Tutonovelas : témoignage #5

Découvrez notre nouvelle série de témoignages sur Tuto.com. Aujourd’hui, nous avons voulu connaître le parcours du talentueux Wizix, formateur certifié sur Tuto.com à l’origine notamment du nouveau workflow de texturing pour vos projets 3D à travers la réalisation du HulkBuster.

Aujourd’hui, Wizix :

Découvrez le portrait de Wizix auteur de nombreux tuto portant principalement sur Cinema 4D, Maya, Vray et Realflow.

wizix

 Son parcours

Je vais d’abord commencé par me présenter, je suis Romain CHAULIAC plus connu sous le pseudo de Wizix. J’ai 25 ans, j’habite à Paris et je suis Infographiste 3D.

J’ai découvert la 3D vers mes 16 ans, au départ je voulais juste modéliser mes propres assets pour enrichir ma déco dans le jeu vidéo les Sims… J’ai commencé avec le premier logiciel sur lequel je suis tombé : Ray Studio Expert, un dérivé de Carrara re-édité par Micro Application.
Au début l’apprentissage a été très long, il n’y avait pas toutes les ressources que l’on trouve aujourd’hui pour se former. J’ai mis presque 2 ans à découvrir l’existence de la modélisation polygonale ! À partir de là j’ai modélisé tout ce que je trouvais autour de moi. J’ai commencé par faire un robinet, une cafetière puis toute la cuisine, la salle de bain…
À cette époque là, j’avais un blog sur lequel je publiais déjà mes premiers Tuto !

 Un aperçu de ses premiers tuto

cuisine

 

robinet

 

J’ai ensuite passé un pallier supplémentaire avec la découverte de Cinema 4D. J’ai continué à apprendre de nouveaux aspects de la 3D et faire des projets plus ambitieux et aboutis. Dans le même temps j’écris à Emob pour proposer de faire un DVD pour FormationVidéo. Il me conseille plutôt de rejoindre un projet en cours de développement : Weecast. Janvier 2009 début de la Beta et je publie mon tout premier Tuto : Drôle d’Oiseau.

Les choses décollent vraiment quelques mois plus tard avec successivement les Tuto Camion Lego avec C4D et la Lampe Luxo de Pixar.

Au mois de septembre de la même année, j’intègre l’école d’effet spéciaux ArtFX à Montpellier. Quatre années où je continue de dédier tout mon temps à la 3D, je cumule les cours/projets de l’école, la création de Tuto, la réalisation de projets personnels et je fais la rencontre (grâce à Tuto.com) de deux graphistes dirigeant une petite agence qui me font confiance et me proposent mes premiers boulots en tant que Freelance. Grâce à ArtFX j’ai pu apprendre les valeurs et les codes du métier, découvrir Maya et réaliser des projets en équipes.

En fin d’études je faisais parti du court métrage Runaway nominé aux VES 2014 et ma bande-démo est sélectionnée parmi les finalistes des CGStudentAwars.

Grâce à ces deux fortes expositions j’ai eu beaucoup de propositions et la liberté donc de faire mon choix pour la suite.

Le court métrage Runaway

La bande démo de Wizix

 

Même si j’apprécie travailler en équipe je suis très indépendant et solitaire. De par mon parcours, j’ai pris l’habitude de toujours faire ce que je voulais quand je le voulais et surtout faire en sorte que la 3D reste avant tout un plaisir avant un travail. Je n’aime pas les grosses structures (studios). On y est davantage un salarié qu’un graphiste. La plupart du temps on ne connaît même pas et on ne croisera jamais le patron du studio. On ne sait même pas pour qui on travaille et parfois cette personne n’est même pas graphiste !

C’est pour ça que j’ai dans un premier temps été séduit par Unit Image. C’est un studio dirigé par des graphistes très talentueux, jeunes qui ont une vision moderne du métier. J’ai énormément de respect pour leur travail et ce qu’ils font.

Il se trouve que juste après un bref passage chez eux j’ai eu l’occasion d’avoir ma propre indépendance. La personne avec qui je travaillais en freelance depuis quelques années m’a proposé un poste dans le studio qu’il vient de créer. J’ai donc décidé de tenter l’aventure pour une fois de plus partir de zéro.

Je ne suis aujourd’hui plus vraiment freelance. Je suis employé à plein temps dans ce studio avec qui je travaille à distance de chez moi. Je réserve mon temps libre à la réalisation de Tuto.

Son plus beau projet

Le Project Wayne

project-wayne

Je pense que c’est le récent Project Wayne.

C’est le premier projet dont je suis assez satisfait du résultat final. Depuis je me sens enfin à l’aise techniquement et artistiquement par rapport à ce que j’attends de moi et tous les projets qui suivent se déroulent plus naturellement.

La prochaine étape est de trouver mon identité artistique et développer mes propres concepts. Jusqu’à maintenant je retranscris principalement des sujets existants.

Le projet Fuze

Le projet Fuze est venu de l’envie de transposer cette expérience acquise avec Dr.Wayne dans ma façon de faire des Tuto. Il est donc directement le “petit frère” du projet Wayne. Avec Fuze je voulais apporter un souffle nouveau à la façon de véhiculer mon expérience et me relancer un nouveau challenge.

L’idée de base est d’initier ou convertir les graphistes, généralement indépendants, à un logiciel assez redouté par son image pro : Maya. Pour réussir j’ai décidé d’une part de mettre en place une formation complète qui serait construite sur une succession logique et chronologique de Tuto. Le second point était de réaliser un projet et une image finale qui accroche, motive et donne envie de se lancer dans l’aventure.

« La finalité de Fuze : former tout graphiste ou toute personne désirant apprendre la 3D en partant complètement de zéro »

J’espère même pouvoir apporter à certains les bases nécessaires pour trouver un emploi en tant que graphiste.

Pour que la formation fonctionne il me faut être présent auprès des graphistes qui la suivent.

- J’interviens pour aider les plus jeunes niveaux et les corriger lorsqu’ils bloquent ou s’ils ont mal assimilé une notion.

– Je suis également là pour les motiver lors des baisses de régime quand ils ont du mal à s’imposer une rigueur d’apprentissage personnelle.

– Enfin, j’essaie d’installer un échange et construire les volumes suivants de Fuze en fonction des attentes et besoins ressentis.

Le pilier central de ces échanges est ma page Facebook. Elle permet de créer une communauté à travers les abonnés, d’informer régulièrement via des posts et surtout d’échanger quotidiennement via les commentaires ou plus directement par messagerie.

Pour proposer un échange plus direct je me suis aussi essayé au Livestream. Là encore c’est pour le développement d’un projet à part entière sous forme de démonstration afin de répondre aux nombreuses interrogations quant à la suite de Fuze. Ce Live de 4H sur la réalisation du Projet Zavala est d’ailleurs disponible.

Le programme du projet Fuze

projet-fuze

 

J’ai établi un plan de départ pour Fuze qui s’ajustera au fil des Tuto. Il y a plusieurs paliers qui correspondent en quelque sorte à des niveaux d’expériences. Dans le premier par exemple, qui correspond au niveau débutant, nous découvrons le workflow de base en 3D. Chaque chapitre est une introduction : introduction à l’interface, introduction à la modélisation, vont suivre l’introduction au UVs, textures, rendu…

Dans chaque palier sera réalisé un asset qui pourra se suffire à lui-même. Au niveau débutant par exemple on réalisera le fusil Sniper de la modélisation  jusqu’au rendu final.

 

fusil

À la fin tous les assets regroupés composeront l’image finale.

Tout est prévu avec Fuze pour aborder le plus de sujets possible en 3D. Il pourra y avoir un volume sur les FX (fumée, particules…) un sur la modélisation organique, un sur les shaders SSS, un sur la réalisation de cheveux…

Les atouts et inconvénients de Maya et Cinema 4D

Il est généralement bien de dire que “ce n’est pas l’outil qui compte”. Je ne suis pas vraiment d’accord avec ça, bien sur que l’outil à son importance. La preuve encore tout récemment avec le dernier Tuto HulkBuster. Si je l’ai modélisé dans Maya c’est que je suis incapable de le faire sous C4D. C’est possible bien sûr mais je pense que j’y serais encore… Et à ma connaissance je n’ai jamais vu de grosse modélisation réalisée dans Cinema 4D. Et c’est tout à fait normal, Cinema 4D est davantage conçu pour les freelances et orienté MotionDesign. Maya est adapté aux grosses structures de centaines de graphistes pour réaliser les effet spéciaux des plus gros blockbusters. Il faut juste savoir ce qu’on veut pour faire le bon choix de logiciel. En ce sens je préfère Maya car j’adore la “grosse” 3D, avec beaucoup de poly et rendu réaliste dans le style des cinématiques de jeux.

Un avant goût du Tuto Hulkbuster

Un mot sur Corona Renderer

Ce qui m’a plu avec Corona c’est encore une fois le côté jeune soft, ambitieux, intelligemment développé par de jeunes gars qui ont à peine leurs locaux et sont dépassés par leur succès, mais qui restent cependant très disponibles et à l’écoute des graphistes.

Je suis d’ailleurs en Beta sur les versions Maya et C4D ce qui m’a permis de faire le Tuto HulkBuster avec la toute dernière version qui vient de sortir.

Contrairement à Vray, Octane ou récemment Arnold qui ont des licences à plus de 500€ Corona est, et restera sous une certaine forme, complètement gratuit.

Sa config machine

Haha je suis tellement peu calé en hardware que chaque fois qu’on me pose la question je dois aller checker quels composant j’ai, pourtant il n’y en a que 2 ^^.

Je dis ça surtout pour préciser, une fois de plus, que la configuration PC est la chose la moins importante pour faire de la 3D ! Aujourd’hui on peut faire des rendus de qualité proche des studios avec un simple PC lambda, c’est ça qui me plaît avec la 3D.

Donc déjà le plus important : j’ai une tour. Équipée d’un i7-w4930K et une GTX 970 le tout sous Windows 7.

Et bien sûr une indispensable Wacom Intuos 5 M.

Son avis sur Tuto.com et les choses à améliorer

« C’est moderne, bien pensé et surtout respectueux des contributeurs et clients »

C’est aussi la meilleure vitrine en France pour exposer ses Tuto et il y a une grande expérience accumulée par l’équipe dans le domaine dans la formation vidéo.

En points à améliorer :

Le navigateur. Le peu de fois où j’ai voulu regarder des vidéos je galère à naviguer de façon fluide, précise et rapide dans la timeline, même sur les vidéos extrait !

Un système de tag directement sur la timeline pour noter à quel moment un raccourci ou une notion importante est donnée pour pouvoir y retourner rapidement au besoin. Je préférais aussi le background noir. Mais bon, ça c’est mon coté nostalgique Weecast :)

Retrouvez le témoignage de Grégory, ici : Tuto témoignage #4

A votre tour…

Vous souhaitez participer à cette rubrique, contactez Gaëlle au support !

Tutonovelas : témoignage #4

Sans cesse à la quête de perfection, notre équipe Tuto.com adore recueillir des témoignages de ses clients. Il est toujours intéressant pour nous de savoir si les tuto vous ont permis d’évoluer professionnellement ou bien personnellement, de connaître votre manière d’utiliser les tuto… On continue donc notre série de témoignages !

Aujourd’hui, la Mairie de Vitry-le-François :

Grégory, graphiste au sein de la Mairie Vitry-le-François, est utilisateur de Tuto.com depuis maintenant 4 ans. Comme de nombreux pôles graphiques de mairies, Grégory utilise Tuto.com dans un cadre professionnel afin de parfaire ses compétences.

greg

Retraçons brièvement ton parcours 

Technicien informatique de formation, j’ai commencé comme administrateur réseau. Passionné par Internet dès ses débuts, j’ai tout naturellement complété mes connaissances dans ce domaine par une formation en administration de serveur web, pour ensuite glisser vers Webmaster. Ayant toujours apprécié le multimédia et l’art en général, j’ai eu envie de créer la matière que je devais mettre en ligne, c’est pourquoi j’ai suivi une formation en graphisme et design.

J’ai progressivement laissé tomber le code et les serveurs pour approfondir mes compétences dans la création graphique et multimédia. Ce métier étant plutôt « nouveau » dans la fonction publique, mon champ d’action est très large et souvent mal connu de la hiérarchie qui impose des contraintes créatives énormes. Pour mon plus grand plaisir, je passe de la création d’affiches et flyer à la prise de vues, du conseil en communication au montage vidéo.

Comment as-tu connu Tuto.com ?

Si ma mémoire est bonne, c’était par l’intermédiaire d’une page de pub dans le magazine AdvancedCréation début 2011.

Quant au premier achat par la mairie, il date de février 2012 :

« j’ai tellement apprécié mon expérience personnelle sur Tuto.com »

J’ai donc convaincu mon supérieur « d’investir » dans des crédits. Belle aubaine pour lui, on se forme, en continu, à domicile. J’ai un collègue plus orienté sur le rédactionnel et le web, une part des crédits est donc utilisée pour ces domaines, j’avoue qu’étant boulimique de tuto je les regarde aussi.

Ce que tu apprécies sur Tuto.com et ton domaine de prédilection

Le choix et la qualité, c’est parfois difficile de choisir un tuto parmi la sélection mais on sait de toute façon que le contenu sera à la hauteur des attentes.

Vu mon intérêt pour beaucoup (trop) de choses, j’ai vraiment du mal à dire que j’ai un domaine de prédilection. J’adore le processus de création, les échanges pendant la réalisation d’un document, je serais donc tenter de dire la création graphique, mais dans le même temps je prends un grand plaisir à dérusher et monter des vidéos, à prendre des photos et les retoucher…

Tes formateurs favoris ?

Julien Pons, je suis actuellement sa formation photoshop CC 2014 de 13h, précise et complète comme toujours.

Et ton niveau, comment peux-tu le qualifier ?

J’ai un parcours atypique, peut-être un peu trop technique. Les contraintes d’une collectivité locale n’offrent pas une grande liberté, elles cadrent les choses et limitent la créativité. Je me considère comme un moine copiste avec une bonne technique à qui il manque toutefois un zest de fantaisie, mais j’y travaille :)

As-tu envisagé une carrière solo en parallèle de ta fonction actuelle ?

Encore une fois la fonction publique impose des contraintes dans beaucoup de domaines, j’ai donc abandonné l’idée d’être auto-entrepreneur, mais j’ai collaboré à différents projets extérieurs, le prochain concerne un livre promotionnel pour un hôtel de luxe à l’étranger.

Des pistes d’amélioration pour Tuto.com ?

Pas sur le site en lui même qui est très fonctionnel, clair et pratique.
Juste sur le lecteur vidéo des tutos (site ou iPad) qui oblige de sortir du mode plein écran pour sélectionner manuellement le chapitre suivant, peu dérangeant quand le chapitre dure 30 min, beaucoup plus avec des chapitres de 2min. Mais je suis sûr que vous planchez déjà dessus.

Grégory

À présent, voici quelques créations réalisées par Grégory dans le cadre de son travail au sein de la Mairie de Vitry-Le-François.

sucette.inddsucette_presentation saison.indd

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

UPAS2014_34x50.indd

affiche_34x50.indd

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Un grand merci à Grégory de s’être prêté au jeu, on espère que ça vous a plu :)

Retrouvez le témoignage d’Harlem, ici : Tuto témoignage #3

A votre tour…

Vous souhaitez participer à cette rubrique, contactez Gaëlle au support !

 

 

Bundle Creative Cloud pour la Photo

Adobe Creative Cloud pour la Photo

Nous avons le plaisir de vous annoncer que vous avez désormais la possibilité de vous abonner directement à Creative Cloud pour la Photo sur tuto.com en bundle avec 20h de formation pensées pour les besoins du photographe !

Que contient l’offre Bundle Creative Cloud pour la Photo ?

Ce partenariat avec Adobe vous permettra d’accéder à :

  • 12 mois d’abonnement à Créative Cloud pour la Photo (comprenant Photoshop, Lightroom, Lightroom mobile et tous les avantages du Creative Cloud d’Adobe).
  • 1 formation complète sur Photoshop CC qui vous prépare à la certification et qui contient 1 an de mise à jour gratuite sur les nouveautés qui seront ajoutées en 2015
  • 1 formation complète sur Lightroom CC et Lightroom mobile
  • Près de 70€ d’économie au total !

Après avoir passé commande, vous recevrez immédiatement par email votre code d’activation pour les 12 mois d’abonnement à Creative Cloud pour la Photo, ainsi que vos 2 formations.

Découvrir le bundle Creative Cloud pour la Photo

Lightroom CC et Lightroom 6

Lightroom-cc

La 6ème version de Lightroom vient de sortir sous 2 appellations : Lightroom 6 (version desktop, vendue sous forme de boîte) et Lightroom CC, la version Cloud, fournie dans les abonnements Adobe, notamment le Creative Cloud pour la Photographie.

Beaucoup de choses à dire sur ce Lightroom, alors c’est parti !

Les nouveautés de Lightroom CC & de Lightroom 6 :

Voici le listing complet des nouveautés.
Sachez que vous pouvez retrouver ces nouveautés en vidéo, en suivant cette formation Lightroom CC, gratuitement.

  • Fusion HDR :Lightroom 6 fusion HDRVous avez désormais la possibilité de faire de la fusion HDR sans passer par Photoshop. Un grand gain de temps pour les photographes adeptes du bracketing et des effets HDR, d’autant plus que le module de fusion HDR profite très grandement des améliorations de performances de ce Lightroom 6 / CC.
  • Fusion Panorama
    panorama lightroom 6
    De la même manière, vous restez désormais sous Lightroom, pour créer vos panoramas. Plusieurs types de fusion vous sont proposées, et là encore, les performances sont assez bluffantes. A noter que comme pour la Fusion HDR, la construction du panorama se fait désormais en tâches de fond. Cela vous permet donc de démarrer un traitement de photo en parallèle par exemple.
  • Reconnaissance FacialeReconnaissance Faciale Lightroom 6Lightroom peut désormais vous aider à trouver automatiquement les photos associées à un visage, sans même passer par des métadonnées. Vous pouvez ainsi classer vos photos en fonction des personnes et modèles.
  • Amélioration des performancesLightroom 6 performanceBeaucoup diront que c’est LA nouveauté la plus marquante, tant les équipes d’Adobe ont apporté un gain sur la performance globale de Lightroom.
  • Diaporamas vidéos et et galeries web sophistiquésgalerie-web-lightroom-6Lightroom 6 / CC propose de nombreuses nouvelles options pour la création des vos diaporamas vidéo ainsi que vos galeries web (notamment des modèles de galeries en HTML5).
  • Pinceau filtre : le filtre gradué et radial a désormais le droit à son pinceau pour contrôler avec plus de précision le masque du filtre.

Notre avis sur Lightroom 6 / CC

Les plus

  • On a aimé la très grande amélioration des performances qui a elle toute seule pourrait supporter la nouvelle version.
  • La possibilité de créer des images HDR et des panoramas directement dans Lightroom sans devoir passer par Photoshop.
  • On aime également la philosophie de workflow entre Lightroom Mobile, Lightroom CC et la possibilité de partager une photo en un seul clic, via le Cloud. Le photographe peut concrètement débuter un travail de tri sur mobile et même de développement sur tablette, en déplacement, pour terminer et affiner le tout sur son ordinateur.

Les moins

  • Côté nouveautés, ce qu’on peut regretter c’est l’absence d’un outil permettant de faire rapidement une séparation des fréquences. Cette technique est très largement utilisée aujourd’hui par les photographes de mode pour la retouche de la peau. Du coup, cela oblige le photographe à sortir de Lightroom pour travailler cet effet dans Photoshop. A noter que des logiciels comme Affinity Photo (actuellement en beta) propose déjà cette fonctionnalité en natif.
  • Le branding. Il n’est clairement pas évident pour le client (et encore moins pour les éditeurs de livres, de formation etc…) de conjuguer avec un même logiciel qui porte 2 noms. On devine que Adobe avance sur un tapis d’épines quand il s’agit à la fois d’adresser une partie des photographes qui ne souhaitent pas entendre parler d’une formule en abonnement et le positionnement stratégique insufflée depuis quelques années sur du logiciel qui se veut justement… en abonnement.Personnellement et pour travailler au quotidien sur la suite Creative d’Adobe, nous avons été séduits par les formules en abonnement car il faut bien reconnaitre que les équipes d’Adobe ajoutent avec une grande régularité, des fonctionnalités nouvelles qui viennent améliorer notre workflow au quotidien, sans devoir attendre des cycles de mises à disposition longs.

…Formez-vous sur Lightroom 6 et Lighrtoom CC

On a su se montrer réactif en terme de formation pour vous permettre de monter en compétence dès le jour de la sortie de ce nouveau Lightroom !

4 conseils pour augmenter vos gains sur tuto.com

Conseils pour mieux vendre

Voici 4 conseils qui vous garantissent de booster considérablement vos gains sur tuto.com. Vous souhaitez augmenter vos revenus ? Voilà la recette :

1 – Publier plus souvent

C’est vraiment LA règle pour générer rapidement et de manière pérenne un revenu significatif sur le site. C’est la méthode utilisée par Julien Pons (qui vous livre ses 6 conseils pour mieux vendre), 1er formateur du site.

Il publie 1 tuto par semaine et qui affiche aujourd’hui 50 000 ventes au compteur et plusieurs centaines de milliers d’euros de gains !

Fixez-vous 1 tuto par mois pour commencer et vous verrez rapidement arriver les premiers résultats.

2 – Publier des formations complètes

Vous avez déjà un petit catalogue de tuto sur le site ? Pourquoi ne pas vous essayer à une formation complète sur un logiciel ou une thématique ? Le prix de vente sera plus élevé (entre 40 et 150 euros) et donc chaque vente vous rapportera bien plus ! Vous gagnerez plus, et serez naturellement plus motivé pour publier le cours suivant.

3 – Vendre au prix juste

Vous êtes encore trop nombreux à sous-évaluer le tarif de vos cours. Il n’est pas rare de voir des formateurs proposer des formations de quelques heures pour une poignée d’euros.

Le contenu de qualité a un prix et vous verrez que les clients n’hésitent pas à débourser 40 euros (parfois bien plus) pour avoir la possibilité de se former.

En fixant le prix juste, c’est tout le site qui en profite. Le panier moyen augmente et nous pouvons ainsi booster les dépenses en marketing pour aider à faire connaitre votre contenu.

Vous pouvez modifier vos prix à tout moment, en utilisant la fonctionnalité d’édition du tarif, dans les options de modification de vos cours.

4 – Soumettre des Bunldes

Vous avez une collection de tuto sur un même thème ? Nous pouvons les regrouper pour vous ! Cela vous permet de vendre un tuto additionnel sans travail en plus. Les bundles font leur preuve et se vendent très bien !

Pour créer un bundle, contactez simplement Gaëlle en présentant votre idée de bundle.

A vous de jouer !

Ces 4 conseils sont les ingrédients indispensables pour rentrer pleinement dans le cercle vertueux du site : plus de contenus = plus de ventes = des plus grands revenus.

En les suivant à la lettre, vous aussi, vous pourrez générer plusieurs milliers d’euros tous les mois, à côté de votre travail !

Publier un nouveau tuto

 

6 conseils pour mieux vendre sur Tuto.com

formation-photo

Être formateur sur Tuto.com demande de l’inspiration, un certain talent mais aussi d’avoir l’envie de transmettre vos connaissances à nos apprenants.  Comme vous avez pu le découvrir il y a quelques jours, Julien Pons vient d’atteindre les 50 000 cours vendus sur Tuto.com avec pas moins de 150 000 heures de cours dispensées pour plus de 60 000 clients. À cette occasion, nous lui avons demandé de nous dévoiler ses précieux conseils.

Règle n°1 : la qualité de votre enregistrement

Pour devenir un bon formateur, il est important de ne pas négliger la qualité de votre enregistrement. Ce dernier doit être clair et audible de tous.  Pour cela, veillez à enregistrer votre formation dans un environnement calme sans qu’il puisse y avoir des bruits de fond. Misez aussi sur un micro de qualité et notamment le Blue Yeti

Règle n°2 : produire une vidéo lisible

Même si cela paraît évident, il est impératif que votre vidéo soit lisible. Mettez-vous à la place de l’apprenant. Est-ce qu’il peut distinguer ce que vous faites ? Est-ce que les éléments de l’interface de votre logiciel peuvent être facilement distingués ? Soyez objectif !

Règle n°3 : être pédagogue

Être formateur sur Tuto.com demande d’avoir beaucoup de pédagogie.  Vous devez vous concentrer sur les objectifs que votre cours permettra d’atteindre. Il est important que vous soyez précis et fluide dans vos propos et d’utiliser un vocabulaire adéquat. Pensez à découper votre cours et à structurer vos séquences entre 3 et 10 minutes pour faciliter la lecture des apprenants.

Règle n°4 : penser au résultat final

C’est bien entendu la phase la plus importante au vu des apprenants. Votre support de base doit être original et de qualité, mais le résultat du tuto doit vraiment donner envie ! Il est important de provoquer le désir et l’envie de découvrir votre formation et pour cela, un extrait, une vidéo de promotion ou une image de votre rendu final est un facteur clef à inclure. Il permettra de montrer de quoi vous êtes capables et d’éveiller la curiosité.

Règle n°5 : la régularité

Ensuite le plus important étant la régularité dans les publications, pour installer une marque et un nom. Plus vous fournirez de tuto et plus vous aurez de chances de devenir formateur certifié où la régularité de publication mais aussi votre réactivité sont prises en compte.

Règle n°6 : l’intonation

Un des conseils de Julien Pons est aussi d’avoir adopté un ton détendu comme si la personne était à coté de lui. C’est un des facteurs qui lui a permis de se différencier des éditeurs.

 

Pour aller plus loin, vous trouverez le User’s guide pour formateurs qui vous donne tout un tas d’astuces et de conseils pour être un bon formateur et par conséquent mieux vendre vos tuto.

Enfin, si vous aussi en tant que formateur vous avez des conseils à donner aux formateurs, n’hésitez pas à les inscrire en commentaire de l’article :)

Adobe Character Animator

Adobe Character Animator

Adobe Character Animator est un nouvel outil du Creative Cloud, dédié à l’animation de personnage. La force de Character Animator réside dans l’automatisation de la synchronisation labiale mais également de certains mouvements de vos personnages animés, comme le clignement des yeux, les mouvements de la tête ou encore vos expressions de visage !

Pour comprendre de quoi on parle ici, voici une démo vidéo :

Adobe Character Animator s’utilise en important des assets prêts à être animés depuis les applications Illustrator ou Photoshop. Une fois ces images importées, il suffit de brancher votre webcam et votre micro pour donner vie à vos personnages. C’est aussi simple que cela !

adobe character animator

L’animation peut être enrichie en live grâce à votre souris et votre clavier, ainsi qu’une bibliothèque de comportements qui peuvent être scriptés (Adobe en fournit certains mais vous pourrez scripter les vôtres et les partager), mais également des événements physiques (comme la respiration).

Adobe Character Animator, actuellement en preview, sera installé en même temps que la prochaine version d’After Effects CC. Les applications pourront d’ailleurs communiquer via les données enregistrées par le nouvel outil Face Tracker d’After Effects.

Proposer le premier tuto sur Character Animator

 

After Effects : Face tracker

After Effects Face TRacker

After Effects CC continue sa mise à jour et intègre un nouvel outil de tracking : le face tracker.

Cet outil est exclusivement réservé au tracking du visage et fonctionne en 2 modes : un simplifié et un avancé, qui vous permet de tracker avec précision la bouche et les yeux.

L’outil Face Tracker d’After Effects CC s’utilise à partir d’un masque – une simple ellipse qui délimite la zone du visage – couplé à une technologie de tracking, qui va automatiquement adapter la position du masque en fonction des mouvements du visage qui est tracké.

A partir de là, vous allez pouvoir utiliser le Face Tracker pour retoucher un visage en mouvement ou sa colorimétrie par exemple, pour pouvoir, comme dans Speedgrade, étalonner un visage.

Vous avez également la possibilité d’exporter les données du tracking sur l’ouverture des yeux et de la bouche, pour les utiliser dans le logiciel d’animation Adobe Character Animator.

Formez-vous sur After Effects

Interview : Eyrolles

eyrolles_blog

Pour la sortie de l’ouvrage « CSS3 Pratique du design web« , Eyrolles a publié des formations sur Tuto.com pour vous perfectionner dans le domaine du CSS. Ce livre hybride, vous donnera accès à plus de 350 pages d’explications détaillées et 1h de formation vidéo. À cette occasion, nous avons interviewé Alexandre HABIAN, qui nous présente en détails Eyrolles et ses nouveautés.

Peux-tu nous présenter en quelques mots Eyrolles et nous dire peut-être en quoi Eyrolles se distingue des autres éditeurs ?

Eyrolles est un éditeur français indépendant qui propose plus de 450 nouveautés et nouvelles éditions par an, réparties en différentes thématiques dont le monde de l’entreprise, l’informatique, la photo, les arts graphiques, les loisirs créatifs, ou encore le développement personnel.

En parallèle de nos activités “papier”, nous avons également développé nos activités numériques avec Eyrolles.com, une librairie en ligne qui existe depuis plus de 15 ans, et Izibook.eyrolles.com, notre propre plate-forme de vente de livres numériques (sans DRM !), le tout en intensifiant notre présence sur tous les autres kiosques numériques (Amazon Kindle, Apple iBooks, Google Play Livres, …).

À ce jour Eyrolles ne proposait pas encore de tutos vidéo. Est-ce un virage qui s’enclenche à l’image d’autres éditeurs traditionnels qui commencent à se positionner sur ce secteur ?

Nous ne proposons que très rarement des ouvrages qui intègrent des vidéos car cela nous impose d’être techniquement et qualitativement irréprochables. Et sans partenaire sur qui nous appuyer, il est souvent très chronophage d’intégrer comme “plus produit” des vidéos dans nos livres papier ou dans nos ebooks.

Un mot sur le livre CSS 3 pour le design web et ses auteurs ?

Les livres qui traitent de design web sont parmi les plus populaires du secteur informatique d’Eyrolles. Et ceux qui parlent plus précisément de CSS, toutes versions confondues, sont assez reconnus par les web designers et intégrateurs français. Surtout que notre dernier né, “CSS 3 : Pratique du design web” a été écrit par deux pointures francophones : Hugo Giraudel et Raphaël Goetter (le papa d’Alsacreations.com).

Peux-tu nous décrire le concept de ce nouveau type de livre hybride ?

Il s’agit en effet d’un livre hybride dans la mesure où il donne accès à plus de 350 pages pour apprendre et se perfectionner aux feuilles de styles CSS 3, et à plus d’une heure de formation vidéo en ligne. Et les vidéos proposées ne sont pas des redites de ce qui est écrit dans le livre.

Elles proposent davantage de contenu. Si le livre parle exclusivement de CSS 3, Hugo Giraudel nous montre entre autres en vidéo comment coder vite et bien avec Sass et comment déboguer ses propres feuilles de styles. Cerise sur le gâteau, si les vidéos sont offertes avec l’ouvrage, elles peuvent être librement achetées sur Tuto.com.

Enfin, un grand merci aux équipes de Tuto.com sans qui nous aurions eu grand mal à proposer un ouvrage de cette qualité avec des vidéos associées !

Quels sont les sujets qui fonctionnent bien en ce moment sur l’édition informatique ?

Le secteur informatique est très dynamique chez Eyrolles. Cette année, nous allons proposer de nombreux ouvrages pour les développeurs, intégrateurs et web designers. Nous sommes également sur le point de lancer une collection “pour les Kids” pour apprendre aux enfants à coder.

 


Vous souhaitez gagner le livre « CSS3, pratique du design web » + 20 crédits Tuto.com ?

Tentez votre chance sur la page Facebook Tuto.com ou bien sur la page Facebook Eyrolles.

Eyrolles et Tuto.com vous proposent de gagner :

  • 1 livre CSS3, pratique du design web
  • 20 crédits Tuto.com

Pour jouer, il suffit de répondre en commentaire du post facebook de l’une des pages. Les 3 gagnants seront tirés au sort dès lundi.

 

La Formation Photoshop CC 2014 de Julien Pons

formation photoshop CC 2014

Une fois n’est pas coutume, petit focus sur la formation Photoshop CC 2014, signée Julien Pons (formateur certifié Tuto).

Pourquoi ce focus ? Tout simplement car la formation regroupe tout ce qu’on aime et exploite pleinement les capacités de la plateforme :

  • Plus de 13h de formation en vidéo. Une formation donc très complète, qui mélange à la fois des parties théoriques et également des exercices pratiques.
  • Le bon prix : 60 euros pour 13h de cours, cela reste très honnête et accessible.
  • Un QCM, complet, qui vous prépare à l’examen de certification d’Adobe Photoshop. Cela signifie que si vous suivez de bout en bout cette formation, vous mettez toutes les chances de votre côté pour réussir cet examen et afficher sur votre CV ou Portfolio, une certification délivrée par Adobe. Un petit plus non négligeable par rapport à d’autres profils.
  • Un salon d’entraide actif : Julien fait parti de ces auteurs qui répondent rapidement à toutes les questions laissées par leurs clients.
  • Une mise à jour gratuite de la formation sur un an. Julien tire pleinement partie de la fonctionnalité de mise à jour de son cours. Photoshop CC fait parti des ces logiciels de plus en plus nombreux à évoluer plus rapidement qu’avant, plusieurs fois par an. En garantissant à ses clients une mise à jour sur toutes les nouveautés qui seront ajoutées à Photoshop en 2015, Julien propose un argument marketing fort et la promesse que vous serez toujours à jour sur le logiciel.
  • Enfin, la fiche est belle : une description complète, un extrait personnalisé, des vidéos gratuites depuis la table des matières, une galerie d’image.
Découvrir la formation Photoshop CC 2014

 

 

Nous mettrons en avant régulièrement ce type de formations sur le blog. Alors n’hésitez pas à proposer vos formations !

© 2015 Blog Tuto.com

Thème par Anders Norenen haut ↑