Page 16 sur 28

Tuto.com partenaire de l’AppDays

Aujourd’hui, Serge Roukine passe à la casserole pour vous parler de l’AppDays, journée de conférences sur les applications mobiles qu’il organise – et dont nous sommes partenaires (une place à gagner en fin d’article) ! – et qui se déroulera à Paris le 9 novembre. Une journée ouverte à tous les intéressés par les applications mobiles, qu’ils soient développeurs, graphistes ou simplement curieux !

App Days

Bonjour Serge,

Tu organises le 9 novembre à Paris, à l’UIC-P Espace Congrès, l’AppDays, une journée de conférences sur les applications mobiles. Qu’est-ce qui t’a donné l’idée de cette manifestation ?

La “app économie” est en pleine ébullition. Les rachats de Draw Something par Zynga et de Instagram par Facebook en sont les deux plus beaux exemples. Et il n’y avait aucune conférence qui permettait de fédérer cette communauté de développeurs et de créateurs.

 

Quels en sont les objectifs, concrètement ?

L’objectif de la conférence est avant tout de permettre aux gens qui souhaitent se lancer sur mobiles de pouvoir le faire en ayant toutes les chances de leur côté. On compare souvent le mobile au web, mais, en réalité, les deux univers sont très différents.

 

La journée est ouverte à tous ; quel public cibles-tu en particulier ?

Nous ciblons le public des curieux de tous les horizons qui veulent s’investir dans le mobile : les développeurs, les designers, les entrepreneurs. En somme, tout ceux qui font partie, ou veulent faire partie, de la “app économie”.

 

Cette journée est-elle plutôt dédiée à l’aspect purement technique, graphique, marketing… ?

Monter un projet mobile c’est s’intéresser aux deux facettes que sont le développement et le marketing. C’est pour ça que nous avons scindé la journée en deux : le matin la partie développement et l’après midi la partie design et marketing.

 

Quelles sont tes prévisions concernant l’évolution du monde de l’application mobile pour les mois / années à venir ?

La croissance est très forte sur ce marché, c’est pour cela qu’il y a encore plein de problèmes à résoudre, et donc plein d’opportunités. En France, nous sommes 40% d’utilisateurs de mobiles à avoir un smartphone. Aux États-Unis, ce chiffre est déjà à 50% ! Voilà qui laisse présager de la croissance.

 

Selon toi, le mobile est-il complémentaire au desktop, ou va-t-il, à terme, le remplacer ?

Pour travailler sur le web depuis des années, je pense que le desktop a encore de belles années devant lui. Pareil pour le web. Le mobile ne va pas remplacer le PC et le web, comme la télé n’a pas remplacé les journaux, le cinéma ou la radio.

 

En tant que fondateur de Codeur.com, tu as certainement constaté une évolution massive dans la demande de création d’applications ; le mobile représente-t-il un fort pourcentage des projets commandés ?

Sur Codeur.com, nous suivons de près les tendances et nous avons remarqué que les technologies mobiles étaient en forte croissance. A tel point que les compétences en développement iOS et Android sont maintenant en 3ème et 4ème place des compétences les plus demandées (derrière PHP et JavaScript).

 

As-tu remarqué une tendance se dessiner entre iOs, Android et Windows Phone ? Apple caracole-t-il toujours en tête, ou les concurrents commencent-ils à lui faire de l’ombre ?

Apple est toujours en tête mais Android n’est pas loin derrière. Pour ce qui est de Windows Phone, on n’est pas dans la même catégorie. Mais il y a fort à parier que Windows Phone 8 va jouer un rôle dans le monde du mobile à courte échéance.

 

Qu’est-ce qui te fait dire ça ?

De l’avis de beaucoup Windows 8 Phone a une interface très agréable. Et Nokia sait s’y prendre pour faire des mobiles. En outre Microsoft a les poches profondes et saura les utiliser pour faire connaitre W8P. De plus, Codeur.com est partenaire de Microsoft, donc nous espérons leur succès !

 

En tant qu’entrepreneur, la stratégie mobile semble aujourd’hui assez inévitable, mais demeure assez complexe de par la multiplication des supports et des OS ; à ton niveau, as-tu fais un choix au niveau de la stratégie à adopter pour tes projets, à savoir partir sur le développement d’applications natives ou bien regarder du côté des frameworks type PhoneGap, qui permettent en un seul développement d’adresser plusieurs supports en même temps ?

L’épisode récent de l’app Facebook (Mark Zuckerberg précisant qu’il n’aurait pas du partir sur du HTML5 pour son app) illustre bien ce que beaucoup d’acteurs pensent : faire une application native est essentiel pour des raison de confort d’utilisation et de réactivité de l’app.

 

Que penses-tu de la forte tendance actuelle du responsive design qui semble être une nouvelle alternative à la stratégie mobile ?

Oui, je suis tout à fait favorable à l’utilisation du responsive design. C’est une façon très élégante et économique d’aborder le monde mobile.

 

Et d’ailleurs, conseillerais-tu plutôt de construire un site en responsive design ou de partir sur une vraie version mobile de son site internet ?

Tout dépend du business model et aussi des difficultés techniques. Chez certains, le passage en responsive, demande de refondre entièrement le site ! Mais à terme, je pense qu’une version responsive reste la meilleure solution. D’autant que l’on peut également choisir d’afficher certaines parties du site (ou pas) en fonction du type de navigateur pour faciliter la navigation.

 

Tu as écrit Améliorer ses taux de conversion Web, ed. Eyrolles, as-tu observé des règles de conversion mobiles différentes de celles en vigueur sur le net ?

Je n’ai pas encore d’expertise sur le sujet, mais d’après moi, c’est la fiche de présentation des apps qui fait la différence : le texte de présentation, les captures, mais également les facteurs de crédibilité externes comme les évaluations et les parutions presse que l’on cite dans la description.

 

Quel sera le thème de ton prochain ouvrage ?

Aucune idée pour l’instant. Mes deux livres me sont venus “comme ça”. J’attends de voir si un troisième ouvrage me vient à l’esprit :)

 

Dans ton dernier livre Réussir son marketing Web, quel est ton regard au niveau du marché mobile du livre ? (liseuses, ebook etc.)

La révolution est en marche. Les éditeurs doivent changer radicalement et devenir non pas experts en vente et en logistique, mais des experts en marketing.

 

Pour ce livre justement il me semble que tu t’es affranchi d’un éditeur (en créant ta propre structure, 19éditions). Quel a été l’impact pour toi par rapport à ton premier bouquin qui était quant à lui signé chez Eyrolles?

Disons que je gagne beaucoup mieux ma vie avec ce bouquin, même si cela a demandé plus de travail et un investissement personnel et financier. Pour moi les éditeurs ne doivent plus se contenter de se battre entre eux, mais se battre contre l’auto-édition. Aujourd’hui vendre des livres en auto-édition rapporte 10x plus que de passer par un éditeur. Un éditeur doit donc me permettre de vendre 20x plus de livres pour qu’il soit intéressant de passer par lui. D’après mon expérience, ce n’est pas le cas. En tout cas pour les livres web et techniques ou un large pourcentage se vend en direct sur Amazon.

La question bonus : tu offrirais une place à une personne de la communauté Tuto.com ?

Tiens, oui, justement, je pense que la communauté mobile (dev & design) de Tuto serait très intéressée par les AppDays !

 

En savoir plus :

Pour gagner votre place pour la journée AppDays le 9 novembre à l’UIC-P Espace Congrès à Paris, il vous suffit de poster un commentaire ; un tirage au sort aura lieu le lundi 1er octobre. Bonne chance à tous !!! :-)

[EDIT : le gagnant - et unique participant - : MiNuS, congrats !!!]

Joomla 3.0

Joomla 3

Joomla 3.0 vient de sortir !Pour rappel, Joomla est un CMS libre et open source vous permettant de créer facielement un site Internet (voir même une boutique en ligne). Cette version 3.0 est en quelques sorte une « version de transition » entre la version actuelle Joomla 2.5 et la version Joomla 3.5 qui devrait sortir au printemps 2014. Il n’est pas conseillé aux personnes ayant déjà des sites en production sous Joomal 2.5 de migrer vers cette version 3.0. Pour les autres (ceux qui veulent se lancer dans le monde de Joomla) vous devrez faire des tests de compatibilité, tant sur les extensions et les thèmes (qui devraient rapidement devenir compatibles 3.0) mais également au niveau de la configuration de votre serveur. A noter que le support de la version 1.5 va bientôt prendre fin.

Nouveautés de Joomla 3.0 :

Pour ceux qui voudraient tester cette version, pas mal de choses intéressantes sont au programme :

  • le support de Boostrap de Twitter
  • un template Responsive Design tant pour le backend que pour le front end.
  • Nouveau gestionnaire de cache avancé (avec Memcache)
  • Amélioration de la recherche avancée
  • Niveau pilote de BDD pour exécuter Joomla 3 sur une base PostgreSQL
  • Pas mal d’amélioration sur les normes et règles de codage.

Télécharger Joomla 3.0 :

Voici le lien pour télécharger Joomla 3.0 ; voici également la FAQ Joomla 3 (en anglais seulement)

Premiere Elements 11

Premiere Elements 11

Premiere Elements 11 vient tout juste de sortir. Vous allez découvrir dans cet article ce que les équipes d’Adobe vous ont concocté du côté des nouveautés et optimisations.

  • Filmlooks : appliquez à vos films des effets cinématographique par un simple glisser déposer.
  • Tout comme Photoshop Elements 11, vous avez la possibilité d’ajouter un lieu, une personne ou un événement pour mieux gérer vos différents médias.
  • Cartographie : tout comme son homologue vous pouvez visualiser sur une carte le lieu de tournage de vos différents films
  • Un environnement de travail intuitif avec 2 modes de travail : Facile et Expert qui adaptent vos besoins à votre niveau
  • Ralentis et Accélérés : vous avez désormais la possibilité de jouer avec le tempo de vos métrage pour accélérer ou bien ralentir vos vidéos.
  • Les modes de fusion vont leur apparition dans cette 11ème version de Premiere Elements 11 !
  • Partage des vidéos sur Vimeo.

Cette version de Premiere Elements est assez convaincante. On retrouve enfin des fonctionnalités assez attendues à l’image des mode de fusion et des ralentis / accélérés. Une version d’essai est disponible. Côté prix, il vous en coutera très exactement 81,33€ pour la mise à jour et 99,27€ pour la version complète.

Logo premiere elements 11

Photoshop Elements 11

Photoshop Elements 11

Photoshop Elements 11 vient de sortir. Cette 11ème mouture du logiciel de retouche d’images Grand Public d’Adobe propose son lot de nouveautés que je vous propose de vous faire découvrir ici :

Logo Photoshop Elements 11

  • Nouveaux effets Dessins : vous pouvez désormais transformer vos photos en dessins grâce à 3 nouveaux filtres : bande dessinée, romain illustré et Plume et encre.
  • Un worflow de travail intuitif. 3 options vous sont désormais proposées pour vos retouches : rapide, guidée et expert qui sont adaptées à votre niveau.
  • Meilleur gestion dans le classement de vos médias : vos images (et vidéos) sont classées en fonction des personnes, des lieux et des événements, rendant ainsi une recherche plus efficace.
  • De nouveaux effets photographiques : effet maquette (Tilt Shift), vignettage, et tons clairs/tons foncés sont au programme.
  • La cartographie des souvenirs présentes vos médias de manière géolocalisée en fonction du lieu de prise de vue.
  • L’export vers vimeo : oui vous avez bien lu : Photoshop Elements 11 vous permet d’exporter vos vidéos vers le service Vimeo. Cette option vient s’ajouter à Facebook, Youtube et le partage d’email.
  • Des outils avancés de fusion : Photoshop Elements 11 propose la techno de Photoshop pour vous aider à extraire un élément d’une photo et le placer dans une autre. Le logiciel va donc plus loin pour vous aider à créer des photo montages réalistes.
  • Gestion de presets : vous pouvez importer des styles et des effets que vous aurez glané à droite à gauche sur Internet.
  • Modèles de montage : des modèles qui vous permettront de sublimer vos retouches en créant des cartes, des calendriers et autres export funky pour étonner vos amis.

Photoshop Elements 11

Côté infos pratiques, Photoshop Elements 11 est disponible pour Mac et PC. Une version d’essai 30 jours peut être téléchargée pour tester toutes ces nouveautés gratuitement. Photoshop Elements 11 n’est pas inclus dans l’offre Creative Cloud (ce qui est à mon sens logique dans le sens où ce logiciel s’adresse à un public débutant.

Photoshop Elements 11

On pourrait se poser la question de la pertinence d’options liées à la vidéo (alors que Premiere Elements 11 est là pour ça) ; on sait que les utilisateurs de Photoshop Elements 11 peuvent être photographes et vidéastes amateurs (les supports disponibles sur le marché permettant désormais assez systématiquement cette ambivalence). Mais là où un Photoshop CS6 sort son épingle du jeu dans la gestion vidéo, son petit frère ne présente que trop peu de possibilités à ce niveau là pour légitimer (à mon sens) le positionnement.
Photoshop Elements 11

Cette version présente pas mal d’optimisation et peu de réelles nouveautés. Il n’empêche que Photoshop Elements 11 ravira tous les photographes amateurs et les débutants de la retouche photo.

Amis auteurs et éditeurs, c’est désormais à vous de jouer pour nous proposer des formations et tuto Photoshop Elements 11 :)
Vous pouvez également jeter un œil du côté des vidéos de présentation disponibles sur Adobe TV

Photoserge atteint le grade saphir !!!

Photoserge Saphir

Arrivé fin décembre 2010, Photoserge – Serge Ramelli pour les non-intimes – a atteint le grade saphir !!!

Une belle prouesse, et tout ça grâce à VOUS, clients et fans. :-)

Photoserge aujourd’hui, c’est 197 tuto publiés, 37 162 tuto téléchargés, une note de 4.5/5 pour 1862 votes, et toujours autant d’idées pour de nouvelles formations !!!

Son petit mot :

 » J’ai arrêté l’école très tôt et je n’ai pas eu le bac. Je n’ai pas eu la chance de faire une école de photo ou de cinéma dans ma jeunesse, et je suis devenu photographe pro autodidacte, entièrement grâce à des tuto. A l’époque, la plupart des bons étaient en anglais. Je pense que ce type d’éducation ouvre beaucoup de voix professionnelles. Plusieurs « élèves » tuto.com sont déjà devenus photographes pro, grâce à mes tuto, entre autres.

Bref, je pense que tuto.com, c’est l’avenir ; je ne connais pas de meilleure façon  pour apprendre !
Serge. »

 

Opération spéciale contributeurs « Back to school » : les résultats

Les résultats de l'opération 70

Après deux semaines de lutte acharnée, de postages intempestifs et de ventes en folie, nous avons LE grand gagnant de notre première opération spéciale contributeurs « Back to school » 2012 : Mattrunks !!!

Le podium :

1st : Mattrunks, avec 20 tuto publiés

2nd : Julien Pons, 5 tuto publiés

3rd : Joomea et Cesium55 ex-aequo, avec 4 tuto publiés chacun

Félicitations !!!

Merci à tous pour votre implication et vos superbes tuto, et à bientôt pour de nouvelles aventures !!! :-)

Une vraie (vraie) Fan de Photoshop

Je crois qu’on a trouvé la fan ultime de Photoshop ! Megan Orsi s’est faite tatouer la barre d’outil de Photoshop sur le revers de son avant-bras (il fallait oser). Dans le même registre mais en plus discret, cet homme à également saigné pour Adobe.

tatouage Photoshop

tatoo Photoshop

En tout cas, c’est bien plus courageux que la cravate Photoshop de Julien !

Source.

Génération App

Génération App Microsoft

Microsoft France vient de lancer Generation App, un site pour développeurs d’applications Windows 8 et Windows Phone avec un concours et des jolis lots à la clef (des voyages pour la prochaine conférence Build à Seattle). Ce site vous donnera toutes les ressources pour bien débuter dans le développement d’applications avec les technos de Microsoft.

Pour le premier concours, vous avez jusqu’au 14 octobre 2012 pour soumettre votre application Windows 8 et relever le maximum de défis sur le site Cook Your App.

A vous de jouer !

Tuto.com au salon Ecommerce 2012

Ecommerce Paris 2012 avec Tuto.com

Le salon Ecommerce est un événement assez incontournable lorsque vous vous intéressez un tant soit peu au domaine. Tuto.com a pris un (tout petit) stand cette année pour défendre les couleurs des auteurs et des éditeurs qui publient du contenu de formation en lien avec le e-commerce et le e-marketing.

Si vous êtes sur Paris mardi, mercredi ou jeudi, venez nous dire un petit « bonjour » ; Anne-Sophie, Jean-Charles Thomas et moi même, vous accueillerons avec le sourire (du moins, on essaiera ^^). Nous avons apporté quelques goodies dans les valises.

Départ prévu demain à l’aube. Les sandwiches jambon beurre cornichon sont prêts ainsi que ma mixtape spéciale George Michael. A nous la Capitale !

Affiliation : nouveau moteur de recherche exportable

Moteur de recherche exportable Tuto.com

Vous êtes affilié Tuto.com et vous voulez booster vos gains facilement ? Nous avons trouvé une solution !

Jusqu’à présent, lorsque vous vouliez rediriger vos visiteurs vers Tuto.com, vous sélectionniez patiemment un à un les liens, vous les intégriez dans un article, sur une bannière, vous oubliiez parfois de coller votre clé affilié… Bref, pas facile tout ça.

Mais comme nous aimons vous simplifier la vie et vous faire gagner de l’argent, nous avons mis en place un nouveau moteur de recherche exportable : à intégrer directement dans votre site web grâce à une petite portion de code, le moteur permet à vos visiteurs de faire une recherche de tuto directement depuis votre site. Pour l’instant disponible en version « dark » et « light », vous pouvez en personnaliser les couleurs, la taille etc.Vous pouvez également permettre la recherche sur l’intégralité du catalogue Tuto.com, ou la limiter à un ou plusieurs logiciels de votre choix.

Exemple sur le site Cinema 4D-FR :

Moteur de recherche exportable Tuto.com

Démo live ici !

La clé affilié est directement intégrée dans le code, chaque vente ou inscription générée par le biais du moteur de recherche exportable génère donc les commissions habituelles pour vous.

Pour l’instant disponible à la demande, le moteur sera prochainement accessible directement depuis votre compte affilié !

On est high-tech ou on ne l’est pas.

© 2014 Blog Tuto.com

Thème par Anders Norenen haut ↑