utilisateur sur celui-ci.

Objectif : penser utilisateur !

Vos lecteurs doivent trouver facilement ce qu’ils viennent chercher : de l’information ou bien passer à l’action (vous contacter, commander). S’ils ne trouvent pas dans les 7 secondes, ils partent !

Pour trouver l’information, les onglets du site doivent être précis, utiles, éloquents. Si vos catégories sont compliquées ou mal hiérarchisées, les visiteurs vont partir.

Vous devez parler à vos lecteurs : ne parlez pas de vous, parlez de leur problématique. S’ils viennent sur votre site, c’est qu’ils ont un besoin. Identifiez-le et axez votre texte en fonction de cela.

Votre site doit avoir une bonne vitesse de chargement. Le site PageSpeed Insights de Google vous donne un score de vitesse et fournit des conseils pour l’améliorer.

Définition du taux de rebond : pourcentage de visiteurs qui sont entrés sur votre site et en sont partis aussitôt. Ils n'ont vu qu'une page du site.
  • Avez-vous bien un nom de domaine ?

Vous avez votre nom de domaine si votre adresse internet est du type www.le-nom-de-lentreprise.com. Et non pas www.le-nom-de-lentreprise.wordpress.com

Google vous référencera mieux si vous avez votre propre nom de domaine que si vous dépendez de la version gratuite de votre plateforme. Acheter un nom de domaine à un hébergeur est payant et dépend d’un abonnement annuel ou mensuel. Mais les prix sont tout à fait accessibles.

Notre conseil : choisissez un hébergeur SSD, plus rapide et pas forcément plus cher.

Créer du contenu pour générer du trafic

Ici, on parle d’une stratégie SEO (référencement naturel) sur le long terme. Les moteurs de recherche positionnent mieux les sites actualisés, régulièrement mis à jour, présentant du contenu pertinent qui sera, un jour, relayé par d’autres 😉

L’objectif ultime va être d’obtenir des liens vers vos pages provenant d’autres sites bien référencés (appelés backlinks). Donc, sur la partie blog de votre site, il va falloir écrire. Écrire régulièrement et correctement du contenu pertinent !

Trouver des idées de contenu pertinent

Pour avoir du contenu, il faut déjà avoir des sujets ! Les bons sujets sont ceux qui correspondent aux questionnements de vos prospects. Voici quelques moyens pour les trouver.

  • Le brainstorming : réunissez toute votre équipe (pour les freelances : vous… votre chat et vos amis dévoués) et écrivez tous les mots/expressions qui vous viennent à l’esprit. Aidez-vous de questions en lien avec votre produit : pour qui, pour quoi faire, comment (utiliser le produit), pourquoi, quand, où…
  • Utilisez Google Suggest : lorsque vous tapez un mot-clé, vous avez vu que Google vous propose une suite en fonction de ce qui est le plus recherché en ce moment. Tout en bas de la page de résultats, vous avez aussi une partie « recherches associées » avec des expressions qui pourront vous aider.
  • Answer the public : answerthepubliccom est un site qui génère des dizaines de questions que se posent les internautes, à partir d’un mot-clé. Votre contenu devra y répondre : une question pour un article dans l’idéal. Les internautes utilisent de plus en plus la recherche vocale en posant une vraie question ; ils ne s’en tiennent plus à un seul mot. D’où l’intérêt de répondre précisément à une question (et non pas broder autour d’un mot-clé).
  • Faire des cocons sémantiques : vous allez créer des textes qui auront un lien entre eux. L’un complétera l’autre, renverra vers une autre page. Vous allez ainsi mettre en place un maillage interne: des liens qui naviguent d’une page à l’autre. Votre lecteur reste sur votre site, Google le remarque, votre taux de rebond diminue, votre référencement s’améliore (CQFD !).

Des écrits de qualité

Pour retenir l’attention du lecteur, votre texte devra être bien écrit : orthographe, syntaxe, organisation du texte, intérêt de l’information. Pour les moteurs de recherche, on ajoute : l’utilisation des mots-clés et du champ sémantique associé.

Répéter trente fois le mot-clé dans le texte alertera les moteurs de recherche et votre texte sera déclassé. Au contraire, il est plus profitable d’enrichir la production avec un champ sémantique riche. Le site SEOquantum peut vous y aider (deux recherches lexicales par mois dans la version gratuite).

Si vous avez besoin de déléguer cette partie, il faudra vous tourner vers les rédacteurs web.

Relayer les informations sur les réseaux sociaux

Être actif sur les réseaux sociaux aide à vous faire connaître. Créez votre profil professionnel sur les réseaux qui vous conviennent le mieux. Il est préférable de vous concentrer sur un ou deux réseaux et y être actif, plutôt que de vous éparpiller.

  • Relayez votre contenu de qualité.
  • Mettez vos nouveautés et vos offres promotionnelles en avant.
  • Créez des événements autour de vos nouveautés si votre profession s’y prête.
  • Réagissez sur les discussions qui concernent votre activité. Vous ferez entendre votre voix et on vous connaîtra. Mais gardez toujours en tête que c’est le professionnel qui parle.

On ne sait jamais comment vont évoluer les algorithmes des moteurs de recherche. S’il y a une seule chose à retenir, d’après les grands manitous du SEO, c’est de travailler le site en pensant utilisateur. Ainsi, vous êtes sûr de ne jamais être pénalisé par Google et compagnie.

Un petit conseil, aujourd’hui Instagram est devenu le réseau social utilisé par un bon nombre de marques pour plébisciter leurs produits au  travers des influenceurs notamment. Si vous avez peur de vous lancer, sachez qu’un très bon cours totalement gratuit vous permettra de faire vos premiers pas sur Instagram.


 

(146)