Shares

Dossier Responsive Design - introduction

Le Responsive Web Design :

Après avoir longtemps été confiné aux seuls écrans d’ordinateur, Internet est dorénavant accessible – en tous lieux et en tout temps – depuis un grand nombre de terminaux : smartphones, tablettes, desktop, télévision connectée ; de résolutions et de formats différents. Une multitude de supports qui déterminent une multitude de contextes de consultation : au bureau, dans un train ou caler dans son bain, dans les sollicitations ou dans le vide du quotidien… Bref.
Cette évolution des usages tend à reconfigurer notre manière de consommer (lire et interagir) de l’information. Presque un lieu commun, me diriez vous. Mais dans ce nouveau cadre, la mobilité devient une composante majeure.

 

Une multitude de supports qui déterminent une multitude de contextes de consultation : au bureau, dans un train ou caler dans son bain, dans les sollicitations ou dans le vide du quotidien…

 

Aussi, même si les statistiques et les moyennes montrent souvent leurs limites (la réalité est bien sûr un peu plus subtile, ou complexe), quelques chiffres étayent cette tendance : le trafic Internet global sur mobile représente 10 % et près de 15% des emails ouverts le sont également sur mobile*. Ces résultats peuvent sembler encore négligeables, mais qui ont toutefois triplé en moins de deux ans et ne devraient cesser de croitre à mesure que les technologies (terminaux, connexion, technologies, et ce qui est le sujet même de ce dossier) évolueront.

 

Une petite rupture historique, en somme, devant ce que la technique engendre comme mutations – sociales, culturelles, économiques, technologiques, esthétiques…

 

Devant ce constat, il devient nécessaire, pour tous ceux – Web designers, éditeurs, e-commerçants, annonceurs, créatifs, techniciens, etc. – dont la principale activité est de communiquer ou de vendre sur Internet, de s’adapter pour faire face à ces nouvelles injonctions et habitudes de consommation protéiformes.
Aussi, le Responsive Design (ou design adaptatif) n’est peut-être rien d’autre que l’expression de cet univers mouvant, en perpétuelle évolution qu’est Internet ; une petite rupture historique, en somme, devant ce que la technique engendre comme mutations – sociales, culturelles, économiques, technologiques, esthétiques – et qu’il nous est nécessaire de nommer.

 

Le responsive Design force à s’interroger sur les fondements mêmes de chaque métier du web. Peut-être, cette petite révolution web que, pour certains, le Responsive Design laissait présager se trouve t-elle là ?

 

Nous verrons ce que recouvre précisément ce terme. Néanmoins, il convient déjà de préciser : le Responsive Design n’est pas une seule réponse, dans sa forme définitive. Nous l’entendons avant tout comme un ensemble de solutions, d’outils et de technologies web adaptés à ce nouveau contexte. Mais également comme un mode de pensée qui oblige à revoir la manière de concevoir l’accès à l’information en fonction d’un support et d’un contexte d’utilisation pour en renouveler l’expérience utilisateur ; et force à s’interroger, devant ces nouveaux défis qui s’annoncent, sur les fondements mêmes de chaque métier du web. Peut-être, cette petite révolution web que, pour certains, le Responsive Design laissait présager se trouve t-elle là ? Finalement. Autant technique que culturelle.

 

Le Responsive Design n’est pas une seule réponse, dans sa forme définitive.

 

C’est à peu près le sens que prendra ce dossier, ou du moins, dans un premier temps, cette suite de billets.

  • Il sera d’abord question de faire un état des lieux – chiffré – de ce nouveau paysage qui se dessine, sans céder à l’euphorie ni à la panique (!) dans la pâle froideur des statistiques, avant de s’intéresser aux différentes problématiques qui en sont liées.
  • Nous verrons ensuite les trois principes fondamentaux sur lesquels repose le Responsive Design et les techniques CSS (et autres) qui permettent de le mettre en œuvre.
  • Les différents aspects et approches théoriques du Responsive Design vont être traités et, pour chacun, quels en sont leurs avantages, leurs inconvénients, leurs limites et leurs spécificités.
  • Tant qu’il reste encore des contraintes techniques (permanentes dans le web autant qu’inévitables à chaque moment de rupture ou de transition), nous verrons comment il est possible de les contourner.

Mobile First, RESS, Responsive Email, recommandations conceptuelles et esthétiques, référencement, stratégie de communication multi-supports, applications web mobiles contre applications natives… Bref, y a du taff !

 

Tant qu’il reste encore des contraintes techniques – permanentes dans le web autant qu’inévitables à chaque moment de rupture ou de transition.

 

Et au centre de ces considérations, une préoccupation : concilier la nature du support et le contexte de lecture afin d’offrir un contenu pertinent et une expérience utilisateur optimale.

 

* Sources : haikusages.fr.

(276)