CatégorieActu

L’actu des logiciels et services Internet.

Lightroom CC et Lightroom 6

Lightroom-cc

La 6ème version de Lightroom vient de sortir sous 2 appellations : Lightroom 6 (version desktop, vendue sous forme de boîte) et Lightroom CC, la version Cloud, fournie dans les abonnements Adobe, notamment le Creative Cloud pour la Photographie.

Beaucoup de choses à dire sur ce Lightroom, alors c’est parti !

Les nouveautés de Lightroom CC & de Lightroom 6 :

Voici le listing complet des nouveautés.
Sachez que vous pouvez retrouver ces nouveautés en vidéo, en suivant cette formation Lightroom CC, gratuitement.

  • Fusion HDR :Lightroom 6 fusion HDRVous avez désormais la possibilité de faire de la fusion HDR sans passer par Photoshop. Un grand gain de temps pour les photographes adeptes du bracketing et des effets HDR, d’autant plus que le module de fusion HDR profite très grandement des améliorations de performances de ce Lightroom 6 / CC.
  • Fusion Panorama
    panorama lightroom 6
    De la même manière, vous restez désormais sous Lightroom, pour créer vos panoramas. Plusieurs types de fusion vous sont proposées, et là encore, les performances sont assez bluffantes. A noter que comme pour la Fusion HDR, la construction du panorama se fait désormais en tâches de fond. Cela vous permet donc de démarrer un traitement de photo en parallèle par exemple.
  • Reconnaissance FacialeReconnaissance Faciale Lightroom 6Lightroom peut désormais vous aider à trouver automatiquement les photos associées à un visage, sans même passer par des métadonnées. Vous pouvez ainsi classer vos photos en fonction des personnes et modèles.
  • Amélioration des performancesLightroom 6 performanceBeaucoup diront que c’est LA nouveauté la plus marquante, tant les équipes d’Adobe ont apporté un gain sur la performance globale de Lightroom.
  • Diaporamas vidéos et et galeries web sophistiquésgalerie-web-lightroom-6Lightroom 6 / CC propose de nombreuses nouvelles options pour la création des vos diaporamas vidéo ainsi que vos galeries web (notamment des modèles de galeries en HTML5).
  • Pinceau filtre : le filtre gradué et radial a désormais le droit à son pinceau pour contrôler avec plus de précision le masque du filtre.

Notre avis sur Lightroom 6 / CC

Les plus

  • On a aimé la très grande amélioration des performances qui a elle toute seule pourrait supporter la nouvelle version.
  • La possibilité de créer des images HDR et des panoramas directement dans Lightroom sans devoir passer par Photoshop.
  • On aime également la philosophie de workflow entre Lightroom Mobile, Lightroom CC et la possibilité de partager une photo en un seul clic, via le Cloud. Le photographe peut concrètement débuter un travail de tri sur mobile et même de développement sur tablette, en déplacement, pour terminer et affiner le tout sur son ordinateur.

Les moins

  • Côté nouveautés, ce qu’on peut regretter c’est l’absence d’un outil permettant de faire rapidement une séparation des fréquences. Cette technique est très largement utilisée aujourd’hui par les photographes de mode pour la retouche de la peau. Du coup, cela oblige le photographe à sortir de Lightroom pour travailler cet effet dans Photoshop. A noter que des logiciels comme Affinity Photo (actuellement en beta) propose déjà cette fonctionnalité en natif.
  • Le branding. Il n’est clairement pas évident pour le client (et encore moins pour les éditeurs de livres, de formation etc…) de conjuguer avec un même logiciel qui porte 2 noms. On devine que Adobe avance sur un tapis d’épines quand il s’agit à la fois d’adresser une partie des photographes qui ne souhaitent pas entendre parler d’une formule en abonnement et le positionnement stratégique insufflée depuis quelques années sur du logiciel qui se veut justement… en abonnement.Personnellement et pour travailler au quotidien sur la suite Creative d’Adobe, nous avons été séduits par les formules en abonnement car il faut bien reconnaitre que les équipes d’Adobe ajoutent avec une grande régularité, des fonctionnalités nouvelles qui viennent améliorer notre workflow au quotidien, sans devoir attendre des cycles de mises à disposition longs.

…Formez-vous sur Lightroom 6 et Lighrtoom CC

On a su se montrer réactif en terme de formation pour vous permettre de monter en compétence dès le jour de la sortie de ce nouveau Lightroom !

Adobe Character Animator

Adobe Character Animator

Adobe Character Animator est un nouvel outil du Creative Cloud, dédié à l’animation de personnage. La force de Character Animator réside dans l’automatisation de la synchronisation labiale mais également de certains mouvements de vos personnages animés, comme le clignement des yeux, les mouvements de la tête ou encore vos expressions de visage !

Pour comprendre de quoi on parle ici, voici une démo vidéo :

Adobe Character Animator s’utilise en important des assets prêts à être animés depuis les applications Illustrator ou Photoshop. Une fois ces images importées, il suffit de brancher votre webcam et votre micro pour donner vie à vos personnages. C’est aussi simple que cela !

adobe character animator

L’animation peut être enrichie en live grâce à votre souris et votre clavier, ainsi qu’une bibliothèque de comportements qui peuvent être scriptés (Adobe en fournit certains mais vous pourrez scripter les vôtres et les partager), mais également des événements physiques (comme la respiration).

Adobe Character Animator, actuellement en preview, sera installé en même temps que la prochaine version d’After Effects CC. Les applications pourront d’ailleurs communiquer via les données enregistrées par le nouvel outil Face Tracker d’After Effects.

Proposer le premier tuto sur Character Animator

 

After Effects : Face tracker

After Effects Face TRacker

After Effects CC continue sa mise à jour et intègre un nouvel outil de tracking : le face tracker.

Cet outil est exclusivement réservé au tracking du visage et fonctionne en 2 modes : un simplifié et un avancé, qui vous permet de tracker avec précision la bouche et les yeux.

L’outil Face Tracker d’After Effects CC s’utilise à partir d’un masque – une simple ellipse qui délimite la zone du visage – couplé à une technologie de tracking, qui va automatiquement adapter la position du masque en fonction des mouvements du visage qui est tracké.

A partir de là, vous allez pouvoir utiliser le Face Tracker pour retoucher un visage en mouvement ou sa colorimétrie par exemple, pour pouvoir, comme dans Speedgrade, étalonner un visage.

Vous avez également la possibilité d’exporter les données du tracking sur l’ouverture des yeux et de la bouche, pour les utiliser dans le logiciel d’animation Adobe Character Animator.

Formez-vous sur After Effects

Tutonovelas : témoignage #3

Curieuse de connaître le parcours de nos clients qui ont choisi Tuto.com, notre équipe continue sa petite série de témoignages. Au fil des années, plusieurs questions nous interpellent : Comment avez-vous découvert Tuto.com et est-il devenu votre site de référence ? Comment l’utilisez-vous ? Est-ce qu’il vous a permis de vous lancer dans votre propre boîte ? Êtes-vous devenu incollable dans un domaine alors que vous étiez novice ? Bref on veut tout savoir !

Aujourd’hui, Harlem :

Harlem utilisateur régulier et fidèle de Tuto.com. Adpete des tuto sur tablette, ce qu’il aime sur ce site, c’est d’abord le choix et la quantité de tuto disponibles sans oublier l’interactivité entre élèves et formateurs.

harlem

 

Je vais d’abord me présenter, Harlem, 37 ans, infographiste Freelance habitant sur Paris, utilisateur de Tuto.com depuis bientôt 3 ans.

Outils principalement utilisés : After Effects, Element 3D v2, Newton 2, Trapcode, Photoshop, Illustrator, C4D, FCPX (se forme sur Nuke et Maya actuellement).

Ravi de pouvoir expliquer ce qui m’a amené au domaine de l’image car je suis plutôt issu du milieu musical à la base.

Je pense avoir un profil assez atypique car 3 ans en arrière je n’avais jamais posé les mains sur Photoshop ou autre soft du genre.

Ma motivation est née d’un besoin ou plutôt d’une frustration car les clips que je produisais en tant qu’artiste nécessitaient souvent l’intervention de post-production.

Découvrez son clip sans plus attendre 

harlem-video

 

Son parcours

J’avortais souvent mes idées car je me rendais compte qu’il n’était pas aisé d’obtenir de l’aide à moindre coût.

En effet, les personnes maîtrisant After-Effects, Nuke ou les outils relatifs au compositing étaient déjà bien occupées où elles demandaient des budgets auxquels je n’étais pas capable de répondre.

De fil en aiguille, de pages Youtube en pages Youtube, je me suis vu écumer nombre de tutoriels pour décortiquer les méthodes utilisées afin d’obtenir les effets qui me plaisaient.

Pour finalement tomber dedans.

J’avais bien conscience que de venir aux VFX sans même maîtriser les rouages de Photoshop ou d’Illustrator qui sont le béaba en terme de PAO allait m’être compliqué.

J’ai donc commencé à visionner de petites vidéos ici ou là et pour être honnête j’avoue avoir fait mes premiers pas sur une plateforme concurrente de la vôtre, Elephorm.

J’avais l’impression d’avoir trouvé « LA » plateforme de tutoriels francophones qui me permettrait d’acquérir les bases solides dont j’avais besoin pour me lancer.

Ce fût le cas jusqu’à un certain point…
Il arriva vite un moment où j’ai manqué de choix, où des questions restaient sans réponse et il a donc fallu que je trouve une alternative.

 

Sa relation avec Tuto.com

Nous y sommes ! :)

Je savais que Tuto.com existait mais le côté « trop de tutos, trop de visages » me donnait l’impression d’un truc un peu freestyle auquel tout le monde pouvait s’auto-proclamer « formateur » sans réelle ligne éditoriale et par conséquent dénué de qualité.

Force est de constater aujourd’hui que j’avais tout faux et qu’il est toujours bon d’aller au-delà de ses aprioris.

J’ai non seulement trouvé une plateforme de qualité proposant multitude de formateurs (auxquels on s’attache avec le temps) et permettant de découvrir d’autres logiciels complémentaires aux domaines dans lesquels je souhaitais progresser.

L’occasion pour moi de découvrir que certains très bons contributeurs s’étaient formés sur le tas, ce qui m’a aussi donné bon espoir en tant qu’autodidacte.

Une des valeurs ajoutées de Tuto.com est selon moi la proximité que cultivent ses intervenants avec sa communauté (staff technique et formateurs confondus).

Il y a une réelle interactivité entre les élèves et les formateurs qui savent se rendre disponibles en cas de problème (+1 pour la v3 du site au passage :) )

Avec le temps, des affinités se créent et le nom de certains d’entre eux peut même devenir gage de qualité lorsqu’ils sortent un nouveau tuto.

Pour n’en citer que quelques-uns : Julien Pons, Romain Chauliac, David Oldani, Grégory Villien ou Gilles Pfeiffer sont des acteurs incontournables dans les domaines qu’ils enseignent.

Aujourd’hui je peux l’affirmer de manière claire :

« je ne jure quasiment que par Tuto.com »

Au travers des différentes formations suivies et des compétences acquises, ce site me permet « accessoirement » de gagner ma vie.

Je dis « accessoirement » car j’ai conservé un emploi à côté mais il se trouve que mes revenus d’infographiste commencent à dépasser ceux de mon job principal.

Au début ma démarche était assez humble : monter une petite auto-entreprise et générer un petit complément de salaire tout en me faisant plaisir et en prenant le temps de progresser sans pression.

Que nenni ! Il va falloir que je me prépare à payer des impôts les amis.

Mes premiers travaux et mon implication ayant plu aux agences pour qui je bosse en tant que Freelance, le bouche-à-oreille a vite fonctionné (Un peu compliqué à montrer car il faudrait demander l’autorisation aux agences qui devraient quant à elles demander aux marques, etc. / Pour les initiés, il s’agit souvent de Motion Design, de Keying, de Clean Plate ou de Tracking).

Pour en revenir à ma façon d’utiliser les tutos, il est vrai que j’y passe énormément de temps et ce parfois au détriment de ma vie personnelle (il ne faut pas se leurrer, « no pain no gain » comme on dit).

Mais quel sentiment jouissif de se rendre compte des progrès réalisés en à peine 3 ans !

Le compagnon idéal pour trimbaler mes tutos H24 reste mon iPad Mini (80% des 128Go de celui-ci sont réservés à Tuto.com !)

Je m’en sers facilement 1 à 2 heures par jour pour apprendre mais aussi pour revenir sur une chose que j’aurais éventuellement oublié en cas de travail à fournir.

Si j’avais un souhait à faire en tant qu’utilisateur chevronné ce serait de justement pouvoir bénéficier de fonctionnalités supplémentaires au sein des différents players et notamment celui de l’iPad comme la possibilité de mettre en boucle un passage, de générer des tags ou de faire des annotations pour vite retrouver une info (allez siiiiiouplaiiiit).

J’ai d’ailleurs été très séduit par la nouvelle interface du site que je trouve beaucoup plus cohérente mais j’aimerais beaucoup qu’en mode full screen l’écran ne se réduise pas lorsque l’on passe au chapitre suivant d’un tuto.

Sinon rien à redire car même en cas de problème technique sur une vidéo ou autre le support technique a toujours été réactif et le community management très réceptif sur Facebook.

Ce qui n’est pas le cas de certains de vos concurrents d’ailleurs… les retours utilisateurs ne sont jamais pris à la légère et là-dessus Tuto.com marque vraiment des points.

J’ai toujours trouvé les prix très abordables et le système des packs très avantageux en comparaison aux tarifs que l’on peut trouver pour des formations en école.

J’ai parfois acheté des tutos d’une durée de 15 à 20 heures pour quelques 20 à 30 euros et qui à la différence d’un stage ou d’une formation en école resteront au chaud dans mon iPad toute la vie !

Ça aussi c’est un point fort d’un site comme le vôtre.

En bref, même si je suis loin du compte sur les objectifs que je me suis fixés artistiquement, je garde bon espoir d’y parvenir d’ici 2 à 3 ans et pourquoi pas songer à une reconversion professionnelle dans le milieu du compositing et des VFX à terme.
A ce propos, j’entame actuellement une formation d’un nouveau genre sur Tuto.com assurée par Romain Chauliac que je souhaiterais mettre en lumière.

Il s’agit du « Projet Fuze », une formation continue étalée sur une période de 2 ans minimum visant à maîtriser le logiciel Maya et à en comprendre le Workflow.

J’invite celles et ceux qui seraient intéressés par les plans de type SF et la 3D à découvrir ce projet certes ambitieux mais ô combien enthousiasmant lorsque l’on observe le type de résultat envisagé.

Même s’il est vrai que je suis un gros consommateur de tutoriels et que cela représente une certaine somme d’argent à l’arrivée, l’achat de ces derniers a vite été amorti avec mes premiers contrats en tant que Freelance.

J’ai l’impression d’avoir appris les choses de manière plus orientée voire plus pertinente que certains de mes amis bossant en agence ou ayant empruntés les voies plus conventionnelles de l’apprentissage.

Un grand merci au site Tuto.com pour les fabuleux outils qu’il met à disposition des contributeurs et pour le savoir qu’il m’a apporté tout au long de ces 3 dernières années.

Pour conclure, je dirais qu’à l’époque où nous vivons et qu’avec les moyens dont nous disposons pour nous former nous n’avons plus d’excuses.

La curiosité n’est pas qu’un vilain défaut pour qui sait en faire usage.

Voici les 3 maîtres mots pour définir ma satisfaction du site Tuto.com :

« Le choix, l’interactivité et le prix »

Bon apprentissage et bonne création à tou(te)s !

Harlem

Aujourd’hui, Harlem travaille sur un remake de l’émission 50Mn Inside rebaptisée 5Mn Inside. Il reconstitue le plateau avec différentes animations dans les écrans en arrière-plan et recrée le jeu de lumières.

Il utilise Photoshop pour la réalisation du Clean Plate, After Effects pour la partie animation et le Keying et Illstrator pour la réalisation des éléments vectoriels du générique.

Voici quelques screens de son travail !

Mon_Cockpit

AfterEffects_Generique_Emission

AfterEffects_Incrustation_Keying

 

 

Retrouvez le témoignage de Jean Teissier, ici : Tuto témoignage #2

A votre tour…

Vous souhaitez participer à cette rubrique, contactez Gaëlle au support !

Concours : Master Classes IT’s ART

Master Class

Nous sommes très fiers d’être partenaire de la 1ère Master Classes IT’s ART qui se tiendra à Paris le 14 et 15 mars au Palais Brongniart , qui réunira, accrochez-vous bien :

  • Andrew Schmidt (Lead Animator chez Pixar)
  • Raphael Lacoste (DA d’Assassin’s Creed, dont vous pouvez retrouver les tuto chez nous).
  • Piotr Suchodolski (FX Artist)
  • Allan McKay (Visual Effects Supervisor)
  • Marc Simonetti (Illustrateur de talent)
  • Laurent Witz ( à qui on doit Mr Hublot, le court métrage d’animation qui a reçu un Oscar en 2013).

C’est un événement payant (150 euros pour les 2 jours) que vous pourrez suivre, même si vous ne pouvez pas vous déplacer sur Paris. En effet, des tickets vidéo (45€)  sont également disponibles.

A noter que si vous venez, sur place, une carte de 30 crédits tuto.com vous sera remis à l’entrée et on pourra même se boire une bière, car Jean-Charles et moi-même seront de la partie ! Pour les tickets vidéo, 10 crédits vous sont offerts.

1 place Full Event à gagner ?

Vous voulez tenter votre chance ? Il suffit de partager cet article sur Facebook ou Twitter et nous tirerons au sort l’un d’entre vous d’ici 10 jours !

ZBrush 4R7 est dispo !

Zbrush 4R7

ZBrush 4R7 est disponible. Annoncé depuis cet été, vous pouvez donc vous ruer sur la nouvelle version du logiciel phare de sculpture en 3D, et, très vite, sur les tuto ZBrush 4R7 que vous proposeront les formateurs présents sur le site.

ZBrush 4R7 : les nouveautés

Voici ce que Pixologic vous a concocté pour cette version :

  • ZModeler : Il s’agit d’un système de modélisation polygonale intelligent, qui vous permet de simplifier le processus de création.
  • Instances multiples et détails infinis grâce aux NanoMesh et ArrayMesh qui vous permettent d’apporter de la complexité à vos modèles. Le BPR Render permettra quant à lui de rendre le bruit de surface à la manière d’une displacement map, sans avoir à en créer une.
  • L’export vers Keyshot : nous en avions déjà parlé (article Keyshot et ZBrush 4R7). Il devient donc nécessaire de vous former avec un bon tuto Keyshot pour découvrir ce moteur de rendu très puissant. Attention, le pont entre Zbrush et Keyshot est vendu 149$.
  • Support du 64 bits (Pixologic prévient quand même que le support officiel du 64 bits ne sera annoncé que pour ZBrush 5).
  • ZRemesher 2.0 : l’outil de retopologie de ZBrush passe en version 2.
  • Import / export FBX , un plugin gratuit qui améliore encore plus l’intégration de ZBrush dans le pipeline utilisé par les artistes.

A noter que ZBrush 4R7 est là dernière itération du logiciel avant le passage à ZBrush 5. Zbrush 4R7 est vendu au prix de 795$. La mise à jour est gratuite si vous êtes un utilisateur de ZBrush 4R6.

Sondage : Gagnez 1 an de Creative Cloud

Voici un petit sondage, rapide à remplir et qui nous permettra de mieux apprécier vos besoins en terme de formations créatives autour des produits Adobe. En remplissant ce sondage vous tentez automatiquement votre chance pour gagner 12 mois de Creative Cloud complet, offerts par Adobe :

 

Javascript langage de l’année 2014

Javascript

Selon l’index Tiobe qui mesure et analyse la popularité des langages de programmation, Javascript serait le langage de l’année 2014 (et a donc connu la plus grande progression).

classement-langage-programmation evolution-langage-programmation

Swift et R étaient également en bonne posture pour remporter le titre cette année. Le succès de Javascript s’explique par le succès des librairies ou frameworks comme jQuery, Bootstrap, Node.js.

Côté langage de programmation mobile, Tiobe annonce que 2015 devrait être l’année sacrée pour Swift mais également Java qui pourrait revenir à la première place. Côté big data, R et Matlab pourraient rafler la mise en 2015 également.

En 2015 : apprenez un langage de programmation !

Vous savez ce qu’il vous reste à faire. Tuto.com propose des formations en vidéo sur tous ces langages de programmation (+ de 3 000 cours en vidéo disponibles) et vous pouvez même les faire financer par votre entreprise avec nos solutions PRO !

ZBrush 4R7 et Keyshot

ZBrush 4R7 Keyshot

ZBrush 4R7 a été annoncé cet été par Pixologic et ne devrait plus tarder à sortir. Parmi les nouveautés annoncées, une en particulier, a retenu notre attention : le pont entre ZBrush 4R7 et Keyshot, le logiciel de rendu qui rencontre un succès grandissant, notamment chez les utilisateurs de ZBrush.

Ce pont est donc une très bonne chose, comme en atteste la vidéo de teaser suivante :

Plutôt pas mal non ?

Se former à Keyshot

Vous souhaitez vous former sur Keyshot et prendre un peu d’avance avant l’arrivée de ZBrush R7 ? Ça tombe bien, nous avons des tuto Keyshot pour vous ! Ces derniers sont proposés par Bernard Caumes qui utilise déjà depuis quelques temps, ZBrush et Keyshot dans son flux de production professionnel.

Pour terminer, voici quelques images d’objets 3D créées dans ZBrush 4R7 avec un rendu Keyshot (les 2 dernières images sont signées Thomas Roussel, dont je vous recommande vivement la lecture de son blog).

ZBrush 4R7 Keyshot ZBrush 4R7 Keyshot ZBrush 4R7 Keyshot  ZBrush 4R7 Keyshot

Tuto Bootstrap !

tuto Bootstrap

Nous avons enfin décidé de lancer notre chaîne de tuto Bootstrap.

Jusqu’à maintenant, ces derniers étaient classés dans la chaîne CSS, catégorie « Bootstrap », mais vu que dernier prend de plus en plus de poids dans le quotidien des intégrateurs front-end, nous avons décidé de lui accorder plus d’importance sur le site, en lui donnant plus de visibilité.

Bootstrap c’est quoi ?

Pour rappel et pour faire simple, Bootstrap est un framework opensource qui regorge d’éléments prêts à l’utilisation : des composants ou « components ». Par exemple vous trouverez :

  • des Glyphs (une collection d’icônes)
  • des listes déroulants
  • des boutons
  • des éléments de formulaires
  • des menus
  • fil d’ariane
  • pagination
  • des messages d’alertes
  • des barres de progression

Côté Javascript (jQuery) vous trouverez des comportements prêts à l’utilisation comme des carrousels , l’apparition de tooltips, l’apparion de modals ou popins…

Bref, tout ce qu’il faut pour démarrer rapidement avec l’intégration de votre projet web. La force de Bootstrap c’est que tout ces éléments sont personnalisables. Nous utilisons d’ailleurs Bootstrap pour l’intégration de toutes les pages de tuto.com !

Bootstrap fonctionne sur un système de grilles fluides ce qui fait que vous obtiendrez un site Reponsive (qui s’adapte à la taille de l’écran sur lequel vous le consultez : mobile, tablette ou desktop).

Bootstrap est gratuit, opensource et utilisé par de très nombreuses entreprises. La version actuelle est Bootstrap 3.

Tuto et Formations Bootstrap

Vous trouverez donc dans cette chaîne des tuto Boostrap qui vous aideront à acquérir les bases ou bien découvrir dans son intégralité, ce framework HTML, CSS et Javascript (jQuery) lancé par Twitter. Plus important encore, vous apprendrez à travailler sur des projets concrets d’intégration de sites Internet, qui feront appel à Bootstrap, dans une logique de flexibilité et de gains de temps. Notez que Bootstrap adopte une logique Mobile First, ce qui fait que vos pages Internet, intégrées avec ce dernier, seront Responsive Design.

Sélection de tuto Bootstrap :

 

© 2015 Blog Tuto.com

Thème par Anders Norenen haut ↑