fanny-baudet

Digital Artist et formatrice sur Tuto.com, le   nom de Fanny Baudet vous dit sûrement  quelque chose. On a voulu en savoir plus sur  son très beau parcours et ses nombreux projets. On vous laisse  découvrir cela par vous-même et parce qu’on est sympa, on vous réserve une petite surprise à la fin de l’interview !

Fanny, peux-tu te présenter en quelques mots et revenir sur ton parcours (la base !) ?

J’ai commencé mes études en langues, ce qui m’a permis de voyager et de continuer mes études en Arts et Communication. C’est vraiment l’orientation de mon master qui m’a permis d’intégrer une faculté américaine et de commencer à travailler dans la postproduction.

Tu es aujourd’hui freelance, peux-tu nous dire ce qui te plaît dans ce statut ?

Le statut de freelance donne vraiment de la spontanéité au travail. C’est un peu à double tranchant, mais la flexibilité de l’emploi du temps et la possibilité de choisir les personnes avec qui je travaille sont de vrais atouts. C’est aussi un vrai mode de vie basé sur une carrière à construire qui prend du temps mais qui est très valorisant à terme.

Dans ce cadre, comment t’organises-tu ? Comment partages-tu ton temps ?

Je suis encore dans une période de lancement qui est rythmée entre la construction de mon réseau et l’enchaînement de missions de courte ou moyenne durée.

Comment en es-tu venue à collaborer avec Loïc Maes et Indrani Pal-Chaudhuri ?

J’ai rencontré Loïc Maes grâce à mes études à New York. Je recherchais un stage qui pouvait lier musique et vidéo, j’ai pu effectuer un stage dans sa société pendant 6 mois et il m’a embauché en freelance à plein temps à la fin de mon stage. C’était vraiment idéal comme situation, il m’a transmis beaucoup de savoirs et de connaissances ce qui m’a permis, plus tard, de pouvoir travailler avec Indrani sur d’autres projets de renommée internationale en solo.

Que retiens-tu de cette collaboration ? Que t-ont-ils appris ?

Loïc Maes a vraiment joué ce rôle de mentor car il m’a appris toutes les ficelles du métier. Que ce soit en terme artistique ou technique, il m’a vraiment appris à contenir mon esprit créatif avec la technique, j’ai encore beaucoup de choses à apprendre mais il m’a donné la possibilité d’être complètement autonome et de pouvoir miser sur la qualité de mon travail.

Dans quel cadre as-tu travaillé pour Beyoncé, Kanye West et Tom Ford ?

 « J’ai travaillé avec Loïc Maes sur les clips de Beyoncé, Kanye West et Tom Ford à New York.  »

 

Chaque projet était vraiment différent en terme d’attente de niveau de retouche : pour Beyoncé et Kanye West on avait une vraie équipe avec différentes tâches à fournir en terme de retouche beauté et VFX et pour Tom Ford, on a vraiment fait le travail à deux.

BEYONCE – VISUAL FX – BEAUTY RETOUCHING

Kanye-West

KANYE WEST – VISUAL FX – BEAUTY RETOUCHING

Tu travailles autant sur des clips vidéo, des court-métrages et pour la publicité ; quelles en sont les spécificités et les différences esthétiques et techniques ? Ton approche est-elle différente ?

Ce n’est pas vraiment le type de projet vidéo qui interfère dans les différences esthétiques mais plutôt les attentes du client. On va être plus tolérant pour des problèmes de peau masculine que féminine par exemple. Au niveau de la technique, on aura plus de VFX que de retouche beauté sur des court-métrages que pour la pub, ce qui requiert plus de connaissance au niveau logiciel. Mais honnêtement, il n’y a pas de règle esthétique pure, chaque client à sa vision du projet et mon travail et de le l’accorder et de le rendre concret.

Ton / tes projets dont tu es la plus fière ?

J’ai beaucoup aimé travailler sur Tom Ford, en terme de retouche beauté je trouve qu’il y eu un vrai désir de réalité et de garder beaucoup de texture de peau ce qui rend le travail plus fastidieux et d’un niveau de qualité supérieur.

Tom-Ford

TOM FORD – VISUAL FX – BEAUTY RETOUCHING

Quelles sont tes sources d’inspiration (œuvres, réalisateurs, etc.) ?

J’admire beaucoup de manière générale le travail de Nick Knight et de Tom Munro. Je m’inspire aussi du travail de Woodkid (Yoann Lemoine) et Pierre Debusschere en tant que réalisateurs. Il y a vraiment un souci esthétique de cinéma qui transparaît dans leurs vidéos et qui me touchent beaucoup.

Tu voyages régulièrement entre New York, Londres et Paris ; chacune d’elles, a telle une influence sur ton travail ? Ou toutes ensemble ?

Oui en effet, la culture est différente et de ce fait les attentes esthétiques diffèrent à chaque fois entre chaque pays. Mais en dehors de ces attentes, je dirais que le fait de voyager et de travailler avec des personnes de nationalités différentes permet vraiment de ne jamais rester sur ses acquis, la post-production est un monde qui évolue constamment en terme de technique et avoir la possibilité de rencontrer des personnes qui travaillent différemment est une vraie chance.

Sur quels projets travailles-tu en ce moment ?

Je viens de terminer une pub (montage + retouche beauté) pour Westfield un centre commercial Londonien en plein essor. De même, j’ai travaillé sur de la retouche Beauté et VFX pour Clarins.

Quels logiciels utilises-tu ? Et pourquoi ? Peux-tu préciser ton workflow ?

J’utilise la suite Adobe majoritairement, Premiere pour le montage et la couleur et After Effects pour la retouche et les VFX. Je commence à utiliser Resolve pour l’étalonnage que je trouve hyper intuitif et qui permet d’avoir un résultat très qualitatif.

Quels ont été tes moyens d’apprentissage (école, collaboration, tutoriels, etc.) ?

J’ai appris les connaissances de montage avec mon école qui était plutôt axée montage journalistique et court métrage. J’ai appris plus tard le montage pour la télé, notamment des épisodes de reportage/TV réalité avec Loic Maes. Loïc Maes m’a vraiment appris à utiliser After effects de manière approfondie. J’ai recours au tutoriels maintenant que je suis en solo, ce qui me permet un gain de temps exceptionnel dans la réalisation de projet.

Tu es récemment publié un premier tuto dédié à la retouche beauté en vidéo ; que retiens-tu de cette expérience ?

J’ai été prof pendant mes années d’études, ce qui m’a beaucoup servie pour faire ce tuto, j’ai beaucoup aimé l’expérience qui est notamment une première pour moi dans ce domaine. C’est un vrai travail, qui requiert beaucoup de rigueur et de temps. C’est assez plaisant de se mesurer en terme de connaissance, mais savoir la transmettre est aussi importante.

Des projets pour l’avenir ?

Je vais dans les prochains mois réaliser un clip pour un artiste très talentueux « Butch » qui lance sa carrière solo avec son premier EP.

Deux albums et films à nous conseiller ?

  • Fight Club pour le classique
  • The Light between oceans pour la qualité des plans et le travail du coloriste.
  • Mooon – Neptune
  • Butch – Night City Lights EP il sort en Juin et ça vaut vraiment le détour. Petite promo au passage !

Quelques références bibliographiques éventuellement ?

After Effects Apprentice de Trish & Chris Meyer : une très bonne bible pour pousser ses connaissances avec AE.

Just Kids de Patti Smith : une petite perle de tact et de justesse sur New York, la vie d’artiste underground qui ouvre et crée de nouvelles voies.

Et la petite surprise : 38% de réduction sur son tuto

On vous propose de bénéficier de 38% de réduction sur  le dernier tutoriel de Fanny :  Retouche beauté After Effects : le visage

tuto-after-effects

Pour en profiter, entez le code promo WJW8GY sur cette page.


Retrouvez le témoignage de Steven Sil, ici : Tuto témoignage #10

À votre tour…

Vous souhaitez participer à cette rubrique, contactez Gaëlle au support !

 

(547)