Shares

Il y a quelques semaines nous avons débuté une nouvelle série de témoignages intitulée : les Free Talks. Le but ? Recueillir des témoignages de Freelances pour partager avec vous leur retour d’expérience et vous aider à trouver, développer une clientèle si vous êtes ou souhaitez vous lancer en Freelance.

C’est parti, laissons la parole à Florian, Infographiste 3D…

Pouvez-vous nous retracer votre parcours : en quelle année avez-vous lancé votre activité professionnelle ? Comment êtes-vous arrivé dans ce métier ?

J’ai toujours aimé créer et c’est en tant que Graphiste Web que j’ai fait mes premières armes dans le milieu professionnel. Je me lance en auto entrepreneur avec un ami programmeur en 2013 où nous proposions nos services dans la réalisation de sites web et de logos. Par la suite j’ai rejoint une école de 3D que j’ai pu financer grâce à mes travaux dans le web. Puis aujourd’hui je ne fais plus que de la 3D.

Sur Tuto.com nous proposons 3 formations pour faire de votre passion un métier. Retrouvez nos parcours :

Comment vous êtes-vous fait connaître en tant que professionnel ?

Ha ! La question miracle. Pour le coup, c’est très simple : Toujours le sourire, bien faire son travail, aimer le résultat livré. Je ne livre pas quelque chose qui ne me plait pas. Je fais aussi fonctionner le bouche à oreille et mon portfolio en ligne m’aide également.

Comment avez-vous trouvé votre premier client et  avez-vous des conseils pour une prospection efficace ?

A mes débuts j’allais voir les bars et restaurants pour leur proposer de faire ou refaire leur site de manière à ce qu’il soit compatible mobile. Aujourd’hui je démarche plus par mail ou directement par le réseau que je me créé en participant à des événements liés à mon domaine, typiquement les soirées entre graphistes.

Quels sont les plus gros obstacles que vous avez rencontrés et comment les avez-vous surmontés ?

J’ai eu un passage où j’ai voulu travailler avec des équipes semi-pro de jeu vidéo. Je faisais leur logo, maillot d’équipe, site etc… Puis un jour je suis tombé sur un gros projet où après plusieurs semaines le « client » a décidé que c’était nul et que je l’arnaquais, du coup il a arrêté le projet et a voulu récupérer son acompte. Il m’a menacé et est venu me chercher chez moi pour le récupérer.
Du coup je ne travaille plus avec des personnes qui ne savent pas si elles sont une entreprise ou une personne. J’ai rendu mes devis et organisation bien plus carrés et clairs 😊

Quelle est la place selon vous de l’apprentissage (nouvelles techniques, nouvel environnement logiciel/matériel,…) dans votre parcours ?

Très importante. C’est en me formant et en proposant les dernières technologies à mes clients que j’ai pu me faire ma place.

Pouvez-vous nous raconter une anecdote qui selon vous résume plutôt bien le quotidien de votre vie professionnelle ?

Un jour on m’a contacté pour créer un décor de plage volcanique. Le client voulait que les roches soient sculptées sur un logiciel, puis texturées et intégrées dans le moteur de jeu. Après le devis, il trouvait ça trop cher.

J’ai donc proposé de scanner directement des roches semblables en cherchant sur Google où en trouver afin de gagner du temps et réduire le coût de production. C’est ainsi que j’ai proposé un déplacement en avion jusqu’à là bas pour les scanner et le projet en a été plus beau et moins cher que si on les avait sculptées comme pensait le client au départ. Et ça m’a fait un déplacement dans les îles 😍

Enfin, quels conseils donneriez-vous aux indépendants qui souhaitent développer leur activité pour vivre de leur passion ?

Être investi dans ce que l’on fait. Lorsqu’on prend un projet ce ne doit pas seulement être le projet du client, il doit aussi devenir le vôtre. Proposer des alternatives si besoin. C’est vous l’expert, pas votre client, sinon il le ferait et ne passerait pas par vous. Alors on fait au mieux… et tout ça avec le sourire !

Réalisations de Florian Boué

Envie de faire de votre passion un véritable métier ? Découvrez notre formation Infographiste 3D sous 3ds Max

Notre parcours Infographiste sous 3ds Max c’est :

  • Une formation 100% à distance de plus de 516h.
  • Un apprentissage à son rythme.
  • Un parcours qui allie théorie et pratique.
  • Des QCM pour valider vos connaissances.
  • Des heures de live avec un mentor.
  • Un financement pouvant être pris 100% en charge par Pole Emploi ou l’OPCA de votre entreprise.
  • Sautez le pas et contactez-nous via le formulaire présent en bas de la page du Formation Infographiste 3D sous 3ds Max

 

(537)