Ancienne apprenante de notre parcours Motion Design sur Tuto.com, on a aussi eu le plaisir de rencontrer Alexia à l’occasion de l’événement créatif d’Adobe qui s’est tenu en mars dernier à Toulon. Marion Ben-Lisa que l’on interviewait il y a quelques jours y présentait d’ailleurs son travail.

D’une extrême gentillesse, cela a été l’occasion d’en savoir plus sur le parcours d’Alexia et ses raisons à choisir Tuto.com pour se former à distance. Une jolie parenthèse que l’on a souhaité vous partager dans ce retour d’expérience. 😊

Hello Alexia. Pour commencer, peux-tu nous retracer ton parcours professionnel ?

Ahah ! Je crois que j’ai une soif insatiable de connaissance ! 
Mon parcours singulier m’a mené à travers les méandres artistiques et académiques. 
Diplômée en arts avec une spécialisation dans le marché de l’art, j’ai acquis une expérience précieuse en travaillant dans des galeries et auprès de commissaires-priseurs.

Spécialisée dans les tableaux anciens, j’ai côtoyé des restaurateurs d’œuvres, dont le savoir-faire m’a inspirée à poursuivre cette voie afin de comprendre en profondeur la genèse d’une œuvre. 
Après avoir obtenu une nouvelle licence, je me suis lancée en tant qu’indépendante. Cependant, la vie personnelle ayant ses propres revirements, j’ai dû repenser ma carrière. Malgré la passion, la restauration de tableaux et d’objets polychromes ne suffisait pas à subvenir aux besoins de ma famille. C’est ainsi que je me suis orientée vers le graphisme, le Community management puis le Motion design, des domaines explorés durant mes grossesses où, contrainte d’éviter les solvants, je me suis concentrée sur mon site web et à ma présence en ligne. J’ai acquis des compétences en HTML/CSS, WordPress et Photoshop, et j’ai obtenu des certifications en graphisme et Community management. 🙂

Ma carrière a pris un tournant décisif lorsque j’ai rejoint le Cos Méditerranée en tant que graphiste. Mais c’est le confinement qui a révélé ma passion pour le motion design. Pendant ma formation Tuto.com, j’ai été recrutée par la mairie de La Farlède. J’ai pu pleinement mettre à profit mes compétences pour animer des logos, créer des animations pour des événements. J’ai même eu le plaisir d’adapter l’une de mes vidéos d’un événement pour le cinéma. 🥰

Aujourd’hui, je me lance dans l’aventure du freelance, combinant mon amour pour l’art et la maîtrise des outils numériques.

Pourrais-tu nous raconter un moment particulièrement marquant pendant ta formation en Motion Design sur Tuto.com ?

Je dirais le projet de fin de formation.

C’est celui qui m’a posé le plus de difficultés dans le sens où je n’arrivais pas à me décider. Ce n’est pas évident de faire un projet qui rassemble toutes les facettes du Motion design (animation 2D/3D, vidéo et illustration graphique, habillage graphique, kinetic, animation traditionnelle image par image, le stop motion, le rigging de personnages, etc). Pour autant je fourmillais d’idées sans vraiment m’arrêter sur l’une d’elles. 😅

Le déclic s’est fait quand j’ai décidé de me mettre en freelance. Il m’a semblé naturel de créer un projet qui rassemble mes compétences comme le serait un CV. L’exercice du showreel, sorte de portfolio animé présentant les travaux de l’année passée s’est donc imposé de lui-même comme projet de fin de formation.

Penses-tu que l’encadrement par l’équipe de Tuto.com a joué un rôle dans ta progression et ton apprentissage à distance ?

J’ai beaucoup apprécié l’équipe Tuto.com et plus particulièrement leur bienveillance.

Etudier à distance est déjà un challenge en soi. Qui plus est la formation en motion design est dense. Ajoutez-y un travail et une vie de famille, les journées sont bien remplies ! 😆

L’équipe est présente autant par mail que par l’espace d’échange des apprenants ou les rendez-vous mensuels. C’est un vrai accompagnement. Chaque apprenant a une situation différente qu’elle soit professionnelle, familiale ou matérielle. J’ai remarqué que l’équipe arrive à s’adapter à chacun, donne de la motivation et des solutions quand il y a besoin. Et cela, sans pression mais toujours avec bienveillance. Ce qui est très appréciable. 🙏

Gilles Pfeiffer était ton mentor durant cette formation. Quelles étaient les qualités spécifiques de son enseignement qui t’ont le plus aidée ?

J’ai bien apprécié suivre ses tutoriels car ils sont clairs, bien construits et surtout très complets. Un régal à suivre.

Gilles est une personne adorable et j’ai apprécié chacun de nos échanges. Je le remercie chaleureusement car il n’a pas été avare en conseils et s’est rendu disponible pour m’épauler lors de mon démarrage d’activité et de mon premier contrat. 🤩

Maintenant que tu travailles comme freelance, y a-t-il des projets sur lesquels tu appliques directement les compétences acquises pendant cette formation ? Peux-tu nous en donner un exemple ?

Pour la plupart de mes projets, étant donné que je me concentre principalement sur le motion design, j’utilise constamment les compétences que j’ai acquises sur After Effects et Blender.

Je réalise aussi bien des animations de logos, comme pour la mairie de La Farlède ou l’APEL, que des vidéos en motion pour des illustrateurs ou des événements, tels que ceux organisés par des institutions comme l’École nationale de la magistrature. En parallèle de mes projets professionnels, je m’entraîne également sur des projets personnels, ce qui me permet d’explorer de nouvelles techniques.

Quels outils spécifiques de Motion Design as-tu trouvé les plus utiles pendant ta formation et que tu continues à utiliser aujourd’hui dans tes projets ?

Principalement After Effects, C4D et Blender. 💜

Et si je connaissais déjà Illustrator et Photoshop, je continue de les utiliser dans mon process car ils sont complémentaires avec les logiciels d’animation 2D et 3D.

Comment as-tu géré la balance entre ta formation, ton travail et ta vie personnelle ?

J’avoue que ce n’était pas évident mais j’ai eu la chance de pouvoir négocier mon temps de travail lorsque j’ai commencé au service communication de la mairie de La Farlède.

Cela m’a permis d’avoir un temps consacré à ma formation en adéquation avec ma vie de famille. J’en profite pour remercier mon chéri qui a été d’un grand soutien pendant cette période. 😘

Si tu devais choisir un seul projet ou exercice de ta formation qui t’a particulièrement enthousiasmée, lequel serait-il et pourquoi ?

C’est un choix difficile … 😜

J’ai envie de parler de mes premières commandes car j’avais une liberté totale pour créer, ce qui m’a permis de concevoir la direction artistique de mes premiers projets à la mairie de La Farlède.
Cependant, le projet qui m’a le plus marqué est celui que j’ai réalisé pour l’école nationale de la magistrature. C’est gratifiant et encourageant qu’une institution de cette envergure m’ait choisi parmi d’autres motion designers pour animer leurs vœux pour 2024. J’ai apprécié travailler avec l’équipe du service communication, qui s’est montrée réactive et professionnelle. Cette expérience a été très enrichissante, d’autant plus que le visuel avait été créé par Bathilde de Vandeul. Une illustratrice de talent dont j’admire le travail.

En regardant en arrière, quelle est la compétence ou le concept le plus précieux que tu as appris pendant ta formation qui t’aide dans tes tâches actuelles ?

En plus de la compréhension des logiciels ça pourrait être la maîtrise des principes d’animation.

Ces principes, tels que le timing et l’espacement, l’anticipation, l’exagération, ou encore la fluidité du mouvement, sont fondamentaux pour créer des animations qui semblent naturelles et engageantes. Et je dirais aussi la capacité à raconter une histoire à travers l’animation. Cela implique de comprendre comment les éléments visuels et les mouvements peuvent être utilisés pour transmettre des émotions et des messages.

Tu viens de redéfinir l’identité visuelle de ton entreprise ! Peux-tu nous dévoiler les inspirations derrière ce nouveau look et tes choix créatifs ?

Portant le nom de famille “Beauregard”, j’ai toujours trouvé qu’il se prêtait bien à l’humour et aux jeux de mots. Les Inconnus aussi avec Jacques Beauregard pour ne citer qu’eux. 😁

Aujourd’hui c’est une qualité que je remercie volontiers. Le motion design étant un art visuel par excellence, il m’a semblé être une évidence pour le nom de ma société. Et, quoi de plus naturel que d’incorporer mon propre nom dans l’identité visuelle de mon entreprise. L’inspiration m’est venue en observant la signature mail d’une amie. Celle-ci s’était mise en scène dans sa signature mail. Cela m’a encouragé à me représenter moi-même dans l’identité visuelle de mon entreprise, qui porte mon nom de famille.

Quant à l’illustration proprement dite, je me suis laissée inspirer par des artistes tels que Kiraz, Roy Lichtenstein, Andy warrhol, Malika Favre et Monsieur Z pour créer mon personnage.

J’ai opté pour des teintes vives et pop, car elles apportent une énergie et une vivacité que j’affectionne particulièrement.

Vous pouvez retrouver tout le travail d'Alexia sur son site Alexia de Beauregard et aussi sur son compte instagram. Et n'hésitez pas à la contacter.

Enfin, avec ton expérience maintenant enrichie, quel conseil donnerais-tu à quelqu’un qui envisage de suivre une formation en Motion Design sur Tuto.com ?

Il n’y a pas de secret, il faut s’entraîner. 😊

After effects est un logiciel puissant et la formation en motion design est dense.
Pratiquez régulièrement. Comme pour toute compétence créative, la pratique est essentielle. Essayez de travailler sur des projets persos ou des briefs fictifs pour développer votre style et votre technique. Choisissez en amont une petite palette de couleur qui match bien pour ne plus avoir à perdre de temps lors de vos créations persos.

Idem pour les typos. Lors des créas perso, je trouve que l’on peut perdre pas mal de temps en recherche de couleurs et de typo. Maintenant je gagne du temps car j’ai déjà ma palette de couleurs et les typos qui me plaisent, ça me permet de me concentrer sur l’animation et l’expérimentation.

Restez curieux et ouverts d’esprit. Le domaine du Motion Design est en constante évolution, avec de nouvelles techniques et technologies qui émergent régulièrement comme l’arrivée de l’IA. Il est donc crucial de rester à jour avec les tendances actuelles et d’être prêt à apprendre et à expérimenter.


MERCI Alexia pour ta profonde gentillesse, ta bonne humeur et ta bienveillance. Cela a été un vrai plaisir de te voir progresser au fil des mois et te voir prendre ton envol ! On a hâte de découvrir la suite et au plaisir de se retrouver à Toulon. 😉

(264)